Catégorie | lait/produits laitiers

Les jeunes agriculteurs au marché de Voiron

On connait tous le dynamisme et l’esprit d’initiative  des jeunes agriculteurs du canton de Rives Voiron. L’organisation des finales de labour, départementale et régionale, le premier week-end de septembre en est la preuve vivante.

Un dynamisme qui a encore été remarqué ce matin au marché de Voiron. Ils ont offert du lait aux visiteurs mais surtout ont expliqué le pourquoi de la crise et la panade dans laquelle l’agriculture dans son ensemble se trouve. Une action pédagogique bien appréciée. Bon nombre de clients ne connaissant pas les tenants et aboutissements de cette crise.

Ils ont également rencontré le maire de Voiron, Roland Revil. Un dialogue instructif s’est instauré avec ce dernier. Il a longuement été question de l’avenir de la filière lait. Il faut dire qu’il connaît bien le monde agricole, ne serait- ce  qu’à travers l’ADAYG dont il en est le vice président. Il défend aussi l’économie agricole dans  le pays voironnais, contre la pression foncière en particulier. Ca n’a donc pas été un dialogue de sourds, loin de là.

Des pistes ont été proposées pour soutenir la production laitière dans le pays voironnais. Parmi celles-ci, on retiendra la volonté de faire aboutir le dossier du St Marcellin dans sa demande d’IGP. « Cela nous donnerait un petit coup de pouce », reconnaît Thierry Blanchet. Autre proposition: la mise en place d’une marque « lait du pays voironnais ». Cela permettrait aux consommateurs, nombreux dans ce bassin, de pouvoir acheter du lait local, de qualité et aux producteurs de valoriser leur lait.

Des idées à creuser et à mettre en place….

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8574 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2009
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+