Archive | Département de l'Isère

CORONA: DES CENTRES DE VACCINATION EN SOUTIEN DE LA CAMPAGNE NATIONALE

Le Service départemental de secours et d’incendie de l’Isère (Sdis) et le Département de l’Isère se mobilisent en soutien de l’Agence régionale de santé (ARS) et de l’Etat pour vacciner les personnels de santé, les aides à domicile et sapeurs-pompiers de plus de 50 ans, selon les priorités définies par l’Etat.

L’ARS a sollicité le Sdis et le Département pour mobiliser leurs casernes et centres de vaccination et pouvoir ainsi vacciner les publics prioritaires définis par le Gouvernement au plus vite et au plus près du terrain. Ainsi, le Sdis va ouvrir 3 centres de vaccination dans ses casernes et le Département mobiliser 4 de ses 8 centres de vaccination.

Le Département est l’un des rares en France à avoir fait le choix de conserver une politique de santé publique, ce qui lui permet aujourd’hui de répondre présent.

Dans les 4 centres de vaccination mobilisés, le Département renforce son personnel de santé afin de pouvoir recevoir un potentiel de 150 patients par jour. Ces centres sont situés à Grenoble (Centre départemental de santé et Centre de vaccination de la ville de Grenoble), à Vienne (Centre de vaccination de Vienne) et à Bourgoin-Jallieu (Centre de vaccination de la ville de Bourgoin-Jallieu).

De manière pratique, l’ensemble des Services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD) isérois recevront cette semaine un courriel leur indiquant la plateforme sur laquelle leurs salariés de plus de 50 ans pourront s’inscrire et prendre rendez-vous. L’enjeu est de calibrer le plus finement possible le nombre de doses nécessaires pour ne pas en gâcher.

Sur ses 3 sites, le Sdis vaccine depuis vendredi dernier ses sapeurs-pompiers de plus de 50 ans et pourra ouvrir ensuite ses portes aux nouveaux publics prioritaires définis par l’Etat.

sdis

« Cette campagne de vaccination est essentielle dans la lutte contre le coronavirus. Il n’y a que le vaccin qui nous permettra de reprendre progressivement une vie normale à condition que nous atteignions une couverture vaccinale suffisante rapidement. Ces quatre centres sont un premier pas. Le Département est prêt à mobiliser l’ensemble de ses structures et de son personnel pour aller plus loin et plus vite, dès que de nouveaux vaccins seront arrivés et que la campagne sera massive », souligne Jean-Pierre Barbier, Président du Département.
« En partenariat avec l’Agence régionale de santé comme depuis le début de la crise, le Sdis participe depuis vendredi 8 janvier à la campagne vaccinale nationale.

Aujourd’hui, il est essentiel de vaccinerrapidement les personnes qui sont en contact avec les malades ou susceptibles de l’être. Avec plus de 4 000 malades pris en charge depuis le printemps dernier, les sapeurs-pompiers sont en première ligne, en soutien du SAMU et des établissements de santé. En vaccinant à terme ses 5 400 personnels, le Sdis participe aussi activement à la barrière contre la circulation du virus », indique Jean-Claude Peyrin, Président du Conseil d’administration du Sdis

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

Fréquentation touristique en baisse de –42% dans les stations de l’Isère

Isère Attractivité vient de publier la note de conjoncture relative au bilan des vacances de Noël dans les stations iséroises. Bien entendu avec le non fonctionnement des remontées mécaniques, la fermetures des bars, restaurants, le couvre feu, la fréquentation est en baisse..Pour l’ensemble des entreprises touristiques le chiffre d’affaires est considérablement en baisse..

Qu’en sera t-il en février??? Nul ne peut le savoir..

Vous pouvez  télécharger  la note conjoncture  en cliquant sur le lien suivant : Bilan des vacances de Noël

Catégorie Département de l'Isère, tourismeCommentaires fermés

L’ISÈRE, un territoire pour se faire du bien

Les thématiques abordées lors des Rencontres de l’Attractivité 2020 présentent les nouvelles orientations de nos préoccupations : le « prendre soin de soi », les profondes mutations du secteur touristique mais aussi les conséquences de la crise sanitaire.

L’ISÈRE, un territoire pour se faire du bien

Plusieurs intervenants (sociologues, géographes, hébergeurs…) ont apporté leur éclairage sur cette notion de destination bien-être et santé, au cœur de la stratégie d’Isère Attractivité. Retrouvez dans la Tribune d’Isère Attractivité # 2, une synthèse de leurs interventions.

Découvrir La Tribune #2

Retrouvez toutes les informations sur : https://isere-attractivite.com/tribune-2

Catégorie A la une, Département de l'Isère, tourismeCommentaires fermés

UN CADEAU POUR LES ENFANTS, UN SOUTIEN AUX LIBRAIRIES INDÉPENDANTES

Le Département a commandé 2100 livres à 3 librairies indépendantes iséroises afin de soutenir leur activité après leur longue fermeture et offrir ces ouvrages pour Noël aux enfants placés en famille d’accueil et aux enfants d’agents.

En raison des restrictions sanitaires, les habituelles fêtes de Noël organisées par le Département au profit des enfants placés dans des familles d’accueil au titre de l’aide sociale à l’enfance et des enfants des agents de la collectivité ont dû être annulées.

Dans ce contexte, le Département a fait le choix de soutenir les librairies indépendantes durement touchées par la crise en offrant un ouvrage aux 2 600 enfants concernés (dont 900 enfants placés). Cet ouvrage va être directement livré au domicile des parents et des assistants familiaux sous forme de « colis cadeau ».

lib

Les commandes ont été passées à des librairies indépendantes iséroises : Ma petite librairie à Bourgoin-Jallieu, ainsi qu’à deux autres librairies à Vienne et à Grenoble.
La sélection des livres proposés aux familles, confiée au service de la Lecture publique du Département, a été établie en fonction de 6 tranches d’âges :
• 1-2 ans : Bonne nuit, Alphonse Aubert !
• 3-5 ans : Taupe et Mulot, notre part de ciel
• 6-8 ans : Mortelle Adèle : Mortelle un jour, mortelle toujours !
• 9-11 ans : Ça gratte ! ça pue !
• 12-14 ans : L’anguille
• 15 ans et plus : L’aube sera grandiose

À noter que la mise sous pli, l’affranchissement et l’envoi des colis à domicile seront réalisés par l’Etablissement social de travail et d’hébergement de l’Isère (ESTHI) pour personnes en situation de handicap.

« La Covid-19 n’aura pas raison de Noël ! Il est certain qu’elle ne permet pas les joyeuses célébrations massives et festives habituelles. Aussi, nous nous sommes adaptés. La magie peut passer ainsi par ce petit cadeau offert à chaque enfant. Il permet en même temps de soutenir nos petits commerçants et en l’occurrence les librairies, si importantes pour le développement et le rayonnement de la culture et de la connaissance », souligne le Président du Département Jean-Pierre Barbier.

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

LA « BOX ISHERE » DE PRODUITS LOCAUX SERA LANCÉE EN 2021 AUPRÈS DU GRAND PUBLIC

Afin de soutenir la promotion des produits locaux, le Pôle Agroalimentaire de l’Isère lance un coffret de produits cultivés et fabriqués dans le département, bénéficiant du label ISHERE et baptisé « Box ISHERE ». Proposée en avant-première aux employés des partenaires du Pôle Agroalimentaire de l’Isère, la box a rencontré un vif succès.

Vendredi 11 décembre, les représentants du Pôle Agroalimentaire de l’Isère étaient présents au Marché d’Intérêt national de Grenoble-Alpes Métropole pour assister à la préparation des premiers colis.

Parmi eux, Pascal Denolly, Président de l’association du Pôle Agroalimentaire de l’Isère, Jean-Pierre Barbier, Président du Département de l’Isère, Christophe Ferrari, Président de Grenoble-Alpes Métropole, Salima Djidel, Présidente du Marché d’Intérêt National et Cyrille Plenet, Vice-présidente de Grenoble-Alpes Métropole chargée de l’agriculture, de la filière bois et de la montagne, Jo Lastella, Vice-président de la Chambre des Métiers et de l’artisanat de l’Isère, Jean-Claude Darlet, Président de la Chambre d’Agriculture de l’Isère.

Cette « Box ISHERE » propose une sélection de produits provenant de 20 producteurs et artisans bénéficiaires de la marque ISHERE : vin, liqueurs, terrines, biscuits, produits de la ruche, produits à base de noix, confitures… (voir encadré plus bas). Chaque coffret contient des produits fixes, d’autres variables à découvrir. Cette possibilité permet à chaque producteur et artisan de faire partie du projet, tout en conservant la surprise pour le consommateur.

600 Box ISHERE commandées en 10 jours

Déployée en un temps record (un mois seulement !), cette première expérimentation de la Box ISHERE auprès des agents de Grenoble Alpes Métropole, du Département et des chambres consulaires a immédiatement rencontré un vif succès : 600 « Box ISHERE » ont été commandées en seulement 10 jours.
2 formules ont été proposées : la box « Sentier de découverte » (25 €) contenant 7 produits et la formule « Grande randonnée » (35€) contenant 8 produits. Affichant des couleurs locales jusqu’au bout, l’emballage est fabriqué par l’entreprise artisanale Beau Carton à Pont-de-Claix, le calage intérieur (paille
de bois) provenant de Rives.

Un choix de proximité en phase avec les valeurs défendues par la marque ISHERE.

Sa préparation a lieu au Marché d’Intérêt National de Grenoble-Alpes Métropole où elle est assemblée par les producteurs et artisans de la marque. Elle sera livrée courant décembre dans les services des différentes structures.

Une offre au grand public en 2021 et d’autres projets

La réussite de cette première expérimentation, qui visait à fédérer le groupe de producteurs et à tester la vente de colis de la marque auprès des consommateurs, encourage tous les acteurs du Pôle Agroalimentaire de l’Isère à finaliser le projet en proposant cette offre au grand public et aux comités d’entreprises dans le courant de l’année 2021.

Le Pôle Agroalimentaire de l’Isère poursuit son action pour renforcer l’accès des consommateurs aux produits labellisés IsHere. Une quarantaine de points de vente existent déjà dans le département (grandes surfaces, petits commerces, chez les producteurs…) et cette offre sera enrichie progressivement. Un stand des produits de la marque sera également déployé sur les salons et foires.

Pascal Denolly se félicite du projet : « C’est un succès ! La demande existe. La mobilisation des producteurs et des transformateurs démontre qu’ils sont en attente de structuration : le Pôle Agroalimentaire est là pour les aider à aborder leur marché, de la vente directe à la GMS. »

« Je suis heureux de voir l’engouement suscité par cette box de produits ISHERE parmi les agents du Département » se réjouit Jean-Pierre Barbier. « Cela confirme que nos choix de promotion de l’agriculture locale, en soutenant le Pôle agroalimentaire de l’Isère et ses initiatives, sont en phase avec les attentes des Isérois. »

« Le projet de box ISHERE est très enthousiasmant. » déclare quant à lui Christophe Ferrari. « Il valorise le savoir-faire local des producteurs et commerçants de notre territoire isérois, nous pouvons en être fiers. La mise à disposition de la box au grand public permettra de le prouver une fois de plus ! »

A propos du Pôle agroalimentaire de l’Isère et de la marque ISHERE

Le Pôle Agroalimentaire de l’Isère est une association au service du développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire du territoire. Regroupant les professionnels de la filière, il bénéficie de l’engagement de collectivités territoriales et des chambres consulaires de l’Isère :
Département de l’Isère, Grenoble Alpes Métropole, Communauté d’agglomération du Pays Voironnais, Communauté de communes du Grésivaudan, Communauté de communes Entre Bièvre et Rhône, Chambre d’agriculture de l’Isère, Chambre de métiers et de l’artisanat de l’Isère, Chambre de commerce et d’industrie de Grenoble, Chambre de commerce et d’industrie du Nord-Isère.

ISHERE est la première marque en France à garantir à la fois la provenance géographique et la juste rémunération des producteurs.

Déployée sous la responsabilité du Pôle Agroalimentaire de l’Isère depuis 2018, elle représente aujourd’hui plus de 960 produits agréés auprès de 123 producteurs (agriculteurs et artisans) :
• issus d’une ferme iséroise ou élaborés à partir de produits agricoles du territoire dans un atelier situé en Isère
• qui garantissent une juste rémunération de l’agriculteur qui tient compte de ses coûts de production
• qui respectent des conditions de production sanitaires et valorisent les pratiques environnementales.

Les deux offres de Box : « Sentiers de découverte » et « Grande Randonnée » :

Coffret 25€ « Sentier de découverte » (7 produits)
Terrine pour les fêtes (L’escargot de Layat)
Pâtes au safran (Ferme des Loives)
Biscuit Bouton d’Or (Biscuiterie de Villard-de-Lans)
Miel de la ruche (Benjamin Duffort – Les ruchers du Verderet – L’Arbre à miel)
Confiture artisanale bio (Ferme de Clos Martin)
Boisson artisanale (sans alcool) (Fruits du Val qui Rit – Bières de l’Oisans)
Produit sucré à base de noix (Ferme de Ferie – Ferme des Treize Fontaines)
Coffret 35€ « Grande randonnée » (8 produits)
Vin du Domaine du Loup des Vignes (Domaine du Loup des Vignes)
Terrine aux champignons (GAEC Ferme Moulin)
Pain d’épices (Benjamin Duffort – Les ruchers du Verderet – L’Arbre à miel)
Carrés aux noix (Noix et Noix)
Confiture de Goji (Terre de Goji)
Miel de la ruche (Benjamin Duffort – Les ruchers du Verderet – L’Arbre à miel)
Chutney (Les jardins de Louise – Les Jardins de Michel’s)
Liqueur artisanale (La Salettina – Basilico France – Ambix Distillation

Catégorie Département de l'Isère, La Métro, agricultureCommentaires fermés

VANDALISME A ROYBON : DES ACTES INADMISSIBLES

Face aux actes de vandalisme visant des commerces et des lieux publics, commis par plusieurs personnes en plein milieu de la nuit à Roybon, le Département de l’Isère tient à manifester toute sa solidarité avec les habitants.

En plein milieu de la nuit, des inconnus ont brisé les vitres de la mairie de Roybon, de la salle polyvalente et de l’office du tourisme, mais aussi de 80 % des vitrines commerciales du village. Ces personnes ont aussi tenté de brûler le restaurant près de la mairie, ont crevé les pneus de voitures garées dans les rues, essayant de mettre le feu à certains en vain.

« Les actes de vandalisme contre des commerces et des lieux publics de Roybon qui ont eu lieu cette nuit sont absolument inadmissibles. Ils visent une commune qui a déjà beaucoup souffert, après avoir vu se fermer la porte du projet de Center Parcs qu’elle espérait et attendait pour redynamiser son territoire.

Ces actes que je condamne avec la plus grande fermeté constituent non seulement une atteinte matérielle mais ils sont aussi une atteinte à toutes les Roybonnaises et tous les Roybonnais.

C’est tout Roybon qui est agressé et visé par de tels actes. Aussi, j’assure tous les élus municipaux et tous les habitants du soutien du Département », souligne le Président du Département Jean-Pierre Barbier.

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

UNE TONNE DE FRUITS ET LÉGUMES LOCAUX POUR LA BANQUE ALIMENTAIRE DE L’ISÈRE CHAQUE SEMAINE

La Vice-Présidente du Département en charge des actions de solidarité et de l’insertion, Anne Gérin, et le Président de la Banque Alimentaire de l’Isère, Christian Chédru, ont assisté ce matin à la deuxième livraison d’une tonne de produits agricoles frais et locaux à l’entrepôt de la Banque alimentaire à Sassenage, en présence du Maire de Sassenage et Conseiller départemental Christian Coigné et du membre fondateur de ReColTer – LIR, Luc Armanet.

bp

En soutien aux plus démunis

La Banque alimentaire de l’Isère, qui a distribué plus de 2000 tonnes de denrées à 90 associations en 2019 – soit l’équivalent de 4 millions de repas -, a vu augmenter le nombre de ses bénéficiaires de 20 % sur la période mai/septembre entre 2019 et 2020 en raison de la crise sanitaire. Le nombre des associations et centres communaux d’action sociale (CCAS) auxquels la Banque alimentaire distribue ces denrées a atteint la centaine. Les bénéficiaires ? Des personnes isolées, des chômeurs, des étudiants principalement. Pour ces derniers, la perte des « petits boulots », avec la fermeture des commerces, bars et restaurants, leur a été particulièrement préjudiciable.
Qui plus est, la « ramasse » de produits frais a été stoppée pendant le confinement de printemps et fortement ralentie depuis ce début novembre.
C’est pourquoi, le Département renouvelle son soutien à la Banque alimentaire de l’Isère. Lors du premier confinement, la collectivité avait permis la livraison entre mai et juin, durant 6 semaines, de plus de 6000 kg de fruits et légumes locaux, frais et de saison, pour une valeur globale de 9500 €.
Depuis la semaine dernière et jusqu’au 18 janvier, le Département renouvelle cette opération pour une livraison totale de 10 tonnes de fruits et légumes frais et de saison. Le coût, financé par le Département, est évalué à 17 000 €.

En soutien aux agriculteurs locaux

Au travers de cette opération, le Département soutient également les agriculteurs locaux et les circuits-courts. La collectivité fait appel aux 2 groupements de producteurs locaux ReColTer – LIR (Restauration Collective et Terroirs – Loire, Isère, Rhône) et Mangez Bio Isère, qui fournissent les cuisines des collèges. La première plateforme partenaire fournira la Banque alimentaire jusqu’à mi-décembre. La seconde la fournira à partir de mi-décembre, jusqu’à janvier.

Ces groupements de producteurs sont confrontés à la baisse de leur activité, à la suite de perturbations en restauration scolaire et de fortes baisses de commandes de la restauration collective en entreprises et administrations. L’opération avec la Banque Alimentaire de l’Isère contribue ainsi à la relance de leur activité et compense une partie de l’absence de commandes pendant le confinement.

Pour la Banque alimentaire, il s’agit d’une action innovante et exceptionnelle : alors qu’habituellement elle ne maîtrise pas la qualité et la nature des produits collectés par don, la Banque alimentaire de l’Isère peut choisir, avec l’organisation mise en place, la gamme des produits et les quantités de fruits et légumes nécessaires à ses besoins, en établissant des commandes au regard de l’offre de saison disponible auprès des groupements de producteurs ReColTer et Mangez bio Isère.

« Les conséquences sociales de la crise sanitaire débutent. Elles sont déjà alarmantes. C’est pourquoi, le Département, en tant que chef de file des solidarités humaines, se mobilise au-delà de ses missions, en soutenant la Banque alimentaire de l’Isère qui distribue des produits alimentaires à toutes les associations et CCAS qui viennent en aide aux plus démunis en Isère.

Il nous faut en ces temps redoubler de solidarité », déclare Jean-Pierre Barbier, Président du Département de l’Isère.

« La situation actuelle est source d’inquiétude et de forte précarité pour de nombreux Isérois. Nous sommes aux côtés des plus démunis pour les aider à surmonter au mieux cette période difficile, et pallier aux urgences avec efficacité et au plus près des besoins. C’est pourquoi répondre à la demande de la Banque alimentaire était une évidence, d’autant que nos agriculteurs ont également besoin de nous en ces temps plus complexes », explique Anne Gérin, Vice-Présidente en charge des actions de solidarité et de l’insertion.

Catégorie Département de l'Isère, socialCommentaires fermés

LES EHPAD ONT BESOIN DE NOUS ET DE VOUS : APPEL A VOLONTARIAT

ephaLes établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) sont aujourd’hui les principaux foyers de contagion en Isère.

Les personnes âgées dans ces structures ont besoin, plus que jamais, de personnels pour les soigner, les accompagner, les soutenir

. Or, ces établissements connaissent des difficultés de fonctionnement étant donné que près de 20 % de leurs effectifs sont en arrêt. Des renforts sont donc indispensables pour assurer un accompagnement de nos aînés et de leur famille. C’est pourquoi le Département de l’Isère lance un appel à volontariat interne et soutient un appel à volontariat externe, pour trouver des remplaçants salariés.

Un appel à volontariat interne

Le Département de l’Isère renouvelle son appel à volontariat interne. Lors du premier confinement, plus de 400 agents s’étaient mobilisés pour venir en aide aux associations d’aide alimentaire, aux services d’aide et d’accompagnement à domicile, au centre hospitalier universitaire…
Aujourd’hui, cet appel s’oriente vers les Ehpad et les résidences autonomie. Depuis l’appel lancé en interne il y a une semaine, déjà 110 agents se sont portés volontaires pour une demi-journée, voire une journée, sur leur temps de travail, en soirée ou durant leur week-end pour venir en soutien aux personnels des résidences pour personnes âgées.

Qui peut se porter volontaire ?

Tout agent dont la mobilisation ne remet pas en cause la continuité d’activité des missions du Département et qui ne présente aucun symptôme du Covid-19 et n’a pas été en contact étroit avec un cas avéré.
Deux types de profils sont recherchés par les établissements :
- des professionnels de santé pour renforcer les effectifs de soignants dans la prise en charge des résidents ;
- tout agent, quels que soient ses domaines de compétence, pour aider les équipes soignantes à accomplir des missions connexes à leur coeur de métier et leur permettant de se recentrer sur les actes de prise en charge.

Il s’agit notamment d’aide pour préparer et distribuer les petit-déjeuners, repas, goûters et dîners ; de soutien pour faire le lien avec les familles et notamment collaborer à l’organisation matérielle des visites des familles avec la mise en place des protocoles, proposer des contacts téléphoniques ou en visio… ; de participer à des fonctions logistiques : lingerie, buanderie… ; de contribuer à la gestion de tâches administratives et/ou d’accueil…

Un appel à volontariat externe

Le Département de l’Isère a lancé également un appel à volontariat externe pour des postes de remplaçants rémunérés. Cela se matérialise par une plateforme internet lancée par un collectif d’Ehpad.
Cet appel s’adresse au grand public et concerne tout type de profil. Il n’y a pas besoin de disposer de qualifications particulières.

Si nécessaire et une fois recrutés, les remplaçants salariés pourront recevoir une formation courte délivrée par un institut agréé et financée par le Département.

Les intéressés peuvent avoir toutes les informations utiles sur : https://www.isere.fr/actualites/appel-au-renfort-en-faveur-des-ehpad

La réalité des Ehpad en chiffres (selon les enquêtes menées par le Département)
Sur les 5600 équivalents temps plein (ETP) dans les résidences autonomie et Ehpad, 906 salariés sont en arrêt maladie ou absents (dont 763 salariés testés positifs) actuellement.
Concernant les résidents, 1592 cas de Covid-19 ont été confirmés. 133 résidents sont hospitalisés et il y a eu 374 décès depuis la première enquête du Département réalisée le 3 novembre.

« Les personnes âgées les plus fragiles ont besoin de nous, ont besoin de vous. Vous êtes en recherche d’emploi ou avez du temps, vous êtes motivés et avez envie de venir en aide aux autres ? N’attendez pas et inscrivez-vous sur la plateforme.

En ces temps de crise, nous serrer les coudes tout en retroussant nos manches est le plus sûr moyen de nous en sortir plus vite, plus fort, plus solidaires », souligne le Président du Département Jean-Pierre Barbier.

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

PONT DE CONDRIEU-LES ROCHES : LIMITATION À 19 TONNES DÈS LE 25 NOVEMBRE 2020

Le pont de Condrieu-Les Roches est placé depuis 2013 sous haute surveillance, du fait de la dégradation de ses câbles de suspension.
Les Départements de l’Isère et du Rhône, associés aux communes de Condrieu et Les Roches de Condrieu, mettent en oeuvre une nouvelle limitation de tonnage pour réduire la charge supportée par l’ouvrage en attendant sa rénovation complète.

condr

Par ailleurs, le Département du Rhône, gestionnaire de l’ouvrage,
en lien étroit avec le Département de l’Isère, co-financeur à 50% des
travaux, se prépare à investir de façon conséquente sur le
franchissement du Rhône à Condrieu pour mettre un terme à cette
dégradation.

RAPPEL :
Le pont suspendu de Condrieu-Les Roches, construit en 1934, et reconstruit en 1945, porte un trafic supérieur à 8 300 véhicules/jours.
Lors de la séance publique du 9 octobre dernier, le Conseil Départemental du Rhône a validé le lancement du projet de rénovation du pont, suite à une étude lancée par la collectivité qui a démontré une dégradation accélérée de sa structure.
Selon les études engagées, la perspective d’une restructuration n’est toutefois pas
écartée.
Par convention, les travaux sur le franchissement du Rhône à Condrieu seront
réalisés sous maîtrise d’ouvrage du Département du Rhône et financés à parts égales par les deux Départements, le Rhône et l’Isère.
Christophe GUILLOTEAU, Président du Département du Rhône, Philippe MARION, Maire de Condrieu, Isabelle DUGUA, Maire des Roches de Condrieu, Christiane JURY, Conseillère départementale du Rhône, Patrick CURTAUD et Elisabeth CELARD, conseillers départementaux de l’Isère, se sont récemment rencontrés en mairie de Condrieu afin d’aborder les enjeux et le phasage de ce chantier d’envergure.
L’ensemble des participants se sont entendus sur la nécessité de faire aboutir ce
projet. Cette restructuration permettra notamment de développer les modes doux (piétons, vélo…) dans cette traversée du Rhône.
L’aboutissement du chantier se déclinera ainsi comme suit :
- dès le 25 novembre 2020 – abaissement du tonnage à 19 tonnes ;
- début 2021 – Mise en place d’un alternant en concertation avec les études
concernés ;
- 2021-2023 – Études et concertation sur le projet définitif ;
- 2023-2025 – Travaux de restructuration

Catégorie Département de l'Isère, aménagement, transportCommentaires fermés

ISERE: LE DEPARTEMENT RECRUTE DES VOLONTAIRES EN SERVICE CIVIQUE

Le Département lance son second appel à candidature de l’année auprès des jeunes pour s’inscrire comme volontaires en service civique. Chargés d’assurer à partir de février 2021, une mission de médiation numérique pendant 6 mois, ils recevront en échange une indemnité, des formations, une expérience.

Date limite de candidature : 25 novembre à minuit.
Des jeunes de 18 à 25 ans, pas de niveau d’étude exigé


A partir de février 2021, ces jeunes, âgés de 18 à 25 ans, et jusqu’à 30 ans si la personne est reconnue en situation de handicap, devront faciliter l’utilisation des outils numériques pour les démarches administratives d’accès aux droits (communément appelée « médiation numérique »). Leur contrat sera de 4 jours par semaine (28h) pour une durée de 6 mois (du 1er février au 31 juillet 2021). Toutes les expériences et toutes les compétences sont les bienvenues. Aucun niveau d’étude et de diplôme n’est exigé. Seul critère, outre l’âge : être français ou disposer d’un titre de séjour.
Concrètement, que devront-ils faire ?
• Recevoir les usagers ne sachant pas utiliser l’outil numérique (PC, tablettes, smartphones) et les aider dans leurs démarches administratives sur internet : CAF, MSA, CPAM, Finances Publiques, CARSAT, Pôle Emploi… Modalités pratiques : organisation de permanences au sein des Maisons du Département ou autres locaux.
• Réaliser une enquête auprès des partenaires locaux pour contribuer à une meilleure connaissance des ressources de médiation numérique sur le territoire et alimenter la cartographie du Département ;
• Contribuer à l’animation d’ateliers sur l’accès à internet et les services numériques ;
• Améliorer la connaissance de l’offre de service du Département et celle des institutions locales afin d’orienter plus justement le public.
Pour ce faire, ces jeunes recevront une formation pour accompagner les usagers à maîtriser les outils numériques d’accès aux droits sociaux. Ils suivront également un programme de formation civique et citoyenne qui abordera de manière participative et ludique des sujets variés comme la lutte contre les discriminations, l’engagement, l’environnement et la santé.
Une indemnité, une expérience
En contrepartie de leur mission, le Département proposera à ces jeunes :
• Une indemnité mensuelle totale nette de 580 € (107,58 € versés par le Département et 472,97 € versés par l’Etat) ;

• Un accompagnement à la valorisation de leur expérience et l’élaboration de leur projet d’avenir, afin que le Service Civique soit un véritable tremplin pour la suite de leur parcours ;
• Une formation aux premiers secours, auprès d’un organisme agréé ;
• Une aide au financement du permis de conduire (forfait de 500 €).

Pour accéder aux 16 fiches mission des 13 territoires isérois et postuler, cliquez sur https://www.isere.fr/services-civiques

« Pour les jeunes, utiliser un smartphone ou une tablette relève souvent de l’évidence. Mais une partie de la population connaît de grandes difficultés à accéder à ses droits souvent par peur de l’outil numérique ou du fait d’une mauvaise maîtrise de celui-ci. Ce qui devrait être au service du plus grand nombre, mis en place pour faciliter les démarches, devient donc parfois un obstacle.

D’où l’intérêt du service civique proposé à ces jeunes dans tout le département : leur permettre de transmettre leurs connaissances et de redonner le sourire à de nombreux usagers qui verront ainsi se réduire la fracture numérique », souhaite Jean-Pierre Barbier, le Président du Département.

Pour en savoir plus sur le service civique, cliquez sur le site du Gouvernement : https://www.service-civique.gouv.fr/faq-volontaire

emp

Catégorie Département de l'Isère, economie/emploiCommentaires fermés

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

janvier 2021
L Ma Me J V S D
« déc    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+