Archive | Département de l'Isère

VIDANGE DE L’ETANG DE MONTJOUX

Ce dimanche 12 novembre, avait lieu une pêche traditionnelle de sauvegarde à l’étang de Montjoux sur la commune de St-Jean-de-Bournay en vue de la vidange et réparation du plan d’eau.

Dirigée par le Département, cette opération a pour but de remettre en état cet étang qui présentait des fuites rendant impossible la pêche depuis plusieurs mois. Le Président du Département, Jean-Pierre Barbier, s’est rendu sur place pour participer à la pêche.

Une pêche de sauvegarde des poissons avant la vidange totale
Plus d’une quarantaine de volontaires ont participé à une pêche traditionnelle par filet afin de repêcher les poissons avant la fin de la vidange de l’étang. Parmi eux, des membres des comités de pêche locaux et fédérations, des agents de la commune, des agents du Département et même les élus locaux !


Sans titre2

Cette pêche traditionnelle a été présentée et expliquée par Daniel Cheminel, maire de la commune, et par Guy Servet, vice-président de Bièvre Isère Communauté délégué aux étangs et maire de Châtonnay.
En tant que gestionnaire des Espaces Naturels Sensibles, le Département mène ces opérations sur l’étang dans le cadre de sa politique environnementale. Cette pêche est indispensable pour mener à terme la vidange et la réparation de l’étang.


Sans titre

Jean-Pierre Barbier, Président du Département, explique : « Cet Espace Naturel Sensible départemental incarne la vision que nous avons de la protection de l’environnement : protéger les sites avec une riche biodiversité sans pour autant bloquer l’activité humaine. Cette vision c’est l’essence du développement durable, qui repose sur trois piliers : le social, l’économique et l’environnemental »

La pêche de nouveau possible fin 2018
Après la vidange totale, les travaux consistent en une réfection des ouvrages hydrauliques (bonde de fond avec vanne sud et vanne de vidange) et la pose de flottants pour la pêche. Les travaux autour de la digue pour l’étanchéité ont été déjà engagés.
L’ensemble de ces interventions, d’un montant de 450 000 euros, vont permettre de résoudre la problématique de fuite de l’étang détectée durant l’été 2016.
Une année d’assec est ensuite programmée pour cet étang qui n’a pas été vidangé depuis près de 30 ans. Cela permettra de minéraliser les vases et d’améliorer la qualité de l’eau, ce qui augmentera les supports de reproduction des poissons et la biodiversité globale du plan d’eau.
La remise en eau de l’étang est prévue à l’automne 2018 qui sera suivie d’un rempoissonnement. La réouverture de la pêche pourra se faire d’ici la fin 2018.

Cette opération correspond à une gestion traditionnelle d’un étang, qui comprend des phases nécessaires de vidange pour le nettoyer.
Depuis 2015, le Département a instauré une nouvelle politique de gestion des ENS en les ouvrant plus largement au grand public et aux activités humaines, tout en assurant les conditions de leur préservation.

Catégorie Département de l'Isère, aquaculture, environnementCommentaires fermés

Prix départemental de la construction bois

La cérémonie du concours départemental de la construction bois s’est déroulée à la médiathèque de Bièvre Isère à la côte Saint André. Une médiathèque qui a mis le bois à l’honneur, pour preuve elle a été lauréate du prix départemental en 2015.

C’est donc le Département de l’Isère qui organise ce concours en partenariat avec l’interprofession de la filière bois, à travers  Créabois Isère et le conseil d’architecture d’urbanisme et d’environnement de l’Isère ( CAUE).

Yannick Neuder, président de la Communauté de communes de Bièvre Isère, vice président du Conseil Régional et Jean Pierre Barbier, président du département ont indiqué combien la filière bois, tant au niveau de la région que du département doit être une filière dynamique. Une filière qu’il faut aider, restructurer.. Yannick Neuder insistant sur son morcellement qui la rend difficilement exploitables: 650 000 propriétaires recensés dans la région .. » Un plan de filière sera bientôt dévoilé » a t-il précisé.

Jean Pierre Barbier a rajouté qu’au niveau du département la forêt couvre 38% de son territoire, la filière bois c’est 7000 emplois directs, 2700 entreprises..  » Il est bien dommage que nous ayons du importer 300 000 m3 de résineux..  » Il souhaite lui également une réorganisation de la filière  » même si je sais que ce n’est pas facile.. ».

Le concours annuel, nous en étions à la 17ème édition, promeut la construction bois et contribue ainsi à la multiplication des bâtiments bois de qualité dans le département.

Cette année 21 projets ont candidaté et comme de coutume, le jury a eu du mal à les départager..

C’est en présence de plusieurs conseillers départementaux dont Claire Dubost, Robert Duranton, Fabien Mulyk, Christian Coigné, de nombreux professionnels du bois que s’est déroulée la remise des prix.

En voici le palmarès

1- Projets portés par des communes de moins de 2000 habitants: Le groupe scolaire de Villard St Christophe

2- Bâtiment public: éducation, sport et culture: le Pôle multi-accueil de Tencin. Projet qui a reçu une mention des étudiants de l’ENSAG.

3-Logements: La maison sous serre de Grenoble

4-  Bâtiment tertiaire et/ou maîtrise d’ouvrage privé: siège de la FBTP de l’Isère.

5- Mention créativité: stand de tir de St Jean de Vaulx.

Quelques clichés de la cérémonie



Catégorie - filière bois, A la une, Département de l'IsèreCommentaires fermés

DEVIATION D’AOSTE : LES PREMIERS TRAVAUX ONT COMMENCE

Le Président du Département, Jean-Pierre Barbier, et le vice-Président en charge des routes, Bernard Perazio, se sont rendus ce vendredi 3 novembre 2017 sur la commune d’Aoste en présence du maire, Roger Marcel, pour constater l’avancement des premiers travaux de la déviation du centre-bourg.
Le contournement d’Aoste mené par le Département est désormais bien lancé
Sur le terrain, le chantier a bel et bien démarré. En effet, suite à un premier marché passé en septembre dernier, la première partie du terrassement du chantier a débuté.

1

A ce jour, son achevés :
- Les fouilles archéologiques prescrites sur la section Sud .
- Les travaux de démolition de l’usine AMD démarrés début mai.
Les fondations de l’usine seront toutefois démolies à l’issue du diagnostic archéologique en cours de réalisation sur cette portion.
La consultation des entreprises sera elle lancée fin 2017- début 2018 pour les travaux du giratoire Sud, la section Sud et le terrassement de la section Nord, au-delà de l’espace boisé.
Entre 2017 et 2019 seront réalisés les travaux principaux pour une mise en service de la déviation qui devrait intervenir fin 2019.
Un projet ambitieux très attendu par la population et les entreprises du secteur
Prenant en compte les fortes attentes de la population et des entreprises du secteur, le Département a fait de ce projet routier, 9 ans après le lancement des premières études, une priorité du mandat de l’actuelle majorité départementale (2015-2021).
La déviation permettra de réduire de 50 % le trafic de véhicules qui empruntent les RD592 et RD1516 traversant le centre-bourg. Elle répond ainsi à des objectifs de réduction des nuisances pour les riverains, de fiabilisation des temps de parcours pour les usagers et d’accroissement de l’attractivité pour les entreprises.
Sa réalisation est la condition sine qua non de l’aménagement de la ZAC du Parc Industriel d’Aoste (PIDA) avec, à la clé, la création de 300 emplois sur le territoire et de la pérennisation de plusieurs centaines d’autres notamment à l’usine Jambon d’Aoste et le parc Walibi.
A cette fin, le calendrier a été optimisé avec l’ensemble des parties prenantes :
- qu’il s’agisse de l’Etat, qui a été facilitateur dans le cadre de la délivrance des autorisations administratives, nombreuses et complexes sur une opération de cette envergure,
- ou qu’il s’agisse des autres collectivités territoriales concernées par la déviation à l’instar de la commune d’Aoste et de la Communauté de communes des Vals du Dauphiné.

ca

Jean-Pierre Barbier, Président du Département, explique que « le Département a fait et fera tout ce qui est en son pouvoir pour permettre aux habitants, aux usagers et aux entreprises de bénéficier de cette déviation d’ici à la fin de 2019. L’aboutissement de ce projet est une priorité ».

Bernard Perazio, vice-président du Département, en charge de la voirie, des réseaux d’eau, de l’assainissement et de l’électrification rurale, précise que « conformément au calendrier prévisionnel, des consultations seront lancées en 2017 et 2018 pour désigner les entreprises qui seront chargées de réaliser les 1 800 mètres de route et les deux giratoires nécessaires à la déviation de la commune et à la réalisation de la ZAC PIDA. »

Catégorie Département de l'Isère, la vie des communesCommentaires fermés

Gestion de l’eau : 5 départements agissent ensemble sur le bassin de l’Isère

Ce lundi 23 octobre 2017, Denis Labbé, Préfet de la Savoie en lien avec Michel Dantin, Président du Comité de bassin Rhône Méditerranée Corse, ont réuni, à l’Hôtel du Département de l’Isère à Grenoble, les principaux acteurs du bassin versant de l’Isère, en présence de Jean-Pierre Barbier, Président du Département et d’Annick Cressens, représentante du Président du Département de la Savoie.


Sans titre

Leur objectif commun : assurer une véritable gouvernance de l’eau sur l’ensemble du bassin versant de la rivière de l’Isère à l’échelle des 5 départements couverts. Une démarche de coopération interdépartementale qui se concrétise à travers la constitution de l’Association du Bassin versant de l’Isère. Il s’agit d’une première étape, en vue de la création d’un Etablissement public de territoire de bassin (EPTB) à horizon 2021.
Dans le respect des équilibres territoriaux, une présidence tournante sera assurée par les représentants des Départements de la Savoie et de l’Isère que sont respectivement Annick Cressens, Conseillère départementale déléguée et Fabien Mulyk, Vice-président délégué. A leurs côtés, Valérie Petex, Vice-présidente de la Communautés de communes du Pays du Grésivaudan a été élue au poste de Trésorier. Bernard Duc, Vice-président de la Communauté d’agglomération Valence Romans Agglo représentera la Drôme et se verra confier le poste de Secrétaire.
22 présidents d’intercommunalités et de syndicats de rivières ont répondu présents ce jour et 2 autres membres ont fait savoir qu’il prendraient également prendre part à cette association. Au total, l’association rassemble 24 membres fondateurs.
Première étape à la constitution d’un EPTB, il s’agit d’ores et déjà d’améliorer les connaissances communes du bassin versant, notamment par la mise en commun d’études déjà réalisées, et de représenter les collectivités et leurs groupements auprès de l’Etat et des exploitants. Aussi, le renouvellement des concessions de barrage et la question de l’utilisation de l’énergie hydraulique seront l’un des grands enjeux de la gestion de l’eau.
« Cette association est le fruit d’un véritable dialogue de coopération interdépartementale, dans l’intérêt de nos territoires, et de tous ceux qui s’y établissent. Elle traduit notre souhait conjoint d’agir en responsabilité. Pourvu que cette bonne intelligence perdure pour les étapes à venir et que les équilibres territoriaux continuent d’être respectés », s’accordent à dire unanimement les membres fondateurs.

Catégorie Département de l'Isère, eauCommentaires fermés

FAVORISER L’ACCES DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES AUX MARCHES DEPARTEMENTAUX

Ce jeudi 12 octobre, le Département de l’Isère rassemblait les principales organisations professionnelles pour une réunion de travail autour de la commande publique. Au coeur des discussions, la création d’une charte lancée par le Département afin de faciliter l’accès des petites et moyennes entreprises aux marchés publics, et ainsi favoriser l’emploi local.


Une charte destinée à dynamiser l’emploi local
Hier, les principales organisations professionnelles1 étaient présentes à l’Hôtel du Département pour travailler ensemble sur une charte de la commande publique du Département.
La collectivité est consciente que nombre d’entreprises, notamment les PME et TPE qui font le tissu économique du territoire, n’osent pas toujours répondre aux marchés publics, jugés complexes et difficiles d’accès. Le but est de permettre à toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, de pouvoir concourir et être en mesure de gagner les marchés lancés par la collectivité.
Les organisations professionnelles ont ainsi proposé l’adaptation de certains modes opératoires. Concrètement, 3 axes de progression sont visés : l’accélération de l’achat et des paiements, la facilitation des procédures, et le meilleur ciblage des entreprises. Parmi les mesures étudiées figurent par exemple la création d’avances aux entreprises pour préserver leur trésorerie, l’adaptation des délais de réponses, ou encore la refonte des allotissements par métier concerné.
Cette réunion est la prolongation d’un travail initié depuis plusieurs semaines avec les organisations.

Le Département, poids lourd de la commande publique locale
Par le nombre et le volume de marchés qu’il passe chaque année, le Département soutient le développement des territoires. Grâce à ses marchés de travaux, services et fournitures, la collectivité a injecté près de 303 millions € dans l’économie en 2016 apportant ainsi des commandes fermes aux entreprises. Cela en fait le 1er investisseur parmi les collectivités en Isère. Ses champs d’intervention sont très variés : routes départementales, collèges, centres d’accueil pour la petite enfance, équipements sportifs, etc.
Le plan de relance de 100 millions € sur 3 ans initié en 2015 contribue fortement à la reprise de l’activité du secteur du BTP. Deux ans après son lancement, les programmes d’investissement sont effectivement lancés et on constate ses premiers effets avec des chantiers qui démarrent un peu partout.

1 Fédération du Bâtiment et des Travaux Publics de l’Isère, Confédération des Petites et Moyennes Entreprises de l’Isère, Union professionnelle Artisanale
Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment de l’Isère, Confédération Nationale de l’Artisanat, des Métiers et des Services de l’Isère, Confédération générale de l’alimentation en détail de l’Isère, Organisation professionnelle des Artisans bouchers de l’Isère, Union nationale des professions libérales de l’Isère, Mouvement des entreprises de France de l’Isère

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

Journée de la création / reprise d’entreprise en Chartreuse

Le Parc naturel régional de Chartreuse propose un salon de la création/ reprise d’activité le Jeudi 19 octobre 2017 à St Laurent du Pont, salle du Revol. Entrée libre.

Pour quoi ? pour qui ?

Ce salon grand public, permettra de réunir sur un même lieu porteurs de projets, entrepreneurs, étudiants, élus locaux et l’ensemble des partenaires institutionnels et des experts de la création / reprise / cession d‘entreprise.

La Chartreuse, un territoire d’accueil d’entreprises

Cette journée mettra en avant le territoire du Parc naturel régional de Chartreuse, situé sur les deux départements de l’Isère et de la  Savoie, avec ses potentiels en matière de création et de reprise. La Chartreuse est un territoire innovant et dynamique qui accueille de nombreuses entreprises. L’activité économique chartrousine repose sur  plus de 1 200 entreprises et 400 exploitations agricoles. Ces entreprises sont surtout des TPE (très petites entreprises) avec un effectif moyen de 6 salariés mais il existe aussi des entreprises avec plus de 150 employés.

Le tissu économique est diversifié avec l’artisanat, le commerce, le tourisme, la filière bois, l’agriculture et l’industrie qui représente près du quart de l’activité.

Et pourquoi pas vous ? Des experts pour s’informer…

Les spécificités du territoire seront mises à l’honneur avec la mobilisation des acteurs moteurs du commerce, de l’artisanat, des filières bois, agriculture et tourisme qui tiendront des stands.

Différents organismes seront présents pour conseiller et vous appuyer dans toutes vos démarches entrepreneuriales. Vous pourrez notamment retrouver : La Chambre de Commerce et d’Industrie, la Chambre des métiers et de l’Artisanat, la Chambre d’agriculture, mais aussi des experts comptables, banques, des structures de financement, les plateformes d’initiative (prêt d’honneur à taux 0%), une couveuse d’entreprise, des coopérative d’activités, le portage salarial….

3 tables rondes sur comment entreprendre en Chartreuse

La journée sera ponctuée par trois tables rondes, avec des témoignages de professionnels. Ces tables rondes permettront aux porteurs de projets d’obtenir des renseignements pratiques quant au parcours de création  / reprise d’activité en milieu rural et plus particulièrement en Chartreuse.

Des renseignements sur l’entrepreneuriat social, des thématiques qui aborderont les risques et les aléas de la création d’entreprise, les formations, et aides au montage de projet possible et aussi la question de la reprise d’entreprise et de l’évaluation de l’activité

De nombreux partenaires pour cette opération

Cette manifestation est organisée en collaboration avec les chambres consulaires, les Plateformes Initiative, France Active, la Maisons de l’Emploi, Pôle emploi, les collectivités du Parc…. Et financée par les départements de l’Isère et Savoie, la région Auvergne-Rhône Alpes et l‘Europe.

Pour quoi ? pour qui ?

Ce salon grand public, permettra de réunir sur un même lieu porteurs de projets, entrepreneurs, étudiants, élus locaux et l’ensemble des partenaires institutionnels et des experts de la création / reprise / cession d‘entreprise.

La Chartreuse, un territoire d’accueil d’entreprises

Cette journée mettra en avant le territoire du Parc naturel régional de Chartreuse, situé sur les deux départements de l’Isère et de la  Savoie, avec ses potentiels en matière de création et de reprise. La Chartreuse est un territoire innovant et dynamique qui accueille de nombreuses entreprises. L’activité économique chartrousine repose sur  plus de 1 200 entreprises et 400 exploitations agricoles. Ces entreprises sont surtout des TPE (très petites entreprises) avec un effectif moyen de 6 salariés mais il existe aussi des entreprises avec plus de 150 employés.

Le tissu économique est diversifié avec l’artisanat, le commerce, le tourisme, la filière bois, l’agriculture et l’industrie qui représente près du quart de l’activité.

Et pourquoi pas vous ? Des experts pour s’informer…

Les spécificités du territoire seront mises à l’honneur avec la mobilisation des acteurs moteurs du commerce, de l’artisanat, des filières bois, agriculture et tourisme qui tiendront des stands.

Différents organismes seront présents pour conseiller et vous appuyer dans toutes vos démarches entrepreneuriales. Vous pourrez notamment retrouver : La Chambre de Commerce et d’Industrie, la Chambre des métiers et de l’Artisanat, la Chambre d’agriculture, mais aussi des experts comptables, banques, des structures de financement, les plateformes d’initiative (prêt d’honneur à taux 0%), une couveuse d’entreprise, des coopérative d’activités, le portage salarial….

3 tables rondes sur comment entreprendre en Chartreuse

La journée sera ponctuée par trois tables rondes, avec des témoignages de professionnels. Ces tables rondes permettront aux porteurs de projets d’obtenir des renseignements pratiques quant au parcours de création  / reprise d’activité en milieu rural et plus particulièrement en Chartreuse.

Des renseignements sur l’entrepreneuriat social, des thématiques qui aborderont les risques et les aléas de la création d’entreprise, les formations, et aides au montage de projet possible et aussi la question de la reprise d’entreprise et de l’évaluation de l’activité

De nombreux partenaires pour cette opération

Cette manifestation est organisée en collaboration avec les chambres consulaires, les Plateformes Initiative, France Active, la Maisons de l’Emploi, Pôle emploi, les collectivités du Parc…. Et financée par les départements de l’Isère et Savoie, la région Auvergne-Rhône Alpes et l‘Europe.


Pour découvrir le programme de la journée, s’inscrire aux tables rondes: Cliquez ici pour visualiser la pièce jointe : Programme.pdf

Catégorie Département de l'Isère, economie/emploi, région Auvergne Rhône-AlpesCommentaires fermés

Une très belle foire, un super concours…

La 798ème foire de Beaucroisssant s’est déroulée dans une ambiance très  » zen ».. Météo favorable, public qui est venu en masse, tout était réuni pour que la foire 2017 soit une réussite… Ca a été le cas..

On a également découvert de nouveaux stands dont celui de la région Auvergne Rhône-Alpes qui a axé sa communication sur le goût à travers le label  » la région du goût ».

Un seul bémol cependant: l’absence de bovins le jour de la foire au bétail.

Des bovins on en  a quand même vu et des beaux.. Ceci grâce au concours régional charolais qui a tenu toutes ses promesses. Les spécialistes n’hésitant pas à annoncer que le cru 2017 est le meilleur depuis le la naissance  du concours, il y a plus de 20 ans…

Un concours de très haute volée qui a connu son apothéose lors de la présentation des bêtes lors de la lecture du palmarès.

Parmi les partenaires du concours on citera le groupe Provencia qui a offert plusieurs paniers garnis de produits locaux mais surtout le gros lot: un téléviseur.

Robert Duranton, vice Président du conseil Départemental, en charge de l’agriculture a eu des mots justes: vous avez vu de très belles bêtes mais n’oubliez pas que leur viande est de qualité exceptionnelle, donc n’hésitez pas à en manger…

C’est ce que nous avons fait au restaurant charolais.. On a eu de la chance il restait de la viande…

En fin de service on a su qu’il ne restait plus rien des 4 génisses élevées pour la foire ..

Pour découvrir le palmarès complet :

palmarès concours 2017-

Voici un diaporama photo de la foire et surtout du concours régional charolais.


Catégorie A la une, Département de l'Isère, foire de BeaucroissantCommentaires fermés

Le goût omniprésent à la Beaucroissant!

C’est devenu un espace incontournable de la foire de Beaucroissant: le stand du groupe Provencia.

Le Groupe Provencia compte aujourd’hui 33 magasins Carrefour Market et 6 hyper à l’enseigne Carrefour. Ce sont des magasins de proximité proposant des produits frais, des produits régionaux et locaux..en Isère le groupe compte 4 market situés à St Jean de Moirans, Tullins, La tour du Pin et Crémieu ainsi qu’un hyper, celui de Voiron.

La « Beaucroissant » étant la fête rurale par excellence, Provencia ne pouvait qu’être présent et le stand qui est situé près de la mairie va, comme chaque année vivre une forte effervescence, dans une ambiance conviviale et très festive.

Bien entendu l’excellence sera au rendez vous avec la présence de produits nobles comme la noix de Grenoble,  la truffe, le bleu du Vercors Sassenage et divers fromages du Vercors, le miel du Grésivaudan,  les veaux Drevon,…les vins de Savoie, l’anthésite..

Ce sera aussi l’occasion pour les milliers de visiteurs de découvrir et déguster le lait du Vercors. Un lait commercialisé suite à un un partenariat  » gagnant/gagnant » entre les producteurs, la coopérative Vercors Lait et le groupe Provencia.

Le stand va avoir une allure sportive avec la présence du GF38, qui a très bien démarré sa saison en National( 3ème division). Installé dans le haut du tableau, ses dirigeants visent la montée en ligue 2..

La solidarité sera également au rendez vous avec la présence d’Emilie Lyard, maman de deux enfants handicapés et présidente de l’association HandiKoeur.

Après avoir fait une halte au stand de Provencia vous ferez quelques pas pour découvrir l’espace du conseil Départemental de l’Isère.

Comme chaque année le département a invité les plus grands chefs à travailler sur place les produits locaux..Innover, proposer de nouvelles recettes et bien entendu faire déguster le fruit de leur imagination.

Le conseil Régional Auvergne Rhône-Alpes « a du goût »

Cette année, le Conseil Régional est devenu un partenaire majeur de la foire. En effet, il sera présent sut le site et animera un stand de Food truck sur lequel les produits régionaux seront mis en valeur. Il sera placé sur la rue du village, en face de la Mairie, à coté de France 3.

La région du goût

Le 28 février dernier, la marque régionale « La Région du Goût » a été lancée officiellement, sur le Salon International de l’Agriculture pour répondre aux enjeux de consommation locale tout en permettant aux exploitations d’être plus compétitives, et donc plus rémunératrices pour les agriculteurs.

Depuis le 23 juin, moins de 4 mois plus tard, la marque s’est déployée sur l’ensemble de la région. 600 produits de 250 entreprises et producteurs ont déjà été agréés.

Les consommateurs de la Région Auvergne-Rhône-Alpes peuvent trouver dans leurs commerces toute une gamme d’articles repérable au logo « La Région du Goût » :

Retrouvez la Région du Goût, les points de vente et les produits agréés sur www.laregiondugout.com

Catégorie A la une, Département de l'Isère, foire de BeaucroissantCommentaires fermés

La campagne s’est invitée en ville!

Rendez vous compte cela faisait exactement 23 ans que Sassenage n’avait pas vu de vaches…. Et oui, les anciens se rappellent, la dernière fois que le comice agricole de canton de Villard de Lans est descendu à Sassenage c’était en 1994…

Le comice, le 127ème du nom est donc revenu à Sassenage, dans le majestueux parc de l’ovalie, quel cadre, pour fêter la 30ème fête du fromage et des produits du terroir organisée par la Confrérie du Bleu du Vercors Sassenage.

Pour l’occasion, la manifestation s’est appelée  » quand la campagne s’invite en ville ».

Cette fête a permis à des milliers de visiteurs de découvrir ce que l’agriculture fait de mieux dans notre proche territoire.

Montbeliardes, limousines et bien entendu villardes mais aussi  herens au niveau de bovins, la toute nouvelle race territoriale cheval du Vercors, chèvres et moutons…ont côtoyé les produits du terroir proposés par les producteurs eux mêmes…

Promouvoir notre agriculture, les produits du terroir, c’est ce que diront ou penseront les élus présents autour de Christian Coigné maire de Sassenage. Nous avons reconnu Thomas Guillet maire de Corrençon, Pierre Buisson maire de Méaudre, Jacques Adenot président du Parc Régional du Vercors, Christophe Engrand Conseiller départemental, Denis Roux maire de Noyarey, de nombreux représentants partenaires de la fête dont ceux du Crédit Agricole sur Rhône-Alpes, sans oublier Miss Isère 2017 Noémie Bonato.

On retiendra également l’omniprésence de la confrérie du bleu du Vercors Sassenage qui a eu le soutien de la confrérie du Murçon matheysin..

Parmi les temps forts de la fête, outre le concours qui a attiré une centaine de bêtes, avec la présence très dynamique des  jeunes agriculteurs du plateau, celle des futurs, du moins nous l’espérons, éleveurs réunis au sein de graines d’éleveurs, la remise des prix du concours des prairies fleuries , la cérémonie des intronisations, les différentes tombolas dont ceux organisés par Intermarché de Villard de Lans et le Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes qui a offert en premier lot un week-end en gîtes de France..

Un Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes qui, à travers sa caisse locale des deux rives, avait une vache  » hors concours » prénommée Elodie !!!! Vous la retrouverez souvent dans le diaporama ci dessous

Voici le déroulé de ce week-end en image…



Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du Vercors, Département de l'Isère, comicesCommentaires fermés

Je deviens Maitre restaurateur d’un jour…

Amateur et passionné de cuisine, vous souhaitez dévoiler vos talents de chef ? Participez au grand concours organisé par l’association des Maîtres Restaurateurs de l’Isère et devenez le Maître Restaurateur d’un jour !

Ce concours, qui récompense la créativité et le talent des meilleurs cuisiniers amateurs, s’organise en deux étapes.

1. Réalisez une recette de votre choix, salée ou sucrée, en intégrant au moins un produit emblématique de l’Isère (voir liste des produits sélectionnés ci-contre).

Envoyez avant le 28 septembre 2017, minuit, votre recette détaillée, ainsi qu’une photo de votre réalisation et l’histoire accompagnant la recette.

18 candidats seront présélectionnés parmi les participants selon
3 critères d’évaluation :

  • la recette choisie
  • le visuel de la recette
  • l’histoire autour de la recette

2. Les 18 finalistes seront invités à confectionner une recette prédéfinie à partir d’un panier garni lors d’une seconde épreuve.

Deux villes accueilleront cette nouvelle étape :

  • Grenoble le 18 octobre 2017, au lycée Lesdiguières
  • Vienne, le 25 octobre 2017, à l’Espace Côte & Cuisine du Pavillon du  tourisme

Le jury, constitué de Maîtres Restaurateurs isérois et de professionnels du département, désignera un gagnant dans chacune des villes.

Les deux vainqueurs deviendront les « Maîtres Restaurateurs d’un jour » et participeront à la préparation d’un dîner caritatif organisé par l’association des Maîtres Restaurateurs de l’Isère, le 11 décembre 2017, au lycée Lesdiguières à Grenoble.

Ils se verront également offrir une veste ciglée « Maître Restaurateur de l’Isère » et un chèque de 200 € à consommer chez l’un des Maîtres Restaurateurs de l’Isère.

Qui peut s’inscrire ?

Ce concours est ouvert à toute personne majeure, habitant en France métropolitaine.

Comment s’inscrire ?

Remplissez le formulaire d’inscription ici avant le jeudi 28 septembre 2017, minuit. Cliquer ici

Formulaire d’inscription

S’inscrire

Pour participer au Grand concours amateur Devenez le « Maître Restaurateur » d’un jour, remplissez le formulaire en ligne :

Liste des produits sélectionnés

  • Noix de Grenoble
  • Saint-Marcellin
  • Bleu du Vercors-Sassenage
  • Murçon
  • Ravioles du Royans
  • Vins (vins de Vienne, de Balme, de Savoie)
  • Liqueurs (Chartreuse, Cherry Rocher, Poire Colombier, Ratafia,…)
  • Bières (Ursulines, Dauohine, Mandrin,…)
  • Sirops (Bigallet, Teysseire, Antésite,…)
  • Safran (du Dauphiné, de Chamechaude,…)

→ Téléchargez la liste (pdf)

Catégorie Département de l'Isère, terroirs/gastronomieCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2017
L Ma Me J V S D
« oct    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+