Archive | Département de l'Isère

LA MURE : LES TRAVAUX VONT BON TRAIN !

Ce samedi 13 juillet, le Président du Département, Jean-Pierre Barbier, était à La Mure afin de présenter l’avancée des travaux du Petit Train.

Un grand rendez-vous auquel se sont rendus les habitants nombreux, mais aussi plusieurs personnalités parmi lesquelles Eric Bonnier, maire de La Mure, Joël Pontier, Président de la Communauté de Communes de la Matheysine, Yannick Neuder, Vice-Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et Lionel Beffre, Préfet de l’Isère, Marie noëlle Battistel députée.

Fabien Mulyk et Frédérique Puissat, conseillers départementaux du canton à l’origine du projet, étaient également présents.

trainDes travaux dans les temps
Suite à un effondrement survenu en 2010, le Petit Train de La Mure ne roulait plus depuis 7 ans. La volonté de le voir redémarrer un jour n’était pas non plus au rendez-vous. En 2017, le Département, convaincu de son intérêt touristique, a relancé le projet. Les travaux de remise en service du Petit Train ont débuté en 2018 comme prévu.
Depuis décembre, les travaux de dépose de la voie ferrée ont démarré sur les derniers 1,6 kilomètres de la ligne ainsi que la rénovation des ouvrages d’art qui la bordent.
Au mois d’avril dernier, ce sont les travaux du restaurant, de la gare et de l’atelier de maintenance qui ont commencé.
A ce jour, les travaux avancent dans les temps annoncés.
Ce projet représente un budget total de 26 M€ financé par le Département à hauteur de 15,7 M€ et par son délégataire de service public, EDEIS, à hauteur de 6,6 M€. Participent également au financement la Communauté de Communes de Matheysine (2 M€), la Région (2 M€) et l’Etat (160 000 €).
Jusqu’à maintenant, les travaux du Petit Train ce sont…
- 620m² de terrassement
- 4000m² de nettoyage des ouvrages d’art
-  170 mètres de garde-corps réparés
-  30% d’avancement sur les ouvrages d’art
-  1000 mètres de réseaux en tranchée pour le restaurant
- 15 km de voie ferrée

Objectif 2020 !
Comme annoncé lors de cette journée, l’avancée des travaux permet de maintenir le cap de juillet 2020 pour la réouverture du Petit Train de La Mure.
Cette réouverture, attendue par les habitants de La Mure, et plus largement de la Matheysine et de l’Isère, permettra de faire revivre cette ligne ferroviaire qui représente à la fois, un héritage du passé minier de ce territoire et un formidable attrait touristique pour le département.
A terme, l’objectif est que le train accueille environ 120 000 visiteurs par an, autant de personnes qui participeront à l’économie locale lors de la période d’ouverture (entre avril et octobre).
Ils suivront un itinéraire précis partant de la nouvelle gare de La Mure, passant par une halte au Musée Mine Image, et terminant au débarcadère de Monteynard. A l’arrivée, ils pourront découvrir le restaurant, le belvédère et une promenade panoramique.

Un nouveau logo pour le Train
En 2019, Le Petit Train de La Mure se dote d’un logo qui lui sera propre ! Ce logo reprend la couleur historique du Petit Train qui est également celle de La Mure et de la Matheysine.
On y voit en fond l’Obiou et l’Aiguille, 2 sommets emblématiques du plateau matheysin.
trin 2« C’est une fierté pour le Département de relancer ce train emblématique de notre territoire. Les isérois y sont attachés et il attirera de nombreux voyageurs désireux d’en connaitre l’histoire et de découvrir ces paysages magnifiques. Ce projet illustre bien notre volonté non seulement d’entretenir le patrimoine isérois, mais aussi de le développer et de le faire rayonner, pour faire grandir notre attractivité. Nous nous étions engagés à remettre en service le petit train. Nous avons tenu notre promesse. » explique Jean-Pierre Barbier, Président du Département.

« Je suis heureux de constater l’avancée de ce projet que nous avons voulu initier avec Frédérique Puissat afin de rendre aux matheysins ce train qui leur est si cher. C’est notre devoir en tant qu’élus de porter la voix de ceux que nous représentons ; le Train de La Mure est une belle incarnation de ce rôle » ajoute Fabien Mulyk, Conseiller Départemental du canton de Matheysine-Trièves.

Catégorie Département de l'Isère, tourisme, évasionCommentaires fermés

Vercors Lait prend une nouvelle dimension

C’est un grand moment qu’a vécue la coopérative Vercors lait ce vendredi 14 juin avec l’inauguration officielle de l’extension et la modernisation de ses locaux.

Pour ce de nombreux élus, personnalités, responsables de la filière lait et producteurs de lait ont tenu à assister à l’évènement.

Accueillis par Paul Faure président de la coopérative  qui a tenu à remercier l’ensemble des financeurs, des structures qui ont soutenu le projet,  » une extension et une modernisation indispensable pour notre coopérative qui ne cesse de progresser en volumes: cette année 2019 on devrait tutoyer les 400 tonnes de bleu du Vercors Sassenage fabriquées ce qui fait que l’on est plus une petite AOP mais on entre de plain pied dans une grande AOP. »

Il a souligné les difficultés de travailler pendant les travaux .. » Il a fallu s’adapter.. »

Chantal Carlioz maire de Villard de Lans, conseillère départementale en charge du tourisme a dit toute sa fierté d’inaugurer cette extension et modernisation de Vercors Lait,  » la coopérative fabrique plus de 90% du bleu du Vercors Sassenage… Le bleu et la coopérative sont donc très liés.. A travers cette liaison on peut parler d’histoire du patrimoine, du terroir.. » et de rajouter  » Vercors Lait c’est une  » saga » avec le rachat en 2003 de l’entreprise à Lactalis, la création de la coopérative avec l’adhésion des producteurs de lait du plateau… Quand on voit le résultat aujourd’hui on ne peut que féliciter et encourager les acteurs de cette formidable aventure humaine.. »

Franck Girard, Président de la communauté de communes du massif du Vercors a dit  » toute l’émotion qui le gagne à inaugurer cette extension.. » Pour rappel La CCMV est propriétaire des murs .. Il a rappelé que le coût des travaux s’élève à 3,8 millions d’euros. Il a tenu à remercier chaleureusement Pierre buisson alors Président de la CCMV pour avoir cru et lancé le projet en 2015..Et de rappeler la formidable aventure qu’est le bleu du Vercors sassenage:  » obtention de l’AOC en 1998, de l’AOC en 1999, une appellation moribonde jusqu ‘au rachat en 2003 de l’entreprise par les agriculteurs eux mêmes pour créer Vercors Lait..Grace à cette extension et modernisation on a aucun doute sur la poursuite de la réussite de Vercors Lait pour les 30 prochaines années..

Jean Pierre Taîte vice président d u conseil Régional en charge de l’agriculture s’est félicité que  » la région a participé financièrement aux travaux..  » Et de préciser:  » notre région est celle qui a le budget le plus élevé de l’ensemble des régions pour l’agriculture ». Et de féliciter chaleureusement » les confréries dont les membres, bénévoles oeuvrent pour mettre en avant nos bons produits. Celles ci seront remerciées lors d’une grande réception à Lyon le 18 octobre. »

Jean Pierre Barbier, président du département a bien entendu apprécié la qualité des travaux mais a tenu à pousser un coup de gueule en direction de celles et ceux qui, en Drôme, créent des zones d’ensauvagement. « On est  entrain de créer des réserves  à loup non contrôlées . Ce sont bien sûr les éleveurs qui en pâtiront.  » Et de rappeler la mise en place d’un pôle agro alimentaire, de la marque Alp ishere qui a pour but d’aider les agriculteurs qui produisent sur notre département des produits de qualité de dégager un revenu. »

Précisons enfin que les entreprises locales ont été sollicitées, en particulier la scierie de John Sauvajon qui a fourni 200 m3 de bois du Vercors.

Suite à cette inauguration, la confrérie du bleu est entrée dans la danse en intronisant le directeur de Vercors Lait: Philippe Guilloud qui a reçu un hommage appuyé pour le travail accompli..

Voici le déroulé de la cérémonie en images..


Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du Vercors, Département de l'Isère, bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés

« L’état de catastrophe naturelle devra être décreté »

Les violents orages qui ont frappé notre région ont fait d’énormes dégâts . En première ligne l’agriculture. On ne compte plus les exploitations ravagées par dés déluges de grêle et par un vent de tempête.

Ceci ce samedi toute l’après midi.

Certaines récoltes sont détruites, en particulier les récoltes arboricoles, la vigne et les céréales.. La noyeraie de Grenoble n’a pas non plus été épargnée.

Didier Guillaume, drômois d’origine, ministre de l’agriculture s’est rendu sur le terrain  de nord Drôme et a pu visualiser l’ampleur des dégâts mais aussi le désarroi des agriculteurs.

Il a annoncé qu’en plus de la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle des mesures d’aides exceptionnelles seraient mises en place très rapidement.

Didier Guillaume se rendra ce lundi 17 juin dans le sud Grésivaudan ou accompagné de Jean Pierre Barbier président du Conseil Départemental il se rendra compte des dégâts causés dans cette vallée du sud Grésivaudan.

Catégorie Département de l'Isère, agricultureCommentaires fermés

Les productions iséroises à l’honneur

C’est une coutume, le département tient à honoré l’ensemble des participants au salon international de  l’agriculture..  Le Président du Département Jean-Pierre Barbier,  le Vice-Président du Département chargé de l’Agriculture Robert Duranton  et de nombreux conseillers départementaux ont accueilli à l’Hôtel du Département e Président de la Chambre d’Agriculture de l’Isère Jean-Claude Darlet et les lauréats isérois du Concours Général Agricole 2019.

1

Les productions iséroises à l’honneur

Lors du Salon International de l’Agriculture, les producteurs isérois ont su mettre en avant la qualité de leurs productions et de leur savoir-faire. A l’heure où les consommateurs sont de plus en plus demandeurs de produits locaux, cette reconnaissance vient conforter le chemin engagé par le Département et ses partenaires dans le développement de la marque Is(H)ere destinée à valoriser leur travail.

Avec plus de 500 produits labellisés, cette marque est plébiscitée dans toutes les opérations commerciales qu’elle propose, en marchés comme en grandes et moyennes surfaces.
Grâce aux avancées permises par la marque Is(H)ere mais surtout grâce au travail méritant des agriculteurs, éleveurs et producteurs du département, les produits isérois sont de plus en plus reconnus. Ainsi, lors de ce Concours Général Agricole 2019, ce sont 5 médailles d’or, 5 médailles d’argent et 2 médailles de bronze qui sont venus récompenser la qualité de leurs produits, sans oublier les multiples animaux d’élevages isérois très bien placés dans les différents concours.
« Le travail minutieux des producteurs isérois mène aujourd’hui à cette multitude de prix dont nous sommes ravis au Département. Pourtant le travail des agriculteurs et éleveurs est un travail difficile dont nous ne pouvons pas nous passer. En voyant un tel engagement, nous ne pouvons que continuer à soutenir et à encourager ces producteurs, comme nous le faisons avec la marque Is(H)ere. » explique Jean-Pierre Barbier, Président du Département.


3

« Nous travaillons main dans la main avec la Chambre d’Agriculture Iséroise pour accompagner autant que nous le pouvons les producteurs. Voir cette reconnaissance de la part des filières nationales cela nous montre bien que nous avons raison de les soutenir. » ajoute Robert Duranton, Vice-Président du Département.

A noter également que plusieurs entreprises agro-alimentaires ont également participé au concours général agricole ou ont été présentes au salon..

voici les médailles obtenues au salon cette année

Spiritueux
SAS Bigallet à Val-de-Virieu
1 médaille d’or : crème de fruits cassis bio
1 médaille d’argent : génépi bio
Cherry Rocher à Bourgoin-Jallieu
1 médaille d’or : liqueur aux plantes Peppermint
2 médailles d’argent : Absinthe verte et Guignolet Royal
Bières

Une Petite Mousse à Echirolles
1 médaille d’or : bière ambrée « Ale Pas d’Chinock »
La Furieuse à Sassenage
1 médaille de bronze : bière ambrée « La Futée »
Huiles
GAEC de Riquetière à L’Albenc
1 médaille d’or : huile de noix
GAEC du Rocher à Saint-Geoirs
1 médaille d’argent : huile de noix
Miel
L’Arbre à Miel à Lancey
1 médaille de bronze : miel de Belledonne
Fromages
Fromagerie du Dauphiné à Têche
1 médaille d’or : Saint-Félicien marque Chartrousin
1 médaille d’argent : Saint-Marcellin IGP
Vins
Julien René à Chapareillan
1 médaille d’argent : AOP vin de Savoie-Apremont
Animaux
Bovins
Au Boeuf Charolais
1 médaille de bronze : viande de boeuf/Boeuf de Charolles AOP
GAEC des Rapilles Engins
Vache de race Abondance : 5ème place pour Garonne
et 2ème prix pour les pratiques écologiques prairies et parcours
GAEC des Prairies à Longechenal
Vache de race Montbéliarde : 4ème place pour Mésange
GAEC des Terreaux à St Georges d’Espéranche
Vache de race Montbéliarde : 6ème place pour Lessiveuse
EARL de Ternan à Gillonnay
Vache de race Montbéliarde : 6ème place pour Hirondelle
GAEC du Dauphiné à Janneyrias
Vache de race Montbéliarde 8ème place pour Horticulture
Ferme Verdel à St Didider de la Tour
Vache de race Prim’Holstein : 6ème place pour Prim’Holtein
GAEC Les Trois Sapins à Porte des Bonnevaux
Vache de race Prim’Holstein : 12ème place pour Prim’Holtein
Equins
Sylvain Piltant à Sassenage
Cheval du Vercors : 2ème rang/ Argent Cheval du Vercors de Barraquant

2

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

Isère: de grandes avancées

Ce 12 avril 2019 s’est tenue la Séance Publique du Département de l’Isère. Lors de cette journée, outre les rapports sur les sujets tels que la réciprocité, l’aéroport de Grenoble Alpes Isère ou le Plan Ecoles, le Président du Département Jean-Pierre Barbier a évoqué les résultats d’une enquête portant sur la satisfaction vis-à-vis de l’action de la collectivité.

Parmi les rapports votés lors de cette séance, certains marquent de grandes avancées pour l’Isère et ses habitants.
Les élus ont notamment, voté un nouveau rapport sur la réciprocité. Mise en place en place en 2016, l’expérimentation de la réciprocité au RSA s’est révélée très bénéfique pour les allocataires : nouvelles relations sociales, regain de confiance en eux, mise à profit des compétences, meilleure insertion professionnelle, …
Aujourd’hui, 20% des allocataires sont engagés dans cette démarche et le nombre d’allocataires a diminué de 10%, bien au-delà des moyennes nationales et régionales. Saluée par les structures d’accueil, le dispositif a également été récompensé du prix de l’association Bleu Blanc Zèbre et par l’Université Grenoble Alpes.
Le Département a donc fait le choix de pérenniser un système qui a fait ses preuves et en reprécisé le cadre. Cette politique sur un tryptique simple : dignité, innovation, travail.
Autre point important de cette session, le Département a voté un rapport sur l’aéroport Grenoble Alpes Isère et sur la construction d’un nouveau bâtiment pour la prestigieuse Ecole Nationale de l’Aviation Civile. Face à la désuétude environnementale de l’ancien bâtiment, le Département agit avec Bièvre-Isère-Communauté et la Région afin de sauver l’implantation de l’école. Le Département sera donc pilote de la construction d’une nouvelle plateforme au Sud du site.
Cet investissement permettra à l’aéroport qui voit passer plus de 357000 passagers par an de continuer à attirer les jeunes pilotes.
Cet aéroport est l’un des leviers de l’économie et du tourisme isérois avec des retombées évaluées en moyenne à 150 millions d’euros par an.

Enfin, le Département a lancé son Plan Ecoles. L’éducation est un axe primordial de l’action départementale comme en témoigne le plan d’investissement de 221 M€ dans les collèges. Au-delà des collégiens, le Département veut offrir aux écoliers des structures adaptées. Ce plan écoles permettra de répondre à la demande importante de soutien des collectivités maitres d’ouvrage (communes et EPCI). Il s’appliquera de manière uniforme à l’échelle départementale et aura notamment pour but de faire émerger des projets en augmentant leur financement, de soutenir l’investissement et de répondre de manière équitable à un besoin important des collectivités.

Au niveau agriculture il a été précisé que le pôle agroalimentaire est sur de bons rails:  » on croit à sa réussite » dira le vice Président en charge de l’agriculture Robert Duranton qui rajoute: nous avons aussi lancé un plan sècheresse qui concerne l’ensemble des agriculteurs touchés.

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

PAYSAGE->PAYSAGES : RANDONNÉE-DÉBAT A LA PIERRE PERCEE

Le samedi 6 avril 2019, La Mure Cinéma-Théâtre et le CAUE organisent une randonnée-débat à la Pierre Percée (Pierre-Châtel) pour comprendre les pratiques respectives des uns et des autres à travers un petit territoire de montagne, terrain de jeu pour les uns, outil de travail pour les autres.
Cette randonnée est une invitation aux promeneurs, bergers, forestiers, agriculteurs, chasseurs, élus et responsables associatifs à partager un temps d’échange en mouvement.

Samedi 6 avril à 9 h 30

Randonnée à la Pierre Percée en compagnie de différents usagers de nos territoires de montagne
(agriculteurs, coureurs, randonneurs, chasseurs, acteurs de la filière bois, berger…)

Départ à 9 h 30 sur le parking de l’église de Pierre-Châtel
Pique-nique sorti du sac à La Pierre Percée
Fin de rencontre vers 14 h
Repli à la salle de la Festinière en cas de mauvais temps.
Réservation conseillée : marthus-lmct@orange.fr

Pour aller plus loin encore,  La Mure Cinéma-théâtre propose à 17h30  Le Bonheur… Terre promise, un documentaire de Laurent Hasse, qui suit le parcours d’un homme, parti un matin pour traverser à pied la France et ses paysages, s’en remettant au hasard et ne poursuivant qu’un seul but : le bonheur.

Plus d’informations sur le site Paysage->Paysages

Catégorie Département de l'IsèreCommentaires fermés

Villard de lans sans coquilles!

La fête de la coquille St Jacques qui se déroule ce week-end à Villard de Lans, le port de montagne le plus important de France » a connu un premier jour de  » folie ».. Les 37 tonnes de coquilles St Jacques sont parties comme des  » petits pains ».

Il faut dire qu’il était prévu un arrivage de 42 tonnes mais les conditions marines ont empêché certains bateaux d’aller en mer.. Ce ne sont donc que 37 tonnes de coquilles St Jacques qui ont été débarquées à Villard..

Notre titre d’article qui se veut provocateur est exact… Ce dimanche soir il ne restera plus une coquille à villard…

Nous en sommes à la 11ème édition de cette fête qui rassemble la mer et la montagne et surtout les gastronomes, qu’ils soient cuisiniers, producteurs ou convives..

Plusieurs dizaines de chefs,  venus de toute la France, étoilés, meilleurs ouvriers de France ont tenu à participer à cette fête et surtout à cuisiner ce met noble qu’est la coquille.

L’ inauguration de la fête menée par le Président de cuisines et passions en Vercors, Claude Ruel, fondateur de la fête a vu de nombreux élus locaux et départementaux honorer cette fête autour de Chantal Carlioz maire de Villard de Lans et vice présidente du conseil Départemental en charge du tourisme. Inauguration haute en couleur par la présence de plusieurs confréries dont celles de la coquille St Jacques bien évidemment mais aussi du bleu du Vercors Sassenage, du St Marcellin, des côtes du Rhône…

Cette année le parrain est William JACQUIER MOF (Meilleur Ouvrier de France) en 1996 patron du restaurant le vivarais à Lyon.

Plutôt que de longs discours découvrons cette première journée en images



Catégorie A la une, Communauté de Communes du Massif du Vercors, Département de l'IsèreCommentaires fermés

L’ Isère en première ligne

C’est devenu une tradition, lors du salon de l’agriculture, une journée est consacrée à l’Isère. Elle se déroule sur l’espace Auvergne Rhône-Alpes.

La Chambre d’agriculture et le Département s’associent, l’espace d’une journée, pour présenter les productions de qualité et les atouts touristiques de l’Isère..

Robert Duranton, vice Président du département en charge de l’agriculture accompagné  des conseillers départementaux  Daniel Cheminel, Anne Gérin et Sandrine Martin Grand ont durant toute la journée du 1er mars, celle de l’Isère arpenté les allées du salon à la rencontre des isérois, qu’ils soient éleveurs, producteurs…

Ceux ci, accompagnés par plusieurs responsables du monde agricole, dont Jean Clause Darlet, président de la chambre d’agriculture, Jérôme Crozat président de la FDSEA , Pascal Denolly, président du comité d’agrément Is(h)ere..ont fait de nombreux arrêts,  au stand du Vercors, à sur l’espace Divagri,  du Coram ( collectif des races locales de massif),  que l’espace de la maison du lait..à l’espace animaux ou ils ont rencontré les éleveurs isérois présents… Et bien sûr sur l’espace Auvergne Rhône -Alpes pour la journée dédiée à l’Isère..

Les invités ont pu découvrir que  l’Isère est un département gastronomique, avec une multitude de produits variés et de qualité qui sont de plus en plus labellisés Is(H)ere.

Voici le déroulé de cette journée en images..

Catégorie A la une, Département de l'IsèreCommentaires fermés

Le Vercors toujours en haut de l’affiche

verc2Le Vercors est toujours en fête au salon  international de l’ agriculture qui s’achève ce dimanche 3 mars..Situé au hall 1 , celui des animaux, l’espace Vercors connait en effet une animation toute particulière, en particulier grâce à ses deux  » vedettes »: la Villarde et le bleu du Vercors Sassenage.

Cette présence est indispensable pour permettre aux milliers de visiteurs de découvrir un territoire, un terroir, et à travers eux un Vercors très dynamique grâce à son agriculture, ses activités économiques, touristiques…

Lors de la journée  » Isère » qui s ‘est déroulée ce vendredi 1 mars sur l’espace de la région Auvergne Rhône-Alpes, plusieurs conseillers départementaux sont  » montés  » à Paris ..

Ils ne pouvaient que faire une halte qu stand du Vercors.. Autour de Robert Duranton, mmes Anne Gérin et Sandrine Martin Grand..verc1

Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, Département de l'Isère, bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés

Bienvenue à la confrérie du gratin dauphinois

C’est à l’occasion de la fête organisée à l’occasion des 35 ans de France bleu Isère qu’a officiellement été lancée la confrérie du  gratin dauphinois.

Cette recette née en Isère et cuisinée à toutes les « sauces » même avec du fromage! va donc retrouver toutes ses lettres de noblesse grâce aux actions que vont mener les membres de la confrérie vouée au gratin dauphinois.

Cette confrérie a pu voir le jour grâce à une osmose entre les maîtres restaurateurs de l’Isère, Isère tourisme et France bleu Isère.

La mission première de la confrérie sera bien entendu de promouvoir le gratin dauphinois à travers ses recettes conformes  mais aussi notre territoire, notre terroir, nos produits locaux ..

Le premier grand maître de cette nouvelle confrérie est le  » tout jeune » retraité Vincent Fortunato.. Le parrain ne pouvait être que Serge Papagalli qui a juré fidélité en prenant un coup de cuillère en bois…sur les épaules!!

Le maître restaurateur  le plus heureux n’étant autre que Sylvain Rousset propriétaire du restaurant le gratin dauphinois à Grenoble..

Désormais la confrérie du gratin dauphinois complètera la gamme des produits isèrois mis en valeurs par les confréries du bleu du Vercors Sassenage, noix de Grenoble, St Marcellin, Murçon matheysin, des échalas dauphinois…

123

Catégorie Département de l'Isère, agro-alimentaireCommentaires fermés

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

août 2019
L Ma Me J V S D
« juil    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+