Tag Archive | "noix de Grenoble"

La noix de Grenoble à l’honneur..


Le syndicat Jeunes Agriculteurs national est présent au salon de l’agriculture.

Le syndicat de jeune souhaite par cette présence active  faire connaitre ses missions et assurer la promotion des produits issus des exploitations dirigées par des jeunes agriculteurs.

La région Rhône-Alpes participait à l’animation du stand des JA, l’espace d’une journée.

Les parisiens ont pu découvrir et s’essayer à casser les noix, de Grenoble bien entendu.. à les déguster associées aux fromages en provenance de la Loire….C’était tout simplement excellent..

Les jeunes n’a pas connu une minute de répit. De nombreux visiteurs faisant une halte au stand…
Parmi ceux ci, on a reconnu le président national des JA, François Thabuis, mais aussi Nadine Morano et Bruno Le maire, ancien ministre de l’agriculture.  Ils sont venus découvrir et ont été attentif à la présentation de la noix de Grenoble.  Présentation faite par les frères Convert.
Rappelons que ces derniers, nuciculteurs à L’Albenc ont obtenu une belle médaille d’argent pour leur huile de noix..

CON 2
CON PAR1

Catégorie foires/salons, nucicultureCommentaires fermés

Date de récolte « Noix de Grenoble 2013 »


La commission maturité de l’Appellation d’Origine Protégée « Noix de Grenoble » réunie sous
l’autorité de l’INAO, a décidé de la date de récolte pour les vergers arrivés à maturité le :
Le lundi 7 octobre 2013

Rappel :

La maturité des noix fraîches est considérée comme atteinte lorsque plus de 80 % des noix
présentent un brunissement complet de la cloison interne.
L’exposition et l’altitude des vergers peuvent avoir des incidences importantes sur la maturité du fruit.
Chaque producteur doit impérativement vérifier si les critères de maturité sont atteints sur leurs
parcelles.

Catégorie nucicultureCommentaires fermés

La noix de Grenoble fait la foire de Beaucroissant !


Le groupe Provencia et sillon38.com ont décidé de s’unir afin de présenter en un même lieu les 3 AOP de l’Isère: le Bleu du Vercors Sassenage, la noix de Grenoble et le vin de Savoie.

Le choix s’est tout naturellement porté sur la foire de Beaucroissant, qui aura  lieu pour 2013 les 13-14-15 septembre.

Pour la deuxième année donc, les milliers de visiteurs pourront découvrir, déguster ces trois AOP mais aussi des produits de qualité de l’Isère et, nouveauté, de Savoie..

La noix de Grenoble sera très bien représentée avec la présence de la coopérative Coopenoix. Ses dirigeants seront accompagnés de la Confrérie de la noix de Grenoble. On pourra en particulier assister à une pressée d’huile… mais aussi déguster cette huile, des cerneaux grillés…

La famille Convert sera également présente et nous fera découvrir une  large gamme de produits dérivés de la noix…

On se fera un malin plaisir de ramasser des noix avec un matériel qui fait fureur: un rouleau.. sorti tout droit des établissements AMB Rousset…constructeur à Beaulieu, en plein coeur de la noyeraie…

Biassu, notre dessinateur vous invite, à sa façon au stand des AOP de l’Isère: allée E, au niveau de la mairie…BIASS BEAUC NOIX

Catégorie Biassu, foire de BeaucroissantCommentaires fermés

Noix de Grenoble


La campagne 2012 s’élève à 13 482 tonnes de noix récoltées, dont 10 897 tonnes en AOP noix de Grenoble. Pour Pierre Gallin Martel président de Coopenoix:  » c’est une bonne année, avec une production correcte, équivalente à 2011, avec des calibres assez gros ce qui nous a permis de la valoriser au mieux. »

Par contre il faut mettre des bémols face à un enthousiasme débordant:  » nous avons noté tout d’abord une certaine hétérogénéité de la production. Si certains secteurs ont eu des rendements exceptionnels, en sud Grésivaudan par exemples, d’autres zones ont connu des baisses importantes.

Les raisons en sont simples: si on a connu une météo très favorable, en particulier au printemps quelques secteurs ont subi des problèmes sanitaires: nécrose, champignons. On peut citer Beaulieu, l’Albenc, Vinay, Izeron… »

Le problème vient du fait que les traitements dits radicaux n’existent pas.  » On ne peut traiter que de façon préventive avec tous les aléas que cela comporte. « 

A noter également que la qualité n’est pas au rendez vous: cerneaux maigres, marrons… La, ou les raisons:  » un manque de chaleur en juillet, de la pluie au moment de la récolte ». Le président de Coopenoix lance un appel aux producteurs:  » ils doivent faire des efforts, de tri en particulier, afin de livrer des noix de très haute qualité.

Trop de lots partent sans agréage, ce n’est pas normal. Chacun doit savoir que nos clients sont de plus en plus exigeants sur la qualité. »

coop 2Cela n’empêche pas que le marché est très actif.  » La commercialisation s’est bien passée pour plusieurs raisons: nous n’avions plus de stocks, la parité euro-dollar nous est favorable, les américains ont délaissé les marchés européens pour ceux de Chine…

Le souci étant que l’on est en déficit de production, on n’a donc pas pu fournir à nos clients les volumes demandés. Vous comprendrez que commercialement c’est frustrant! »

Des clients qui ont du se fournir ailleurs et qu’il sera difficile de faire revenir…

Une des particularité de la noix de Grenoble est qu’elle est vendue à grande majorité à l’export.  » On essaie de rééquilibrer avec la France. Pour ce, les campagnes de promotion, communications mises en place « vont dans le bon sens ».

Courant de l’été des totems de 3 mètres de haut, 13 en tout, seront disposés aux portes de la zone et une route de la noix de Grenoble est en projet. Elle devait voir le jour courant 2014.

Il souffle un vent favorable sur la nuciculture.  » C’est exact que l’on voit un regain d’intérêt pour cette production. Le renouvellement se fait bien et les nuciculteurs ont une moyenne d’âge inférieure à celle de la population agricole. »

Coopenoix a souhaité aider les jeunes agriculteurs qui s’installent. » La raison est simple: il faut attendre plusieurs années avant de tirer un revenu. Nous proposons donc des prêts à taux zéro pendant une durée de 7 ans.

De nombreux jeunes agriculteurs ont bénéficié de cette aide et se montrent très satisfaits de cette initiative. « 

Le problème reste le foncier.  » C’est un frein, c’est certain. On subit l’urbanisation mais aussi le comportement de certains propriétaires qui empêchent que les agriculteurs plantent des noyers.

En un mot ils ne veulent pas s’engager sur du long terme afin d’avoir la possibilité de vendre leurs terres… »

Pierre Gallin Martel est satisfait de voir le dynamisme de la recherche à travers la Sénura.  » Un outil indispensable qui mène des actions totalement complémentaires de celles mises en place par le Comité interprofessionnel de la noix de Grenoble et la chambre d’Agriculture. »

Voyage en Californie

Une trentaine de producteurs partiront à la découverte de la filière noix de Californie.

Ce voyage est organisé du 22 juin au 2 juillet.

 » Ce sera pour nous l’occasion de rencontrer différents acteurs de la noix californienne avec un rendez vous important, à l’université de Davis. Nous allons écouter des universitaires spécialistes en problématiques sanitaires: bactériose, nécrose, mouche du brou… mais également des pépiniéristes spécialistes en recherche variétale, des exploitations qui pratiquent le cassage, l’énoisage…

Le but de ce voyage est de découvrir, de s’enrichir, d’échanger… et nous espérons qu’il  aura une suite… »

Récolte 2013

Dernier point abordé: la récolte 2013.

« Comme toutes les productions, on constate un retard de 3 à 4 semaines. 0n constate qu’à période égale, les calibres sont très inférieurs à la normale. Le retard sera  t-il rattrapé???

Une incertitude: que va nous réserver la météo dans les semaines à venir: on craint beaucoup les orages, le vent… »

Catégorie A la une, nucicultureCommentaires fermés

De l’argent pour les Convert…


Chez les Convert on est nuciculteurs de père en fils…  » au moins depuis 5 générations » précisent les trois frères qui ont pris la suite. Producteurs uniquement de noix, ils sont dépendants des aléas climatiques, sanitaires, du prix de la noix…

Voilà pourquoi en 1995, alors que le prix de la noix  » n’était pas florissant » Bernard a décidé de se lancer dans la transformation et la vente directe.  » Cette initiative ayant pour but d’assurer une plus value et aussi pour lutter contre une certaine ma bouffe.

A l’époque par exemple on prenait les noix de qualité inférieure, abimées pour faire de l’huile de noix. Bien entendu cette huile ne satisfaisait pas le consommateur. »

Pour fabriquer des produits de bonne qualité, les Convert utiliseront leurs meilleures noix, se pencheront sur les recettes de « grands mères « … et mettront toute leur passion pour offrir d’excellents vins de noix, de chatons, de l’huile de noix… La vente se fera sur les marchés, dans des foires gastronomiques, celles ou les produits du terroir sont mis en valeur…

Bien entendu, le bouche à oreilles fonctionnera à merveille et la réputation des Convert dépassera largement les frontières régionales et même nationales..

Il n’en fallait pas moins pour présenter des produits au concours Général agricole à Paris… En 1996, première participation avec l’huile de noix et une médaille d’argent à la clé!  » Nous étions un peu déçus car ce concours était organisé à titre expérimental et nous n’avions pas le droit d’afficher notre médaille ».

Qu’à cela ne tienne, en 1998, le Comité interprofessionnel de la noix de Grenoble cherche un producteur pour animer un stand au salon à Paris. Le choix se porte tout naturellement sur les Convert.

Pendant plusieurs années ceux ci vont, avec leur légendaire verve, assurer la promotion de la noix de Grenoble et ses produits dérivés au salon…

Nouvelle médaille d'argent au Concours Général Agricole 2013 pour l'huile de noix

Nouvelle médaille d'argent au Concours Général Agricole 2013 pour l'huile de noix

Et continuer à présenter leur huile de noix au concours général agricole. Les médailles vont pleuvoir: médaille d’or en 2004, d’argent en 2008, 2010, et 2013!  » nous sommes habitués à l’argent… »

Il faut noter que le jury a trois critères de jugement: la couleur, l’odeur et le goût.

Pour les frères Convert  » obtenir une médaille c’est la reconnaissance du travail bien fait: celui du producteur qui fournira des cerneaux « top » et du moulinier. »

Si les Convert tiennent à remercier les chercheurs qui ont démontré que la noix est bonne pour la santé, ils remarquent que les consommateurs recherchent davantage les produits locaux de qualité  » même s’ils sont un peu plus chers à l’achat… »

Et de rajouter:  » une huile de noix de qualité se conserve, ne rancit pas du jour au lendemain. Reste que pour éviter tout désagrément le mieux est de la conserver au frigidaire. »

Et pour la consommer:  » elle accompagne à merveille toutes les salades, crudités, mettez une cuillère d’huile de noix sur des ravioles, sur un poisson cuit en papillote, dans un cake: que du bonheur! »

On n’oubliera pas le secret de Bernard, le père: un peu d’huile de noix sur des oeufs au plat: c’est son bonheur à lui!

Les produits Convert à Carrefour Voiron, groupe Provencia

Le groupe Provencia qui depuis 50 ans a tissé des liens de partenariat avec les producteurs régionaux, locaux, ne pouvait rester insensible à la qualité des produits fournis par la famille Convert.

Alain Galliot, directeur de Carrefour Voiron, groupe Provencia, a tenu à visiter l'exploitation de la famille Convert et de découvrir leur gamme de produits.

Alain Galliot, directeur de Carrefour Voiron, groupe Provencia, a tenu à visiter l'exploitation de la famille Convert et découvrir la gamme de leurs produits.

Vous trouverez divers produits des nuciculteurs de l’Albenc dans les rayons de Carrefour Voiron.

On peut citer vins de noix, de chatons, de feuilles mais aussi du vinaigre de noix et la toute nouvelle médaillée d’argent à Paris : l’huile de noix….

Les Convert père et fils au stand Provencia à Beaucroissant présentent leurs produits qui sont à présent disponibles à Carrefour Voiron

Les Convert père et fils au stand Provencia à Beaucroissant présentent leurs produits qui sont dorénavant disponibles à Carrefour Voiron

Catégorie A la une, agro-alimentaire, nucicultureCommentaires fermés

La Semaine du Goût au Grand Séchoir – Vinay


Le Grand Séchoir – Maison du Pays de la noix de Vinay, le Comité de Territoire du Sud-Grésivaudan et la Biennale de Nord-en-Sud s’associent pour vous offrir une semaine festive et gustative autour des saveurs d’ici et d’ailleurs. Des ateliers, des goûters, des échanges culinaires et un Marché de terroir multi-vitaminé ! Du goût pour tous les goûts !

Mardi 16, jeudi 18 et vendredi 19 octobre

Les leçons gourmandes : Noix d’ici et d’ailleurs

4 ateliers scolaires pour développer l’éducation et l’apprentissage des jeunes consommateurs :

« Découverte de la Noix d’argan » par Abdellah Attar ; « Mets de la noix dans ta soupe ! » par Catherine Duboucher ; « De la noix pour les gourmands » Jeux-goût sur les 5 sens à travers la noix de Grenoble sous toutes ses formes par Hervé Duquesne ; « Des noix pour l’automne ! » Fruits d’automne et aromatiques de saison par J.P Dorly.

Mercredi 17 octobre

« Animations culinaires pour les petites papilles »

Animations gustatives contées par les animatrices et les assistantes maternelles du Relais Assistantes Maternelles. A partir de 10h, pour les 0-4 ans. Entrée libre.

Grand goûter animé et offert à tous les gourmands du Sud-Grésivaudan par le Pôle Enfance Jeunesse de la Communauté de communes de Vinay ! A partir de 15h45. Entrée libre, tout public.

Samedi 20 octobre

Inauguration de la Biennale « De Nord en Sud » 11h30-18h

« Produits de terroir sous influence marocaine »

Venez vivre une expérience culinaire singulière sous influence marocaine ! Hervé Duquesne, créateur culinaire, accompagné d’un groupe de cuisinières expertes en saveurs marocaines cuisinent devant vous les produits de notre terroir à la mode marocaine. « Ravioles du Dauphiné, bouillon et légumes de couscous », et bien d’autres mets salés et sucrés à découvrir pour un voyage sensoriel interculturel entre le Sud-Grésivaudan et le Maroc ! Pour les plus gourmands, des ateliers d’initiations à la cuisine marocaine sont proposés l’après-midi ; Pour les mélomanes, découverte musicale avec le groupe Kumtara, inspiré par la musique châabi et le jazz. 11h30 : inauguration & présentation de la biennale, 12h : cocktail déjeunatoire sous influence marocaine, 14h : ateliers culinaires, 16h : clôture musicale et thé à la menthe.

Dimanche 21 octobre

Marché du terroir du Sud-Grésivaudan !

Les producteurs fermiers de la région vous proposent leurs savoureux produits du territoire et invitent nos voisins la Châtaigne d’Ardèche, l’Olive de Nyons, le pruneau d’Agen et la Noix d’argan. De nombreux stands (librairie, informations nutritionnelles, pépiniériste, association des fruits retrouvés, etc…), des animations tout au long de la journée : un atelier de plessage en osier avec Espace Nature Isère, la construction d’un banc en pisé avec l’entreprise coopérative Caracol, une pressée d’huile de Noix de Grenoble avec la Confrérie, des balades en calèche dans les noyeraies, et un concours d’épluchage de légumes !

De 10h à 18h. Entrée libre.

Repas sur place avec Hervé Duquesne : « produits de terroir sous influence marocaine » Inscription sur place le jour même. (Attention, nombre de repas limité !)

Catégorie consommationCommentaires fermés

4ème rencontre de la filière noix de Grenoble


rencontre

Le comité interprofessionnel de la noix de Grenoble organise le 7 juin la 4ème rencontre de la filière noix de Grenoble. Le thème de ce rendez vous important pour la profession sera: Comprendre les équilibres, les tendances et les enjeux du marché de la noix.

Jeudi 7 juin 2012 à 17 h
Salle des fêtes Alexandre Collenot
38160 Chatte

Programme :

• Bilan 2011
- Évolution de l’appellation Noix de Grenoble
- Communication et performance de la Noix de Grenoble :
présentation de l’étude IPSOS 2012

• Projets 2012-2013
• Données et perspectives du marché de la noix
- Intervention de Thierry ARNAUD (R. VILLE S.A. ) et Marc
GIRAUD (COOPENOIX / CT NOIX), avec la participation
des principaux opérateurs commerciaux

Merci d’avertir le CING de votre présence:

Comité Interprofessionnel
de la Noix de Grenoble
385 A, Route de Saint-Marcellin • 38160 CHATTE
Tél. 04 76 64 06 64

AMB Rousset, Coopenoix, partenaires de la filière noix de Grenoble

amb

coopenoix

Catégorie nucicultureCommentaires fermés

Coopenoix:


Le président de Coopenoix Pierre Gallin Martel associé au directeur Marc Giraud et l’ensemble du présentent leurs voeux de bonheur à l’ensemble des membres de la filière noix de Grenoble. Une noix de Grenoble qui a eu une campagne 2011 intéressante.

 » Pour Coopenoix, la dernière saison est globalement bonne avec une collecte supérieure de 30% par rapport à l’année précédente. on arrive donc a 6600 tonnes de collecte, une hausse de 50% en plus de 32 mm. De plus la qualité est au rendez vous malgré quelques craintes liées aux aléas climatiques. Le mois de juillet très humide favorisant la prolifération d’un champignon qui a abîmé un pourcentage plus ou moins important de noix selon les secteurs.

Des noix fragilisées par le fait que le printemps particulièrement sec et chaud a permis d’éviter toute protection. Malgré tout, et grâce au travail important réalisé par les producteurs, au niveau du tri on  dire que les apports ont été de très bonne qualité » précisent de concert le président Gallin Martel et son directeur.

Reste bien entendu la vente.

 » Nous n’avions plus de stock, chez nous mais également sur l’ensemble de l’Europe. Ici le ramassage a débuté avec une semaine d’avance par rapport aux années précédentes. Cette précocité a été bénéfique. A cela se rajoute le retrait important des apports  de noix américaines. Les américains se tournant vers le colossal marché chinois, cela a dégagé des volumes pour l’Europe, la parité euro-dollar. Tous ces facteurs font que les transactions sont facilitées et nous n’aurons une fois de plus plus de stock à l’aube de la nouvelle campagne, en effet tout est d’ores et déjà vendu ou retenu!.  »

Autre bonne nouvelle pour les producteurs: » les prix payés aux producteurs seront identiques à ceux de la campagne précédente, voire même avec une légère hausse. « . Nous nous rappelons ce que nous disaient les jeunes producteurs à la foire de la St Martin de Voiron en novembre: « si les prix se maintenaient, nous serions heureux! »

Face à cette situation du marché, il manque et manquera du volume, c’est une certitude. c’est d’autant plus regrettable que les producteurs fournissent de la marchandise de qualité et que les entreprises de négoce sont au « top » au niveau de la commercialisation. Alors que faire?

il faut absolument conserver les surfaces existantes et même tenter de les faire évoluer.

Pierre Gallin Martel président de Coopenoix " il faut encourager l'installation des jeunes en nuciculture"

Pierre Gallin Martel président de Coopenoix  » il faut encourager l’installation des jeunes en nuciculture »

Pour le président de Coopenoix: » se lancer dans la nuciculture comporte peu de risques par rapport à d’autres productions. Cependant quelques freins existent comme le retour sur investissements qui est long: un noyer met plusieurs années avant de produire, le foncier est de plus en plus rare… Cela ne doit pas nous empêcher de baisser les bras, bien au contraire.

Coopenoix a décidé d’accompagner les jeunes qui s’installent en leur offrant une aide aux plantations. Celle ci venant en complément des différents autres soutiens. »

Rappelons nous que consommer des noix est bon pour la santé…

coopenoix

nos partenaires

: AMB Rousset.

amb


Catégorie A la une, nucicultureCommentaires fermés

Fête des saveurs à Villard de Lans


La troisième édition de la fête des saveurs a connu un succès au delà des espérances des organisateurs. Organisateurs que l’on ne peut que féliciter car tout s’est déroulé de la meilleure des façons!

Chantal Carlioz maire de Villard de Lans a précisé que cette fête a pour but de réunir, l’espace d’une journée les trois AOC locales: le Bleu du Vercors Sassenage, la noix de Grenoble et la Clairette de Die. OAC qui ont délégué sur le terrain leurs confréries.

 » Promouvoir nos AOC c’est également assurer la promotion de l’ensemble de nos produits locaux et à travers eux nos éleveurs, agriculteurs. Ceux ci vivent avec passion leur métier. Ils nous proposent des produits d’une qualité sanitaire, gustative irréprochables.

Oui nous devons valoriser les produits de nos terroirs, c’est ce que nous faisons à travers cette fête » Les agriculteurs sont des passionnés, des amoureux de leur métier. Cela s’est vu au cours de la remise de la médaille de chevalier du mérite agricole à Roger Argoud Puy.

Un éleveur de Villard de Lans qui a consacré sa vie à son métier. Sa fierté: que ses deux fils reprennent le flambeau  » même si à 77 ans il participe encore, à son rythme aux travaux de la ferme. Une ferme qui n’est pas prête de disparaître puisque l’un de ses petit-fils souhaite embrasser le métier d’agriculteur.

C’est Jean Faure, sénateur honoraire, agriculteur dans sa jeunesse qui a épinglé l’insigne sur le revers de la veste de Roger Argoud Puy qui était entouré de toute sa famille, amis dont Serge Bonnet, président du syndicat agricole de Villard de Lans.

Le programme de cette troisième fête des saveurs a été très chargé, tant sous la coupole avec diverses animations dont le concours de cuisine, une conférence sur la noix de Grenoble, initiation à la danse orientale, découverte des saveurs d’ailleurs, soirée tahitienne…

Les confréries s’offrant une ballade gourmande, dans les rues de Villard de Lans, avec arrêts programmés dans diverses boutiques afin de faire déguster les produits locaux et organiser des chapitres avec intronisations.

Voici le déroulé de la journée en quelques clichés pris sur le vif:

fête 1

Un concours de cuisine de haute tenue...

Un concours de cuisine de haute tenue...

fête 3 fête 4 fête 7 fête 9

Chrystelle, animatrice au Siver fait déguster la Vercouline dans la bonne humeur...

Chrystelle, animatrice au Siver fait déguster la Vercouline dans la bonne humeur...

Serge Bonnet président du syndicat agricole local félicite Roger Argoud Puy avant qu'il ne reçoive le mérite agricole...

Serge Bonnet président du syndicat agricole local félicite Roger Argoud Puy avant qu'il ne reçoive le mérite agricole...

... Chantal Carlioz, maire de Villard de Lans félicitera également le nouveau médaillé.

... Chantal Carlioz, maire de Villard de Lans félicitera également le nouveau médaillé.

Roger en compagnie de son parrain, Jean Faure mais aussi de Chantal Carlioz et Pierre Buisson conseiller général, entourés par les membres de la confrérie du Bleu Vercors Sassenage

Roger en compagnie de son parrain, Jean Faure mais aussi de Chantal Carlioz et Pierre Buisson conseiller général, entourés par les membres de la confrérie du Bleu Vercors Sassenage

Les membres de la Clairette de Die.

Les membres de la Clairette de Die se préparent à introniser Annie Crouzet, maître sommelier....chez "Popeye"

fête 14

La confrérie de la noix de Grenoble a intronisé Jeacques Cassagne, du refuge montagnard, sous la neige mais dans la binne humeur...

La confrérie de la noix de Grenoble a intronisé Jacques Cassagne, du refuge montagnard, sous la neige mais dans la bonne humeur...

... La confrérie du Bleu du Vercors Sassenage a pour sa part honnoré Patrick Lehmann de l'Escale du Vercors. Il a confectionné une soupe de courgettes au Bleu du Vercors Sassenage... Excellente!

... La confrérie du Bleu du Vercors Sassenage a pour sa part honnoré Patrick Lehmann de l'Escale du Vercors. Il a confectionné une soupe de courgettes au Bleu du Vercors Sassenage... Excellente!

On apprend à casser les noix: c'est la mondée.

On apprend à casser les noix: c'est la mondée.

La poupée gourmande;

La poupée gourmande.

On se fait tirer le portrait...

On se fait tirer le portrait...

... avant de participer à la nuit tahitienne!

... avant de participer à la nuit tahitienne!

A lire aussi sur le site de la confrérie du Bleu Vercors Sassenage: http://www.bleu-vercors-sassenage.com/:

La confrérie du Bleu du Vercors Sassenage omniprésente! En savoir plus

Catégorie A la une, Biassu, Communauté de Communes du Massif du Vercors, bleu du Vercors Sassenage, terroirs/gastronomieCommentaires fermés

Villard de Lans: à la découverte de multiples saveurs


Nouvelle « recette » pour cette 3ème édition de le Fête des Saveurs du Vercors et d’Ailleurs organisée par l’Office de Tourisme de Villard-de-Lans et la Mairie, en partenariat avec l’union des commerçants de Villard, l’Association « Cuisine et passion en Vercors », la confrérie du bleu du Vercors Sassenage, de la noix de Grenoble, de la Clairette de Die…

Cette année, la Fête se déroule le Mercredi 21 Décembre 2011 à la Coupole.

Le Vercors est un territoire gastronomique très riche, il ne compte pas moins de cinq produits d’Appellation d’origine contrôlée (Bleu du Vercors Sassenage, la noix de Grenoble, Picodon, Clairette de Die…) et d’une importante diversité de produit labellisés de Marque Parc du Vercors. Une richesse synonyme de qualité, qui garantit aux consommateurs l’origine, l’authenticité, la production artisanale et le contrôle du produit.

L’objectif de cette journée est tout d’abord de faire découvrir au plus grand nombre ces saveurs, ces richesses et ces productions locales du Vercors.

Journée consacrée également aux saveurs « d’Ailleurs » qui mettent à l’honneur les différentes communautés habitant sur le plateau du Vercors, qu’elles soient polonaise, asiatique, créole, maghrébine, portugaise, espagnole…Il s’agit en faite d’un « voyage » culinaire à la découverte de la diversité et la richesse du Vercors.

De plus, pour clore cette journée, une soirée spéciale « Saveurs d’Ailleurs » qui offrira à ses visiteurs un spectacle exotique.

Toutes les animations de cette journée sont gratuites et sont proposées à un large public : les enfants, les adolescents, ainsi que les adultes.

Au programme de cette journée :

saveur 1saveur 2saveurs 3

Catégorie Communauté de Communes du Massif du Vercors, bleu du Vercors Sassenage, foires et fêtesCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

avril 2014
L Ma Me J V S D
« mar    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+