Créer en milieu rural: se poser les bonnes questions

La créativité est notre capacité à imaginer et mettre en œuvre des solutions originales. Pour s’exprimer, elle a donc intérêt à s’affranchir des frontières cloisonnant les différents secteurs d’activités. C’est ce qu’a tenté de  proposer le premier Forum de la « créaCtivité » organisé le mardi 23 novembre 2010 à Saint-Marcellin. De nombreux visiteurs ont fait le déplacement : porteurs d’un projet, créateurs, chefs d’entreprises en recherche d’idées nouvelles, …

Les nombreux échanges ont permis de découvrir les structures d’accompagnement et d’assister à une conférence digne d’une grande qualité.

Avec le thème de la « créativité » comme fil conducteur, ce Forum a rassemblé les acteurs de l’économie rurale, qu’ils appartiennent au secteur agricole, au monde de l’artisanat, de l’industrie ou encore des services.

L’objectif fixé est atteint: cette journée a permis en effet de réunir des personnes n’ayant pas l’habitude de se croiser, de développer les synergies afin de développer à l’avenir de nouveaux partenariats, de communiquer sur des expériences innovantes, de présenter des dispositifs méconnus et d’accueillir des porteurs de projets.

creat 2

L’évènement s’inscrivait dans le cadre de la Quinzaine de l’installation.

« Entre collectivités locales et société civile, quelle place aujourd’hui pour l’initiative, la créativité et la cohésion sociale ? », tel était le sujet de la soirée animée par Jean-Pierre WORMS, Président de France Initiative, universitaire articulant des activités scientifique et sociologique, militant politique et associatif.

« La crise que nous traversons a révélé l’importance de la mutation – à la fois économique, sociale, écologique… voire morale – à laquelle nous sommes confrontés : produire et consommer d’autres choses, autrement… Vivre ensemble dans un contexte entièrement nouveau. C’est un formidable défi pour la création d’entreprises: utiliser la force d’un ancrage territorial et l’excellence des ressources immatérielles, d’intelligence et de solidarité, pour inventer la capacité de nos entreprises et de nos territoires à s’insérer dans une économie et une société de plus en plus mondialisées ».

La conférence s’est terminée par un débat sous forme de questions-réponses et s’est prolongée par un cocktail … à base de produits locaux bien entendu !

Et si économie créative et développement économique ne faisaient qu’un ?

Des rencontres imprévues durant le forum entre professionnels de mondes divers sont apparues des convergences d’idées ou de réflexions mais également des projets et sans doute à court terme des collaborations. C’est la vérification de l’hypothèse émise durant la construction de ce Forum: au croisement des différents secteurs d’activités d’un territoire, la construction de nouveaux partenariats peuvent donner à tous un avantage concurrentiel notable. Et déboucher sur des développements innovants.

Au-delà de la définition même du concept « d’économie créative », qui reste discutée, tout l’enjeu réside dans le lancement d’une nouvelle dynamique sur le territoire du Sud Grésivaudan, d’une nouvelle manière de faire travailler les gens ensemble afin de, pourquoi pas, conquérir de nouveaux marchés.

Rassembler des personnes provenant d’horizons divers n’est qu’un point de départ vers de nouveaux projets. C’est aussi l’occasion de s’ouvrir sur d’autres pratiques et d’élargir son « réseau » concluaient les organisateurs.

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page