Préservation de la ressource en eau

Afin d’atteindre le bon état écologique des eaux d’ici 2015 fixé par l’Union Européenne et le Grenelle de l’Environnement, le développement de l’agriculture biologique apparaît comme une solution efficace et réaliste pour réduire les pollutions diffuses sur un territoire donné.

En Rhône-Alpes, Corabio (la Coordination Rhône-Alpes de l’Agriculture Biologique) s’est associée à la Chambre régionale d’agriculture, à Coop de France Rhône-Alpes Auvergne et à l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée et Corse pour mettre en place une grille d’analyse sur 14 territoires à enjeu, localisés essentiellement le long de la vallée du Rhône.

DES ACTEURS NATIONAUX POUR UN DÉFI AMBITIEUX : LA PRÉSERVATION DE LA RESSOURCE EN EAU

Grâce au soutien et à la participation des Ministères de l’Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement (MEDDTL) et de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du Territoire (MAAPRAT), un groupe de travail s’est constitué en 2008. Il regroupe principalement la Fédération Nationale d’Agriculture des régions de France (la FNAB) et son réseau national de groupements de producteurs biologiques, les six Agences de l’Eau, les Chambres d’agriculture, l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture (APCA), l’Institut Technique de l’Agriculture Biologique (ITAB), l’Agence BIO, les associations Terre de Liens et Solagro, avec la participation d’équipes de recherche de l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA).

Ces différents partenaires se sont mobilisés pour co-construire une « boîte à outils » à destination des acteurs de l’eau, des conseillers et animateurs de terrain, des maîtres d’ouvrages et financeurs.

UNE GRILLE D’ANALYSE EN RHONE-ALPES

Cette boîte à outil contient entre autre une grille d’analyse permettant soit de détecter les territoires qui sont les plus favorables au développement de l’agriculture biologique, soit de déterminer les leviers permettant de créer des conditions favorables au développement de l’agriculture biologique sur le territoire étudié. En Rhône-Alpes, Corabio s’est associée à la Chambre régionale d’agriculture, à Coop de France Rhône-Alpes Auvergne et à l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée et Corse pour mettre en place cette grille d’analyse sur 14 territoires à enjeu, localisés essentiellement le long de la vallée du Rhône.

Ces diagnostics devraient permettre, une fois réalisés, un classement de ces 14 territoires afin d’en choisir quelques-uns pour un passage significatif des surfaces agricoles en agriculture biologique. Ce travail se terminera fin mars et sera présenté à l’ensemble des acteurs le 17 mars prochain à Lyon.

LES ACTEURS NATIONAUX VOUS INVITENT :

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page