L’insecticide Cruizer autorisé sur le colza

Générations futures s’inquiète suite à une décision d’autoriser l’utilisation de l’insecticide Cruizer sur le colza.

« Selon un communiqué de l’UNAF (apiculture française), le ministre de l’Agriculture vient d’étendre l’autorisation du Cruiser au colza alors que le Conseil d’Etat a déjà annulé des autorisations sur maïs qui avaient été délivrées en 2008 et 2009 et qu’il se prononcera dans les prochains mois sur l’annulation de l’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) délivrées pour les années 2010 et 2011.

Après les quatre autorisations successives de mise sur le marché du Cruiser sur le maïs (de 2008 à 2011) et malgré l’annulation des autorisations de 2008 et 2009 par le Conseil d’Etat en février dernier, le Ministère de l’agriculture vient donc de délivrer une nouvelle autorisation de mise sur le marché à Syngenta pour le Cruiser pour le traitement des semences de colza (autorisation de mai 2011 par le Ministère de l’agriculture sur un avis favorable de l’ANSES d’octobre 2010). Le thiamethoxam, l’une des substances actives du Cruiser OSR, est à l’origine de cas avérés d’intoxication d’abeilles.

Or, nous pensons, comme l’UNAF, que cette décision est des plus regrettables d’autant que le colza est une plante qui attire fortement les abeilles. « Cette décision est en totale contradiction avec les décisions du Grenelle de l’environnement et notamment le plan Ecophyto ainsi que les recommandations de la DG SANCO de l’UE qui dans une déclaration de décembre 2010 insistait sur le fait qu’il était nécessaire de protéger la santé des abeilles de manière proactive » déclare François Veillerette, Porte parole de Générations Futures.

« Il faut absolument que le Ministre revoit sa décision sur ce dossier au risque de se discréditer alors que dans une réponse à une question d’Yves Cochet en décembre dernier il se disait « soucieux du respect de l’environnement et de la défense des populations d’abeilles » » Ajoute t’il. »

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page