Créer une complicité entre l’éleveur et l’animal

La journée d’information sanitaire du GDS est devenue au fil des ans un rendez vous incontournable pour les éleveurs de l’Isère. Pour preuve, la salle des fête de Tullins a affiché complet pour la journée consacrée à la relation entre l’homme et l’animal. On retiendra en premier lieu que les jeunes éleveurs étaient majoritaires dans la salle. Cela démontre le dynamisme de cette filière.

Michel Boursier, président du GDS 38:” il est certain que la relation entre l’homme et l’animal est importante. Un bon éleveur est celui qui comprend ces bêtes, sait les mener. Les coups de bâton, c’est fini. Il faut savoir que les exploitations familiales sont de moins en moins nombreuses. De plus en plus d’éleveurs travaillent seuls, gèrent leur troupeau seuls. Ils doivent donc savoir maîtriser ce dernier sans souci. “

De plus, la MSA partenaire du GDS 38 déplore encore trop d’accidents… qui pourraient être évités grâce à une meilleure maîtrise de l’éleveur.

Une bête bien élevée, sans stress sera une bête qui ne posera pas de problèmes, qui sera docile. Il doit s’établir entre l’homme et l’animal un climat de confiance, de complicité même… Voilà résumé en une phrase l’essentiel de cette journée.

A retenir enfin que Frisette a tenu à participer à cette journée et à témoigner!


Abreuvement

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page