Maurice Rochas va beaucoup manquer à la forêt du Vercors..

Maurice ROCHAS vient de nous quitter à l’âge de 82 ans.. La forêt du Vercors décidant de rappeler à elle l’un des siens, l’un de ses bienfaiteurs .. En effet Maurice Rochas est parti au milieu de ses arbres… En plein travail…suite à un accident…

Natif de SEYSSINS, Maurice Rochas était fils d’ exploitant agricole spécialisé dans le lait étant à l’origine des premières livraisons de lait cru en bouteille chez l’épicier du coin. Reconverti ensuite dans l’élaboration des des premières briques..
Maurice a étudié et suivi sa passion : la mécanique, le matériel agricole. Vendeur et réparateur pour une grande marque il a rayonné en particulier dans l’Est de la France. C’est logiquement dans cette région qu’ il a rencontré Christiane son épouse et mère de ses deux enfants.
Infatigable, Maurice s’était découvert deux autres passions qu’il a amplifiées à la retraite : l’apiculture.. Il est devenu naturellement un membre de l’association de l’Abeille Dauphinoise et la forêt.


Ah la forêt! qui ne connaissait pas Maurice au sein de la filière bois du Vercors ?

Il était connu par sa gentillesse, sa disponibilité, ses compétences, ses conseils… En 1983 il a participé à la naissance du Groupement des Sylviculteurs du Vercors 4 Montagnes.

Fidèle administrateur jusqu’en 2018, il a participé activement à la vie du groupement au fil des manifestations et rencontres sur le terrain.

Il a par exemple accueilli des scolaires pour leur communiquer sa passion pour la forêt : la vie de l’arbre, la plantation, l’exploitation, la construction, la menuiserie, le chauffage sous toutes ses formes, il était averti et intarissable.


Ce jeudi 12 août, suivant ses habitudes laborieuses, Maurice est parti travailler dans sa forêt. Inquiets, les siens ne le voyant pas revenir pour le repas de midi ont été confrontés à une dure réalité : la forêt lui avait pris la vie.

Ses amis nombreux, surtout ceux du monde forestier sont très affectés par sa disparition.. Ils garderont de Maurice, outre sa passion pour la forêt, celle d’un homme à l’écoute, toujours prêt à rendre service.. Et que dire de sa convivialité…sa toujours bonne humeur..et sa volonté de transmettre son savoir, sans relâche..

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page