Archive | agriculture

Foire de Grenoble, on y est…presque..

La foire internationale de Grenoble ouvrira officiellement ses portes le 1er novembre.. Elle les refermera le 11 novembre.

Inutile de dire qu’en cette veille d’ouverture c’est un immense chantier qui s’ouvre à nos yeux à Alpexpo. On se demande même comment tout sera fin prêt, dans moins de 24 heures.. Et par miracle, mais aussi travail, palabres, sueur.. demain matin tout sera « nickel » pour accueillir les milliers de visiteurs attendus..

Voici un tour de foire à J-1…

P1190313P1190316P1190317P1190318P1190319P1190320P1190322P1190321P1190323P1190324P1190325P1190302P1190303P1190304P1190306P1190307P1190308P1190309

Catégorie foires et fêtes, foires/salonsCommentaire (0)

Agri-Talent: le jury à la ferme..

Le concours « Agri-Talent » est à l’initiative de la Jeune Chambre Economique de Grenoble et des Jeunes Agriculteurs de l’Isère dont le but est de valoriser le savoir-faire des agriculteurs Isérois de 18 à 40 ans.

Qu’il s’agisse de la reprise d’une exploitation familiale ou de la création d’un nouveau domaine, « Agri-Talent » valorisera vos démarches à travers quatre catégories: économique, sociale, environnementale et innovante .

Une vingtaine d’agriculteurs se sont portés candidats.. Trois ont été retenus dans chacune des quatre catégories.

Cette première étape franchie, il faut à présent que le jury, constitué des partenaires de cette opération désigne le lauréat de chaque catégorie, se rendre compte de l’initiative prise, de son originalité, de son utilité…

Rien n’est laissé au hasard.. Afin de bien appréhender chaque dossier, le jury s’est rendu sur chaque exploitation, a pris le temps de bien la visiter, de poser toutes les questions nécessaires..avant de délibérer…

C’était le cas par exemple, dans la catégorie innovation. Parmi les trois fermes visitées, celle de Mickaël Bel, installé à Saint Geoire en Valdaine. Cette exploitation laitière qui se transmet de père en fils sera dotée dans quelques semaines d’une stabulation entièrement neuve.. avec une ossature bois de Chartreuse.. mais aussi d’une traite robotisée. 120 Holstein constitueront le cheptel..

 » Mon grand père trayait à la main, mon père, de façon mécanique et moi de façon robotisée.. » s’est plu à dire Mickaël.

Le jury de cette catégorie innovation, constitué outre des représentants de la jeune chambre économique, des JA, de la MSA,  de Carrefour Voiron, groupe Provencia représenté par Alain Galliot son directeur et par gilbert Precz de sillon38.com, rendra son verdict le 22 novembre.

En effet, c’est le samedi 22 novembre à Paladru que se déroulera la cérémonie de la remise des prix..

Voici le déroulé de la matinée passée sur l’exploitation de Mickaël Bel

P1190268P1190269P1190270P1190271P1190272P1190273P1190274P1190275P1190279P1190281P1190282P1190285P1190289P1190290P1190291P1190292P1190293P1190295P1190296P1190297P1190298P1190299


Catégorie A la une, agricultureCommentaire (0)

Avance sur les aides de la PAC de près de 3,4 milliards d’euros

Stéphane LE FOLL, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, a souhaité que certaines aides de la politique agricole commune (PAC) puissent faire l’objet d’un versement anticipé.

Ce sont ainsi près de 3,4 milliards d’euros qui ont été versés par anticipation aux agriculteurs, depuis le 16 octobre.

Cette avance exceptionnelle sur les aides de la PAC, qui sont habituellement versées à partir du 1er décembre, constitue un apport de trésorerie important pour les agriculteurs :
- 329.400 exploitations agricoles, soit 98% des demandes potentiellement éligibles, vont bénéficier d’une avance de 50 % de l’aide découplée*, pour un montant de 3,05 milliards d’euros.
- 20.450 éleveurs d’ovins, soit 99% de ceux qui en ont fait la demande, vont percevoir une avance de 50 % sur les aides aux ovins pour un montant de 59,6 millions d’euros.
- 4.900 éleveurs de caprins, soit 99% de ceux qui en ont fait la demande, vont percevoir une avance de 50 % sur les aides aux caprins pour un montant de 6,4 millions d’euros
- 35.300 éleveurs bovins bénéficient également d’une avance de 80 % sur la prime au maintien du troupeau de vaches allaitantes (PMTVA) et de 50% sur l’aide complémentaire pour un montant total de 223,6 millions d’euros.

Ce versement anticipé n’a été possible que grâce à la forte mobilisation des services du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt ainsi que de l’Agence de Services et de Paiement (ASP) que le Ministre tient à saluer.

* L’aide découplée est un soutien au revenu des agriculteurs, indépendant de la production. Elle constitue la principale aide directe de la PAC.

Catégorie PAC, agricultureCommentaire (0)

Mouches des fruits: quatre variétés ne forment en fait qu’une seule espèce

Photo: ©USDA/Scott Bauer.

Une Bactrocera dorsalis en train de déposer ses oeufs dans la peau d’une papaye

Quatre variétés de redoutables ravageurs ailés des cultures fruitières sont, en fait, une seule et même mouche des fruits, selon les résultats d’une recherche mondiale diffusés aujourd’hui. Cette découverte devrait réduire certaines restrictions au commerce international tout en facilitant les mesures de lutte contre la capacité de reproduction de ces insectes nuisibles, indiquent les experts.

La mouche aux diverses appellations – Orientale, Philippine, Invasive, Asiatique de la Papaye – appartient en fait à la même espèce biologique, à savoir Bactrocera dorsalis, responsable de préjudices incalculables à l’horticulture et à la sécurité alimentaire à travers l’Asie, l’Afrique, le Pacifique et certaines parties de l’Amérique du Sud.

Cette découverte est le fruit d’une collaboration internationale entamée en 2009 et coordonnée par la FAO et l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) avec la participation d’une cinquantaine de chercheurs de 20 pays. Elle a été précédée d’une approche intégrative axée sur un examen empirique ayant fait appel à diverses disciplines.

La capacité d’identification précise des nuisibles est un élément essentiel de la lutte contre les ravageurs, notamment en ce qui concerne les mesures quarantenaires ou les interdictions frappant parfois les échanges internationaux de produits agricoles tels que les fruits et légumes.

Maintenir les mouches des fruits exotiques à distance est une préoccupation majeure pour beaucoup de pays. Mais les résultats de l’étude coordonnée par la FAO et l’AIEA montrent que les restrictions commerciales relatives à la mouche Orientale des fruits ne sont plus de mise lorsque l’insecte est présent aussi bien dans le pays exportateur que dans le pays importateur, selon M. Jorge Hendrichs, expert auprès de la Division mixte FAO/AIEA des techniques nucléaires en alimentation et agriculture, dont le siège se trouve à Vienne.

« Ce résultat a des conséquences importantes pour la biosécurité des plantes au niveau mondial, en particulier dans les pays en développement d’Afrique et d’Asie », indique l’auteur principal de l’étude, M. Mark Schutze, expert australien  auprès du Centre de recherche coopérative sur la biosécurité des plantes (PBCRC) et chercheur à l’Université de technologie du Queensland (QUT).

« A titre d’exemple, les ravages provoqués par la mouche des fruits Invasive – aujourd’hui Orientale  – à la production de fruits africaine avec des pertes de plus de 80 pour cent ont entraîné des restrictions commerciales sur les expéditions sous forme de refus d’entrée en Asie, en Europe et au Japon, ce qui a eu un impact économique et social négatif considérable sur les communautés paysannes », précise M. Schutze.

La technique de l’insecte mâle stérile

Les résultats de l’étude ont, par ailleurs, rendu encore plus simple l’utilisation des méthodes qui recourent à la technique de l’insecte mâle stérile pour empêcher la multiplication des colonies de ravageurs.

La technique de l’insecte mâle stérile, forme de contrôle des naissances appliquée aux nuisibles, consiste à lâcher dans les zones infestées un nombre considérable de mâles qui auront été auparavant stérilisés en laboratoire par de faibles doses de radiations. Ces mâles vont s’accoupler dans la nature avec des femelles sauvages mais celles-ci n’auront pas de descendance.

Ainsi, cette technique, appliquée systématiquement sur une large zone géographique, permet d’éliminer les populations de nuisibles d’une manière respectueuse de l’environnement.

Les laboratoires FAO/AIEA d’agriculture et de biotechnologie ayant démontré que les quatre mouches des fruits se croisent librement entre elles, il n’est pas nécessaire de recourir à des mâles des soi-disant différentes espèces, il suffit de lâcher uniquement des mouches mâles Orientales stériles contre les différentes colonies.

« Au plan mondial, accepter le fait que ces quatre nuisibles ne forment en réalité qu’une seule et même espèce réduira les obstacles au commerce international, améliorera la lutte contre les ravageurs et facilitera la coopération transfrontière internationale. Cela aura également pour effet de rendre les mesures quarantenaires plus efficaces, d’élargir le champ d’application des traitements post-récolte, d’améliorer la recherche fondamentale et, ce qui est encore plus important, de renforcer la sécurité alimentaire dans certains des pays les plus pauvres du monde », affirme M. Schutze.

Les résultats de cette étude coordonnée par la FAO et l’AIEA ayant été publiés dans la revue scientifique Systematic Entomology, il ne fait plus de doute que les quatre mouches des fruits, auparavant considérées comme distinctes, seront désormais regroupées sous une appellation unique: Bactrocera dorsalis, mouche des fruits Orientale.

Catégorie arboricultureCommentaires fermés

Remise des trophées de l’agriculture durable 2013-2014

Au terme des deux grandes phases régionale et nationale de sélection, Stéphane Le FOLL, ministre de l’Agriculture de l’Agroalimentaire et de la Forêt a procédé lundi 27 octobre 2014 à la remise des prix de la 6ème et dernière édition des Trophées de l’agriculture durable, qui deviendront dès le lancement de la prochaine édition, les « trophées de l’agro-écologie ».

Consulter le dossier de presse {PDF}Consulter le dossier


- Voir également la galerie photos de la remise des prix le 27 octobre 2014

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Offres et demandes d’emploi, en Rhône-Alpes, dans le secteur agricole

Retrouvez ces offres d’emploi sur www.anefa.org :

Ain . GAEC recrute un salarié polyvalent. Vs assurerez l’alimentation et les soins des bovins pendant la saison hivernale. Vs réaliserez l’ensemble des travaux des cultures le reste de l’année. CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org.OVL72-01

Isère . Expl. caprine recherche un agent d’élevage caprin pr effectuer la traite et le pansage des animaux. Exp. et formation exigées. Logement provisoire possible. CDD tps plein 6 mois. Lieu de travail : Cornillon en Trièves. Contact : 04 76 20 68 08 ou emploi-isere@anefa.org. OCA29-38

Isère . Expl. caprine avec activité de transformation recherche une pers. pr effectuer les missions suivantes : traite, soins aux animaux,  transformation fromagère. Exp. impérative en transformation fromagère. CDD tps plein. Lieu de travail : Mont St Martin. Contact : services de remplacement, 04 76 93 95 20. OCA30-38

Rhône . GAEC, productions maraîchère et arboricole recrute un salarié. Missions : cueillette, plantation et entretien des vergers et des cultures légumières. Débutant accepté SI FORMATION AGRICOLE. Permis B indispensable. CDD tps partiel. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OMA44-69

Savoie . Expl. recrute un salarié pr réaliser la traite en extérieur 6 postes, 50 VL, la pose et dépose des parcs, le nettoyage des écuries, l’aide au rangement de l’alpage et la surveillance des génisses. Poste logé, non nourri. Autonomie en traite et permis B indispensables. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL60-73

Retrouvez ces demandes d’emploi sur www.anefa.org :

Ain . Homme cherche emploi en horticulture. Expérimenté. Mobilité : Ain. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DHO14-01

Hte-Savoie . Femme cherche emploi d’agent d’élevage laitier. Titulaire BTS prod. animales et certificat de spécialisation agent fromager. Expériences en exploitations et service de remplacement. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DVL51-74

Loire . Femme, issue du monde agricole, titulaire BTS ACSE cherche emploi d’agent d’élevage. Aide familiale depuis sept. 2013. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DVL82-42

Rhône . Homme cherche emploi de chef d’équipe paysagiste. Titulaire BTS aménagements et commercialisation des produits horticoles. Expérimenté. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DPA25-69

Savoie . Femme cherche emploi d’agent d’élevage caprin. Titulaire BTS prod. animales. Expériences acquises en stages. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DCA20-73

Catégorie Pays de Savoie, agriculture, economie/emploi, petites annoncesCommentaires fermés

Portes ouvertes:Made in viande


Du 25 au 31 octobre 2014, la filière élevage et viande vous ouvre ses portes à l’occasion d’un grand événement festif et inédit. Dans toutes les régions de France, vous êtes invités à partir à la rencontre de la filière, de ses métiers, des hommes et des femmes qui les exercent avec passion !

De l’étable à la table, ce seront plus de 2 500 portes ouvertes à votre curiosité !

Les Rencontres MADE in VIANDE sont également l’opportunité de parler aux jeunes et de leur ouvrir de réelles perspectives d’emploi et de formation. En effet, la filière représente près d’un demi-million de professionnels qui travaillent dans un secteur clé de l’économie française et plus de 20 000 emplois sont à pourvoir d’ici 2018 !

C’est où ?

Dans toutes les régions de France, vous êtes invités à partir à la rencontre de la filière, de ses métiers, des hommes et des femmes qui les exercent avec passion ! Une occasion unique de découvrir les coulisses des fermes d’élevages, centres d’allotement, marchés aux bestiaux, entreprises de viande, ateliers de découpe et de transformation, restaurants de collectivités, grandes surfaces, boucheries et triperies artisanales…

Les portes ouvertes près de chez vous

Catégorie agriculture, élevageCommentaires fermés

Lancement de l’Institut franco-chinois de la vigne et du vin à Shanghai

Dans le cadre de la mission qu’il mène en Chine, le Président de la Région Rhône-Alpes Jean-Jack
QUEYRANNE a officiellement lancé mardi 21 octobre à Shanghai l’Institut franco-chinois de la vigne
et du vin, qui s’installera au sein de l’Espace Rhône-Alpes (ERA) dans le courant de l’année 2015.

Accompagné de Jean BESSON, Président de Rhône-Alpes Tourisme, d’Antoine du TREMOLET de
LACHAISSERIE, Vice-président de l’Université du vin de Suze-la-Rousse et de Jean-Pierre ARNAUD,
grand maître adjoint de la Commanderie des Costes du Rhône, il a ainsi dévoilé cette nouvelle
activité venant enrichir l’Espace Rhône-Alpes, qui avait reçu trois jours plus tôt la visite de Laurent
FABIUS, Ministre des Affaires étrangères et du développement international, et obtenu le label
« Maison de la France ».

La forte croissance de la consommation de vin en Chine et des besoins des Chinois en termes de
connaissance et d’apprentissage oenologiques ont permis la création de ce futur Institut, positionné
sur la découverte du monde du vin et de la culture française, avec la collaboration de l’Université
du Vin de Suze-la-Rousse (Drôme) qui possède une expertise au niveau des métiers du vin et de la
professionnalisation.

Des séances pédagogiques de dégustation et des conférences, adaptées aux attentes des
consommateurs chinois et respectant les standards rigoureux de qualité appliqués par l’Université,
s’adresseront à deux types de public.

Tout d’abord, à des professionnels (restaurateurs, hôteliers, cavistes, bars à vin, importateurs,
distributeurs…) qui souhaitent développer ou renforcer leurs compétences viticoles pour mieux
conseiller et servir les vins à leurs clients.

Ensuite, à des amateurs qui souhaitent apprendre à déguster, découvrir et apprécier la diversité des
arômes et des goûts du vin.

Les sessions proposées par l’Institut porteront sur le vin en général et non pas exclusivement sur les
vins de Rhône-Alpes ou de France, ce qui les distinguera des modules très « étroits » existant sur le
marché chinois, souvent liés à une marque spécifique ou à un domaine viticole particulier.

Cette activité pédagogique sera complétée par des dégustations, présentations, animations et
évènements, dont l’objectif sera de promouvoir et valoriser les vignobles, les vins et les produits
associés, les terroirs, les territoires, la gastronomie, le patrimoine, la culture et le tourisme de
Rhône-Alpes. Un espace spécialement dédié à cette mise en valeur de notre région, avec une
scénographie originale et attrayante, sera créé au sein de l’ERA Shanghai.

Par ailleurs, le partenariat avec l’école-restaurant Institut Paul Bocuse (IPB) à Shanghai permettra
de démontrer la complémentarité entre la gastronomie et le vin, de faire découvrir aux Chinois les
bons accords mets-vins et de promouvoir un « art de vivre à la française ».

Enfin, outre l’Université du Vin de Suze-la-Rousse et l’Institut Paul Bocuse, d’autres acteurs
régionaux, notamment ceux des secteurs du vin et des produits agro-alimentaires, seront associés à
ce projet.

Catégorie viticultureCommentaires fermés

EHPAD de Rives: la truffe de l’Isère très appréciée…

Chantal Pêcheur est animatrice à l’ EHPAD de Rives, je suis toujours à la recherche d’animations et j’essaie autant que faire se peut, de mettre en avant les produits locaux.. En visitant la fête du fromage et des produits du terroir organisée à Sassenage, j’ai découvert le syndicat des trufficulteurs de l’Isère qui animait un stand. Je me suis dit: pourquoi pas une animation autour de la truffe de l’Isère.. »

tr

L’idée a germé.. les contacts ont été pris et tout un après midi, les résidents de l’EHPAD de Rives ont pu découvrir la truffe de l’Isère et ses différentes facettes.. Serge Varambon, président du syndicat des trufficulteurs, accompagné de Paul Chamard-Bois, président d’honneur ont fourni toutes les explications nécessaires.. livres, arbres à l’appui… Explications qui se sont poursuivies par une dégustation de beurre truffé.. Dégustation très appréciée..

 » les animations faites autour des produits du terroir plaisent beaucoup.. et celle que l’on vient d’organiser autour de la truffe est couronnée de succès.. Je puis même vous dire que certains résidents qui n’assistent jamais à nos animations sont là aujourd’hui…  » a savouré l’animatrice.

TR2

 » Organiser de tels animations demande du travail et de l’argent mais nous sommes bien épaulés par l’association de gestion des loisirs des adhérents qui nous aide beaucoup.. A celle ci se rajoute l’ensemble du personnel qui s’investit pleinement et la direction qui est très ouverte à ce genre de manifestation.. »

Constatation: il ne restait plus un toast au beurre truffé sur les plateaux..

Serge Varambon:  » lorsque nous avons été contacté.. nous n’avons pas réfléchi une seconde.. nous avons répondu par l’affirmative spontanément et avec beaucoup d’enthousiasme.. C’est une animation très sympathique qui nous a permis d’apporter un peu de bonheur, gustatif en l’occurrence, aux résidents .. Ceux ci se sont montrés très intéressés par nos explications mais il est certain que leur priorité était la dégustation du beurre truffé.. Plusieurs nous ont dit qu’ils connaissaient la truffe de l’Isère.. qu’ils en avaient trouvé.. mangé.. il y a quelques années..

tr3

Je pense que nous avons aussi ce rôle à jouer à travers nos actions de promotion.. celui de donner du bonheur… Nous l’avons fait à Rives.. c’était une première… nous referons ce genre d’animation, c’est certain.. »

Deux arbres mycorhizés ont été offert à l’EHPAD de Rives.. On reviendra voir s’ils poussent avant de venir les caver… dans quelques années..

A noter que le syndicat des trufficulteurs de l’Isère sera présent à la foire internationale de Grenoble du 1er au 11 novembre..

Gilbert PRECZ

Catégorie trufficultureCommentaires fermés

Offres et demandes d’emploi en Rhône-Alpes, dans le secteur agricole

Retrouvez ces offres d’emploi sur www.anefa.org :

Ain . GAEC recrute un salarié polyvalent. Vs assurerez l’alimentation et les soins des bovins pendant la saison hivernale. Vs réaliserez l’ensemble des travaux des cultures le reste de l’année. CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org.OVL72-01

Isère . Expl. caprine recherche un agent d’élevage caprin pr effectuer la traite et le pansage des animaux. Exp. et formation exigées. Logement provisoire possible. CDD tps plein 6 mois. Lieu de travail : Cornillon en Trièves. Contact : 04 76 20 68 08 ou emploi-isere@anefa.org. OCA29-38

Isère . Ent. horticole cherche une pers. polyvalente. Missions : jalonnage, étiquetage, coupage, chargement, déchargement, mise en pot des sapins, préparation des livraisons. Bonne condition physique nécessaire pr assurer la manutention. Travail d’équipe. CDD tps plein 1 mois et demi. Contact : 04 76 20 68 08 ou emploi-isere@anefa.org. OHO14-38

Savoie . SR, zone Savoie Centre recrute un salarié pr effectuer les remplacements ds les exploitations. Vs aurez en charge la traite, les soins aux animaux et ponctuellement les travaux des champs.  Facilité de logement. CDI tps plein avec période d’essai. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL59-73

Savoie . Expl. recrute un salarié pr réaliser la traite en extérieur 6 postes, 50 VL, la pose et dépose des parcs, le nettoyage des écuries, l’aide au rangement de l’alpage et la surveillance des génisses. Poste logé, non nourri. Autonomie en traite et permis B indispensables. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL60-73

Retrouvez ces demandes d’emploi sur www.anefa.org :

Ardèche . Femme cherche emploi d’agent d’élevage caprin et/ou d’agent fromager. Titulaire BPREA élevage caprin. Stage de 6 mois en exploitation. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DCA28-07

Hte-Savoie . Femme cherche emploi en horticulture. Titulaire BTS. Expériences de plusieurs mois en entreprises : rempotage mécanique, irrigation des cultures et installation du syst., distançage, préparation de commande, pincement, …. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DHO7-74

Loire . Femme cherche emploi d’agent d’élevage. Titulaire Bac pro agricole. Expériences en exploitation et en service de remplacement. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DVL79-42

Loire . Homme cherche emploi en mécanique agricole. Titulaire BTS Génie des équipements agricoles. Expériences acquises en stages. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DDI18-42

Rhône . Homme cherche emploi de chef d’équipe paysagiste. Titulaire BTS aménagements et commercialisation des produits horticoles. Expérimenté. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. DPA25-69

Catégorie Pays de Savoie, apiculture, economie/emploi, petites annoncesCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2014
L Ma Me J V S D
« oct    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+