Archive | agriculture

St Chef : comice et concours départemental d’élevage

La grande fête du Comice agricole et du Concours Départemental d’Elevage se déroulera du 23 au 25 août 2019 à Saint-Chef.Sans titre

LE COMICE DE SAINT-CHEF, UN OUTIL DE

PROMOTION DE L’AGRICULTURE DES BALCONS DU DAUPHINE

Cette année, la communauté de communes  des Balcons du Dauphiné soutient le comice agricole de Saint-Chef les 23, 24 et 25 août

Cette fête du monde agricole rayonnera également au niveau départemental avec l’organisation du concours départemental d’élevage et sera une nouvelle fois l’occasion de faire se rencontrer tous les habitants du territoire autour des valeurs de la ruralité.

Pour contribuer à défendre les savoir-faire locaux et les circuits-courts, le «marché des producteurs», qui avait rencontré un réel succès lors du comice 2018, est reconduit le samedi.

C’est une véritable immersion dans le monde agricole qui vous est proposé tout au long de ce week-end, pour que vous ayez désormais un autre regard sur notre belle campagne.

Le programme est disponible ici

Catégorie agriculture, élevageCommentaires fermés

Opération de solidarité grêle 2019 – Ardèche, Drôme, Isère, Savoie

Sans titre

Le Conseil de l’Agriculture Départemental de l’Ardèche (C.A.D.) a ouvert une cagnotte en ligne pour venir en aide aux exploitation touchées par les épisodes orageux de ce début d’été dans les Départements de l’Ardèche, de la Drôme, de l’Isère et des Savoie.

Soutenez le projet Second souffle / grêle 2019 – Ardèche, Drôme, Isère, Savoie sur https://www.miimosa.com/fr/projects/second-souffle-grele-2019-ardeche-drome-isere-savoie/articles

Ces orages ont été d’une rare violence, en particulier le 15 juin. Le déluge qui s’est abattu sur la zone a provoqué des dégâts colossaux réduisant à néant les productions en cours, les récoltes à venir et parfois l’intégralité de l’outil de travail.

L’objectif de cette collecte est de permettre, par une contribution financière, d’agir en faveur du maintien et de la reconstruction des exploitations. Ce “coup de pouce collectif” va faciliter le redémarrage de l’activité ou, pour les éleveurs, de poursuivre sans devoir vendre tout ou partie de leurs animaux par manque de fourrage ou besoin de liquidités.

A quoi va servir la collecte ?
Les dons seront versés dans leur intégralité aux agriculteurs les plus impactés par les épisodes orageux de juin et de début juillet et dont la survie de l’exploitation, en l’absence de mesure d’indemnisation, nécessite un soutien financier d’urgence.

Contribuer au projet, faites un don !

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Le Préfet de l’Isère renforce les mesures sécheresse

Face aux fortes sécheresses en cours, qui résultent d’un déficit de pluies et d’une forte hausse des températures estivales, le Préfet de l’Isère a réuni le comité départemental de l’eau le 16 juillet 2019. Les observations réalisées sur les nappes et les cours d’eau du département montrent une aggravation de la situation depuis début juillet.

Après avoir consulté le comité de l’eau, le préfet a décidé de prendre des mesures renforçant les restrictions d’usage de l’eau .

  • L’état de vigilance sécheresse est maintenant étendu à l’ensemble des bassins versants du département, et également aux eaux souterraines des massifs du Vercors et de Chartreuse.

Il s’agit, pour les eaux superficielles, des secteurs suivants : Est Lyonnais, Isle Crémieu, Paladru-Fure, Grésivaudan, Vercors, Romanche (dont rivière Romanche), Drac (dont rivière Drac).

Pour les eaux souterraines : Isle Crémieu, Paladru-Fure, Guiers, Vercors.

La vigilance ne s’accompagne d’aucune mesure de restriction mais chaque citoyen et chaque usager est invité à être vigilant et économe dans sa consommation d’eau. Faire preuve de civisme dans sa consommation quotidienne d’eau c’est préserver pour chacun les biens précieux que sont la ressource en eau et les milieux aquatiques.

  • Par ailleurs, sur décision du Préfet, certains cours d’eau et certaines nappes du Nord du Département jusqu’alors en vigilance passent en état d’alerte sécheresse au regard des données récentes.

Cela concerne pour les eaux superficielles : Bourbre, Quatre Vallées – Bas Dauphiné, Bièvre Liers Valloire, Sud Grésivaudan, Galaure Drôme des Collines, Guiers.

Pour les eaux souterraines : Bourbre, Bièvre Liers Valloire, Molasse (Galaure Drôme des Collines, Sud Grésivaudan).

La situation d’alerte impose notamment les restrictions suivantes sur les usages de l’eau :

  • Pour tous :

    - Interdiction du lavage des voitures hors stations professionnelles ;

    - Interdiction du remplissage des piscines de plus de 5m³ à usage privé ;

    - Interdiction d’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, des golfs, et des stades et espaces sportifs, de 9H00 à 20H00 (sauf dispositions spécifiques pour l’irrigation);

    - Réduction de moitié du débit dérivé alimentant les plans d’eau et des étangs par rapport au débit dérivé autorisé ;

    - Interdiction de manœuvrer des ouvrages hydrauliques entraînant des lâchers d’eau ;

    - Interdiction d’effectuer des travaux dans le lit du cours d’eau destinés à accroître ou maintenir le prélèvement.

  • Pour les communes :

    - Interdiction de laver les voiries ;

    - Interdiction de faire fonctionner les fontaines publiques en circuit ouvert sur l’eau potable.

  • Pour l’agriculture :

    - Baisse de 15 % des prélèvements agricoles autorisés pour l’irrigation,

    - Pour les autres prélèvements (hors irrigation ou assimilés domestiques) interdiction de prélever de 9h à 20h.

  • Pour l’industrie :

    - Respect du niveau 1 de restriction sécheresse explicité dans les arrêtés individuels d’autorisation d’exploitation des industriels (installations classées pour la protection de l’environnement).

  • Pour les gestionnaires de réseau d’eau potable :

    - Renforcement du suivi des niveaux des captages et des forages d’eau potable, transmission des données à l’administration.

  • Enfin, les nappes de l’Est Lyonnais et des Quatre Vallées – Bas Dauphiné, étant à des niveaux très bas, le Préfet a décidé, respectivement, de maintenir et de classer ces nappes en état d’alerte renforcée sécheresse. Cela signifie que des usages de l’eau seront limités. 42 communes sont concernées en Isère.

La situation d’alerte renforcée impose les mêmes restrictions que la situation d’alerte, complétées par les restrictions suivantes :

  • Pour tous :

- Interdiction du lavage des voitures hors stations professionnelles équipées de lance « haute pression » ou recyclage de l’eau ;

- Interdiction de laver les réservoirs pour l’Eau Potable ;

- Interdiction d’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, et espaces sportifs ;

- Interdiction d’arrosage des golfs, des jardins potagers et des stades de 9H00 à 20H00 (sauf dispositions spécifiques pour l’irrigation);

- Interdiction d’alimenter et vidanger les plans d’eau ;

- Interdiction de contrôler les points d’eau incendie.

  • Pour l’agriculture :

- Baisse de 30 % des prélèvements agricoles autorisés pour l’irrigation

- Pour les autres prélèvements (hors irrigation ou assimilés domestiques) interdiction de prélever de 9h à 20h.

  • Pour l’industrie :

- Respect du niveau 2 du plan d’économie d’eau des industriels (installations classées pour la protection de l’environnement).

Les usages non prioritaires de l’eau à partir du réseau d’eau potable peuvent être limités par arrêté municipal.

Catégorie eau, questions d'actualitéCommentaires fermés

Loup, lait cru, grêle, une actualité agricole chargée …

Les élus de la Chambre d’agriculture de l’Isère réunis en session le 25 juin 2019 à Grenoble ont voté les motions ci-jointes, relatives  :

- aux mesures compensatoires environnementales

- au plan national d’action 2018-2023 sur le loup et les activités d’élevage

- Relative à la recommandation émanant des Ministères en charge de la Santé et de l’Agriculture de ne pas consommer du fromage au lait cru par les enfants de moins de 5 ans et les personnes fragiles et présentant sa consommation comme un sur-risque jusqu’à 15 ans

- relative à l’épisode de grêle et d’orage du 15 juin 2019

Voici les différentes motions adoptées

pour les découvrir:

Motion loup MAJ 24JUIN

MOTION_lait cru

MOTION compensation environ

Projet de motion suite à la grêle maj 21 juin

Catégorie agricultureCommentaires fermés

27/28 juillet : faites la fête du Bleu!

La Fête du Bleu, c’est tout un territoire qui se mobilise pour organiser un temps festif et convivial autour de l’agriculture et de ses savoir-faire.

La 19e édition de la Fête du Bleu du Vercors-Sassenage « l’agriculture d’aujourd’hui à demain », traversera les frontières entre les départements de la Drôme et de l’Isère. En effet, 3 villages s’unissent pour coorganiser la Fête autour du slogan «

Dans le Bleu quelle énergie » : Rencurel (le 24 et le 26 juillet), Saint-Julien-en-Vercors (le 25 juillet) et Saint Martin-en-Vercors le week-end des 27 et 28 juillet.

Une rencontre unique pour les 20 000 visiteurs qui découvriront toute la richesse d’un territoire, le Parc naturel régional du Vercors, son agriculture, sa gastronomie et ses savoir-faire autour du Bleu du Vercors-Sassenage, fromage emblématique du Vercors (l’une des plus petites AOP fromagères au lait de vache en France).

AVANT-GOÛT DU PROGRAMME

La Fête du bleu vitrine d’une agriculture
L’agriculture joue un rôle majeur dans l’économie locale du territoire et le maintien des paysages. Elle repose notamment sur la valorisation des prairies. Les multiples influences climatiques dont le Vercors bénéficie permettent des productions très diversifiées.

Le Vercors a choisi de se démarquer par une agriculture de qualité : AOP, IGP, agriculture biologique et produits Marque Valeurs Parc naturel régional. La Fête du Bleu rassemblera donc autour d’un grand marché, les produits de producteurs du Vercors et les AOP et IGP locales ou invitées. Un comice agricole avec concours de plusieurs races de vaches sera organisé par les agriculteurs.

Les Jeunes Agriculteurs et Graines d’éleveurs seront présents pour démontrer le dynamisme de l’agriculture du Vercors et la diversité de ses productions.

Savoir-faire agricoles et artisanaux

De nombreuses démonstrations seront proposées durant ces deux jours de fête.
Au programme : fabrication du Bleu du Vercors-Sassenage, distillation de lavande, battage des foins à l’ancienne ainsi que des démonstrations de techniques artisanales…
Des rencontres autour des multiples savoir-faire du territoire, perpétués et transmis depuis des générations.

Des acteurs du territoire en action !
Des acteurs du territoire présenteront leurs actions dans des domaines très divers : Le groupe Patrimoine du Vercors, Causes aux balcons, Compost et Territoire, Syndicat de traitement des déchets Ardèche-Drôme (Sytrad), les Graines d’éleveurs, l’association des éleveurs du Vercors, l’ADIL Information Énergie… Ainsi que les sociétés des Centrales Villageoises.

L’agriculture de demain au coeur des priorités, un web-documentaire sur l’agriculture du Vercors, construit par et pour les agriculteurs est entrain de voir le jour sur les 3 communes co-organisatrices. Il permettra de créer une dynamique collective autour de la valorisation du métier d’agriculteur, au jour le jour, et au fil de l’année, en fonction de la diversité agricole du territoire.
Un clip de présentation de ce projet sera diffusé lors de la Fête du Bleu pour susciter des temps d’échanges entre les visiteurs et les agriculteurs.

Démonstrations culinaires, les amoureux du Vercors et des sports de pleine nature pourront se tester à plusieurs activités, assister à de nombreux temps forts : biathlon, escape game ou course de petits tracteurs animés par les Graines d’éleveurs, en projection avant-première du court-métrage Impliqué et passionné : je suis producteur en AOP Bleu du Vercors-Sassenage et et rediffusion de De la mémoire aux graines d’éleveurs proposés par le SIVER.

Inauguration de la Marque Valeurs Parc en présence de Clémentine Rigaud, Miss France Agricole 2019.
La Fête du Bleu, c’est aussi de la musique avec une succession de groupes dès le samedi à 18 h 00, dont la tête d’affiche le Big Ukulélé Syndicate sur la grande scène.

fete du bleu

Catégorie A la une, bleu du Vercors Sassenage, foires et fêtesCommentaires fermés

Intempéries: le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes organise des réunions d’information

À la suite des intempéries de la mi-juin, le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes se mobilise pour accompagner les clients sinistrés. Après l’annonce de 4 M€ débloqués, la banque organise des réunions d’information.

Dès le lundi 17 juin, le Crédit Agricole a déclenché un dispositif important pour accompagner les clients sinistrés par les violentes intempéries du week-end. Les conseillers ont contacté leurs clients pour écouter, rassurer et mesurer l’ampleur des dégâts subis. Les conseillers échangent avec leurs clients pour leur proposer les mesures les plus adaptées à leurs cas et à leurs situations humaine et économique. Ils sont à la disposition des particuliers, agriculteurs et dirigeants d’entreprise pour les soutenir et suivre leur dossier au plus près.

Pour répondre au mieux aux questions des personnes touchées par ces intempéries et leur présenter les mesures mises en place par le Crédit Agricole, des réunions d’information sont organisées à 20 h 30 dans différentes communes :

-  le mardi 9 juillet à Saint-Sauveur-de-Montagut, salle La Cheminas ;

-  le mercredi 10 juillet à Triors, salle de la mairie ;

-  le jeudi 11 juillet à Tullins, salle Jean-Moulin ;

-  le mardi 16 juillet à Châteauneuf-sur-Isère, salle de l’Europe

-  le mercredi 17 juillet à Vals-les-Bains, salle du conseil de la mairie.

Une enveloppe d’aide d’urgence d’un montant total de 4 millions d’euros a été débloquée par le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes pour accompagner tous les clients concernés (particuliers, entreprises et agriculteurs) par des prêts à taux 0 % :

-  crédit à la consommation jusqu’à 3.000 € sur 36 mois et possibilité d’une pause en capital de 6 mois maximum sur les crédits habitat en cours pour les particuliers ;

-  prêt jusqu’à 10.000 € sur 12 à 18 mois et mesures spécifiques pour les entreprises et les agriculteurs.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Assemblée Générale de Coopenoix

Ambiance morose lors le l’assemblée générale annuelle de la coopérative Coopenoix. Il faut dire que l’orage ou plutôt la tempête qui a frappé le sud Grésivaudan courant juin ne laisse pas place à l’optimisme.. Pour rappel 25 000 noyers par terre, une récolte future qui s’annonce inférieure de près de 50%… Il n’y a vraiment pas de quoi se réjouir..

Les nuciculteurs rencontrés au siège de coopenoix ont tous été clairs » il faut être réaliste, notre avenir, celui de la filière noix de Grenoble s’annonce morose mais nous resteront debout et nous allons nous battre pour nous en sortir…. Sauf si un nouvel aléa climatique nous mette sur les rotules » nous a résumé l’un d’eux.

Nous avons également ressenti une certaine dignité et surtout une forte solidarité de l’ensemble des acteurs de la filière et même au delà. C’est par exemple le cas du Département. Jean Pierre Barbier son président indiquant que des fonds seront très vite débloqués afin que les nuciculteurs qui ont des abres couchés puissent les dégager au plus vite..replanter.

Yves Renn Président de coopenoix c’est dit satisfait de cette solidarité et attend aussi des aides promises de la Région, de l’Etat..et de préciser: » la prochaine campagne s’annonce difficile et Coopenoix va perdre environ 3000 tonnes d’apports.. »

Des apports qui étaient de 6800 tonnes lors de la campagne précédente.

Ce manque de marchandise va bien entendu pénaliser coopenoix qui ne pourra satisfaire l’ensemble de ses clients en grande majorité étrangers.

Les noix américaines, chiliennes qui entrent en masse dès le mois de juin sur le marché, à des prix revus à la baisse  a rendu en 2018 le négoce difficile d’autant plus que la qualité des noix n’était pas au rendez vous. Marché d’autant plus difficile que la consommation de noix stagne, voire baisse..

Yves Renn a été clair:  » dans ce contexte difficile, voire très difficile notre leitmotiv doit être le même: la qualité. en effet seule l’appellation AOP et la qualité qu’elle implique pourront permettre à l’ensemble de la filière de valoriser notre production avec un différentiel de prix légèrement supérieur au reste de la production mondiale ».

Le combat va être difficile, long mais aucun doute la filière noix montrera comme d’habitude son dynamisme, sa solidarité..et ne se couchera pas…

Gilbert PRECZ






Catégorie A la une, nucicultureCommentaires fermés

Crédit Agricole Sud Rhône Alpes et Crédit Agricole Assurances: 4M€ débloqués pour faire face aux intempéries

À la suite des intempéries de la mi-juin, le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes et Crédit Agricole Assurances se mobilisent pour accompagner leurs clients sinistrés.

Face aux catastrophes naturelles, des mesures exceptionnelles sont mises en place afin de faciliter et daccélérer leurs démarches.

Dès le lundi 17 juin, le Crédit Agricole a déclenché un dispositif important pour accompagner les clients sinistrés par les violentes intempéries du week-end. Les conseillers ont contacté leurs clients pour écouter, rassurer et mesurer l’ampleur des dégâts subis. Les conseillers échangeront avec leurs clients pour leur proposer les mesures les plus adaptées à leurs cas et à leurs situations humaine et économique. Ils sont à la disposition des particuliers, agriculteurs et dirigeants d’entreprise pour les soutenir et suivre leur dossier au plus près.

Crédit Agricole Assurances accompagne d’ores et déjà plus de 3300 clients sinistrés, sur les départements de l’Isère, de la Drôme et de l’Ardèche. Les assistants, en charge de ces sinistres, sont mobilisés pour offrir aux clients leur meilleure qualité de service, de façon personnalisée, soit sur le terrain soit à distance.

Une enveloppe d’aide d’urgence d’un montant total de 4 millions deuros a été débloquée par le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes pour accompagner tous les clients concernés (particuliers, entreprises et agriculteurs) par des prêts à taux 0 % :

- Crédit à la consommation jusqu’à 3.000 € sur 36 mois et possibilité d’une pause en capital de 6 mois maximum sur les crédits habitat en cours pour les particuliers

- Prêt jusqu’à 10.000 € sur 12 à 18 mois pour les entreprises et les agriculteurs.

Pour les agriculteurs et entreprises, des mesures financières durgence complémentaires sont mises en place :

- Pour préserver la trésorerie :

  • pause sur prêt (total ou en capital) jusqu’à 18 mois sans frais de dossier
  • report d’échéance sans majoration de taux ni frais de dossier

- Pour répondre aux besoins de trésorerie à court terme :

  • Prêt à 0 % jusqu’à 10.000 € et jusqu’à 18 mois sans frais de dossier
  • Prêt à 0,5 % (0,2 % pour les jeunes agriculteurs) jusqu’à 30.000 € sans frais de dossier pour faire face aux charges
  • Prêt à 0,5 % (0,2 % pour les jeunes agriculteurs) en attendant les indemnisations, selon le montant attendu, sans frais de dossier

- Pour répondre aux besoins de trésorerie à moyen terme :

  • Complément de fonds de roulement jusqu’à 50.000 € de 36 à 60 mois, avec différé jusqu’à 12 mois et taux Agilor
  • Restructuration de la dette au cas par cas

- Pour accompagner l’installation de protections des cultures ou une diversification des activités : Prêt jusqu’à 50.000 € sur 84 mois maximum avec un différé possible de 12 mois, au taux Agilor.

- Pour accompagner les audits globaux d’exploitation : participation du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes à hauteur de 200 € pour un Audit technico économique, financier et social établi par un organisme agréé.

Des réunions publiques d’information sont organisées à 20 h 30 dans différentes communes :

- le mardi 9 juillet à Saint-Sauveur-de-Montagut, salle La Cheminas ;

- le mercredi 10 juillet à Triors, salle de la mairie ;

- le jeudi 11 juillet à Tullins, salle Jean-Moulin ;

- le mardi 16 juillet à Châteauneuf-sur-Isère, salle de l’Europe

- à Vals-les-Bains (date et lieu à confirmer).

« Toutes nos équipes sont mobilisées pour accompagner en proximité nos clients sinistrés. Chacun dentre nous a à cœur doffrir les solutions de réparation ou dindemnisation permettant à tous ceux qui nous font confiance de surmonter cette épreuve le plus rapidement possible », déclare Thierry Langreney, Directeur général adjoint de Crédit Agricole Assurances et Directeur général de Pacifica.

« Nos racines coopératives nous poussent naturellement à ce devoir de solidarité. Nous restons attentifs à chaque situation et mettons en place un accompagnement sur-mesure », explique Jean-Pierre Gaillard, Président du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes.

« Nous avons tous été touchés par lampleur des dégâts. Nous mobilisons lensemble de nos services pour accompagner au mieux nos clients sinistrés qui participent à la richesse de notre territoire et sommes également en contact étroit avec les acteurs institutionnels », souligne Christian Rouchon, Directeur général du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes.

À propos du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes

Banquier-assureur comptant plus de 753.700 clients, le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes est le leader en Isère, Drôme, Ardèche et Est lyonnais. Fort de ses fondements coopératifs et mutualistes et de ses 340.350 sociétaires, il sert les particuliers, les entreprises, les collectivités et les associations, et assume ainsi son rôle de 1er financeur de son territoire. Banque contemporaine tournée vers lavenir, le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes accompagne ses clients dans leurs nouveaux usages et attentes et poursuit sa transformation vers un service multicanal couplé à son réseau dagences de proximité pour mettre en musique la signature du Groupe Crédit Agricole « Toute une banque pour vous ».

À propos de Crédit Agricole Assurances

Crédit Agricole Assurances, premier assureur en France, rassemble les filiales assurances du Crédit Agricole. Le groupe propose une gamme de produits et services en épargne, retraite, santé, prévoyance et assurance des biens. Ils sont distribués par les banques du groupe Crédit Agricole en France et dans 9 pays dans le monde, par des conseillers en gestion patrimoniale et des agents généraux. Les compagnies de Crédit Agricole Assurances sadressent aux particuliers, professionnels, agriculteurs et entreprises. Crédit Agricole Assurances compte 4 600 collaborateurs. Son chiffre daffaires à fin 2018 sélève à 33,5 milliards deuros (normes IFRS). www.ca-assurances.com





Catégorie A la une, agricultureCommentaires fermés

Le développement de l’ambroisie est alarmant

La situation de l’ambroisie continue de se dégrader : la dernière étude de l’Observatoire Régional de la Santé fait état du nombre record de 660 000 personnes souffrant du pollen d’ambroisie et d’un doublement des coûts de santé associés, s’élevant maintenant à 40 millions deuros en Auvergne Rhône-Alpes.

Les 2/3 de la population Auvergne-Rhône-Alpes, soit 5,2 millions de personnes, sont exposés à un risque allergique important**. Cette aggravation est l’exact reflet du désintérêt persistant de l’administration et de la plupart des élus.

A l’occasion de la journée internationale de l’ambroisie du 22 juin 2019, Stop Ambroisie  a proposé aux pouvoirs publics de prendre trois initiatives fortes :

  1. Inscrire l’ambroisie comme organisme nuisible à l’agriculture
  2. Donner la compétence ambroisie aux communes et communautés de communes
  3. Faire reconnaître la pollution aérobiologique au même niveau que la pollution chimique

  • De 1980 à 2004 : aucune action de lutte. Résultat : le nombre d’allergiques passe de 5% à 10%.
  • De 2004 à 2014 : Plans Régionaux Santé Environnement PRSE1 & PRSE2. Résultat : le nombre d’allergiques passe de 10% à 20%.
  • De 2014 à 2019 : rien.
  • A partir de 2019 : mise en place d’un Plan PRSE3, sur les mêmes bases que les précédents plans. Ce qui laisse prévoir une nouvelle augmentation du nombre d’allergiques.

A partir de 40% d’allergiques, la zone d’irréversibilité sera atteinte. Il sera alors impossible de gérer correctement l’invasion.

Des mesures inadaptées

Les actions mises en œuvre par les pouvoirs publics sont très insuffisantes et inadaptées :

- Des référents communaux ont bien été nommés mais la plupart d’entre eux sont inactifs.

- La mesure ambroisie du PRSE3 est toujours basée sur la seule incitation et ne comporte aucun objectif opérationnel, sinon un vague « lutter contre l’ambroisie ».

- Toute sanction à l’égard des contrevenants a été supprimée, ce qui constitue une régression : imagine-t-on un instant le Code de la route ou le Code des impôts sans volet répressif ?

- Le décret d’application de la loi Santé dit « les maires peuvent participer à la lutte… ». Et s’ils ne peuvent (ou ne veulent) pas, que se passe-t-il ??

- Les préfets vont créer des « plans locaux d’action ». Pourquoi ne pas avoir donné suite aux Plans départementaux existants ?

- La plateforme de signalement est présentée comme la pierre angulaire de la lutte. Mais le nombre de signalements est insignifiant au regard des surfaces infestées, et les actions demandées aux communes ne sont même pas suivies.

Il est encore possible de contrôler l’ambroisie, les moyens sont connus, simples et peu couteux. Des communes y parviennent chaque année, des agriculteurs également lorsqu’ils utilisent les solutions à leur disposition, notamment dans les champs de tournesol qui appartient à la même famille botanique que l’ambroisie. La difficulté vient du très grand nombre d’exploitants fonciers et de communes, et vient aussi du fait que les efforts doivent être poursuivis sur de nombreuses années. Seul lEtat a la capacité dorganiser et de coordonner la lutte à cette échelle et sur le long terme. Mais il nen a pas la volonté.

Il devient urgent d’arrêter de jouer aux faux semblants et de faire des déclarations non suivies d’effets.

Catégorie agriculture, environnement, questions d'actualitéCommentaires fermés

Intempéries du 15 juin 2019: mobilisation du Crédit Agricole

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, le Crédit Agricole Centre-Est et Crédit Agricole Assurance adressent leur soutien aux personnes concernées par l’épisode de grêle qui a touché les départements de la région Rhône-Alpes ce samedi 15 juin.

Toutes nos équipes sont mobilisées pour les accompagner à la suite de ces intempéries d’une rare intensité qui ont frappé plusieurs secteurs de la Drôme, de l’Isère et de l’Ardèche.

Les conseillers contactent leurs clients agriculteurs pour mesurer l’ampleur des dégâts subis et proposer un accompagnement bancaire et humain. Un dispositif spécifique et exceptionnel est mis en place pour soutenir les exploitants touchés.
La première mesure consiste à donner du temps aux clients en suspendant les échéances de prêt si nécessaire :
- pour attendre les mesures gouvernementales et les indemnisations d’assurances,
- pour étudier les solutions financières pérennes à moyen terme.
La deuxième mesure consistera en un accompagnement financier intégrant des solutions de financement court terme et moyen terme avec des conditions spécifiques.
Pacifica, la filiale assurances du Crédit Agricole, a mis en place un dispositif renforcé pour répondre aux sollicitations de toutes les personnes concernées par ces intempéries.

Pour tous dommages importants liés aux intempéries du week-end, que ce soit sur un véhicule auto ou 2 roues ou que cela concerne l’habitation, le matériel ou un local professionnel, les particuliers, chefs d’entreprise et agriculteurs peuvent contacter dès que possible le 0800 810 812 pour une première déclaration.
Pour les particuliers, la déclaration peut aussi se faire depuis l’application Pacifica.
Les clients agriculteurs ayant souscrit une assurance Grêle ou assurance Récoltes, sont invités à contacter le numéro spécifique 0800 810 816.
Dans un délai de 5 jours ouvrés après les intempéries, il sera demandé aux assurés d’adresser un courrier en récapitulant précisément les faits et en listant les biens détériorés ou hors d’usage, en y joignant tous les documents de nature à prouver les dommages (photos, vidéos…). L’état de catastrophe naturelle prolongerait ce délai à 10 jours.

Jean Pierre Gaillard, président du Crédit Agricole sud Rhône-Alpes était présent aux côtés du ministre de l'agriculture Didier Duillaume, du Président du Département Jean Pierre Barbier et de nombreux élus pour apoorter sonsoutien aux agriculteurs sinistrés de l'Isère

Jean Pierre Gaillard, président du Crédit Agricole sud Rhône-Alpes était présent aux côtés du ministre de l'agriculture Didier Guillaume, du Président du Département Jean Pierre Barbier et de nombreux élus pour constater l'ampleur des dégâts et apporter son soutien aux agriculteurs sinistrés de l'Isère.

Catégorie agriculture, questions d'actualitéCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

août 2019
L Ma Me J V S D
« juil    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+