Archive | agriculture

L’Isère en alerte secheresse

Le Préfet place les eaux souterraines et superficielles des 4 vallées, les eaux superficielles de
la Galaure-Drôme des Collines et les eaux souterraines de l’Est-Lyonnais en alerte renforcée ;
les eaux superficielles et souterraines du Guiers, la nappe de Bièvre-Liers-Valloire et de la
Molasse en alerte ; maintient les cours d’eau et les nappes de l’ensemble du reste du
département en vigilance.
Les pluies de l’automne ont permis de recharger partiellement les nappes phréatiques mais
l’absence de pluie au cours du mois de mars, d’avril puis fin mai ont induit des difficultés sur
des ressources déjà fragilisées par plusieurs années de sécheresses successives. Depuis juin,
les quelques orages n’ont pas suffit à améliorer la situation.
Suite à une consultation dématérialisée des membres du comité du 17 au 24 juillet, le Préfet
a décidé de :

- Placer en alerte renforcée (niveau 3/4) les eaux souterraines et superficielles des 4 vallées,
les eaux superficielles de la Galaure-Drôme des Collines et les eaux souterraines de l’Est-
Lyonnais,
- Placer en alerte (niveau 2/4) les eaux superficielles et souterraines du Guiers, les nappes de
Bièvre-Liers-Valloire et de la Molasse (Sud-Grésivaudan + Galaure-Drôme des collines),
- Maintenir en vigilance (niveau 1/4) les cours d’eau et les nappes du reste du département, à
l’exception de la rivière Isère et du fleuve Rhône.
La vigilance ne s’accompagne d’aucune mesure de restriction mais chaque citoyen et chaque
usager est invité à être vigilant et économe dans sa consommation d’eau. Faire preuve de
civisme dans sa consommation quotidienne d’eau, c’est préserver pour chacun les biens
précieux que sont la ressource en eau et les milieux aquatiques.
Par ailleurs la nappe de l’Est Lyonnais, de Bièvre-Liers-Valloire et la Molasse, les eaux
superficielles et souterraines des 4 vallées et du Guiers, et les cours d’eau de la Galaure-
Drôme des collines sont à des niveaux très bas.

La situation d’alerte impose notamment les restrictions suivantes sur les usages de l’eau :
• Pour tous :
- Interdiction du lavage des voitures hors stations professionnelles;
- Interdiction du remplissage des piscines de plus de 5m³ à usage privé;
- Interdiction d’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des
jardins d’agrément, des golfs, et des stades et espaces sportifs, de 9H00 à 20H00 (sauf
dispositions spécifiques pour l’irrigation);
- Réduction de moitié du débit dérivé alimentant les plans d’eau et des étangs par
rapport au débit dérivé autorisé ;
- Interdiction de manoeuvrer des ouvrages hydrauliques entraînant des lâchers
d’eau ;
- Interdiction d’effectuer des travaux dans le lit du cours d’eau destinés à accroître
ou maintenir le prélèvement.
• Pour les communes :
- Interdiction de laver les voiries;
- Interdiction de faire fonctionner les fontaines publiques en circuit ouvert sur
l’eau potable.
• Pour l’agriculture :
- Baisse de 15 % des prélèvements agricoles autorisés pour l’irrigation,
- Pour les autres prélèvements (hors irrigation ou assimilés domestiques)
interdiction de prélever de 9h à 20h.
• Pour l’industrie :
- Respect du niveau 1 de restriction sécheresse explicité dans les arrêtés individuels
d’autorisation d’exploitation des industriels (installations classées pour la protection
de l’environnement).
• Pour les gestionnaires de réseau d’eau potable :
- Renforcement du suivi des niveaux des captages et des forages d’eau potable,
transmission des données à l’administration.
La situation d’alerte renforcée impose les mêmes restrictions que la situation d’alerte,
complétées par les restrictions suivantes :
• Pour tous :
- Interdiction du lavage des voitures hors stations professionnelles équipées de
lance « haute pression » ou recyclage de l’eau ;
- Interdiction de laver les réservoirs pour l’Eau Potable;
- Interdiction d’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des
jardins d’agrément, et espaces sportifs;
- Interdiction d’arrosage des golfs, des jardins potagers et des stades de 9H00 à
20H00 (sauf dispositions spécifiques pour l’irrigation);

Les communes concernées par les mesures précitées sont :
Galaure-Drôme des Collines : Montfalcon, Roybon, Saint-Clair-sur-Galaur
Nappe de l’Est Lyonnais : Charvieu-Chavagneux, Heyrieux, Janneyrias, Valencin, Villetted’Anthon
Quatre Vallées : Artas, Beauvoir-de-Marc, Chonas-l’Amballan, Chuzelles, Les Cotes-d’Arey,
Culin, Diemoz, Estrablin, Eyzin-Pinet, Meyrieu-les-Etangs, Meyssies, Moidieu-Detourbe,
Reventin-Vaugris, les Roches-de-Condrieu, Royas, St-Clair-du-Rhône, St-Prim, St-Sorlin-de-
Vienne, Ste-Anne-sur-Gervonde, Savas-Mepin, Septeme, Serpaize, Seyssuel, Villeneuve-de-
Marc, Charantonnay, Chasse-sur-Rhône, Chatonnay, Jardin, Lieudieu, Luzinay, Oytier-st-
Oblas, Pont-Evêque, St-Georges-d’Espéranche, St-Jean-de-Bournay, St-Just-Chaleysin, Vienne,
Villette-de-Vienne.
Guiers : Aoste, Chirens, Entre-Deux-Guiers, Massieu, Merlas, Miribel-les-Echelles, Romagnieu,
Saint-Albin-de-Vaulserre, saint-bueil, Saint-Christophe-Sur-Guiers, Saint-Geoire-en-Valdaine,
Saint-pierre-de-chartreuse, Saint-Sulpice-des-rivoires, Pont-de-Beauvoisin (le), Saint-Jean-
D’Avelanne, Saint-Joseph-de-riviere, Saint-Laurent-du-pont, Saint-martin-de-vaulserre, Saintpierre-
d’entremont, Sure-en-chartreuse, Velanne, Voissant
Bièvre-Liers-Valloire : Agnin, Anjou, Arzay, Assieu, Auberives-sur-vareze
Balbins, Beaucroissant, Beaufort, Beaurepaire, Bellegarde-Poussieu, Bevenais, Bitonnes,
Bossieu, Bouge-chambalud, Bressieux, Brezins, Brion, Chalons, Champier, Chanas, Chapellede-
Surieu (la), Chatenay, Cheyssieu, Clonas-sur-vareze, Colombe, Commelle, Cote-Saint-
Andre (la), Cour-et-buis, Eydoche, Faramans, Flacheres, Forteresse (la), Frette (la), Gillonnay,
Grand-Lemps (le), Izeaux, Jarcieu, Lentiol, Longechenal, Marcilloles, Marcollin, Marnans,
Moissieu-sur-Dolon, Monsteroux-Milieu, Montseveroux, Mottier, Nantoin, Ornacieux, Oyeu,
Pact, Pajay, Peage-de-Roussillon (le), Penol, Pisieu, Plan, Pommier-De-Beaurepaire, Primarette,
Revel-Tourdan, Roussillon, Sablons, Saint-Alban-du-Rhone, Saint-Barthelemy, Saint-Didier-debizonnes,
Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs, Saint-Geoirs, Saint-hilaire-de-la-Cote, Saint-Julien-del’Herms,
Saint-Maurice-l’Exil, Saint-Michel-de-Saint-Geoirs, Saint-Paul-d’Izeaux, Saint-Pierrede-
Bressieux, Saint-Romain-de-Surieu, Saint-Simeon-de-Bressieux, Salaise-sur-Sanne, Sardieu,
Semons, Sillans, Sonnay, Thodure, Vernioz, Ville-sous-Anjou, Viriville
Molasse : Albenc (l’), Beaulieu, Beauvoir-en-royans, Bessins, Chantesse, Chasselay, Chatte,
Chevrieres, Cognin-les-gorges, Cras, Fontanil-cornillon, Izeron, Malleval-en-Vercors, Montsaint
Martin, Montagne, Montaud, Montfalcon, Morette, Murinais, Notre-dame-de-l’osier,
Noyarey, Polienas, Proveysieux Quaix-en-chartreuse, Quincieu, Riviere (la), Rovon, Roybon,
Saint-Antoine-d’Abbaye, Saint-Appolinard, Saint-Bonnet-de-chavagne, Saint-Clair-sur-
Galaure, Saint-Egreve, Saint-Gervais, Saint-Hilaire-du-Rosier, Saint-just-de-claix, Saint-Lattier,
Saint-Marcellin, Saint-Pierre-de-Cherennes, Saint-Quentin-sur-Isere, Saint-Romans, Saint-Sauveur, Saint-Verand, Sappey-en-Chartreuse (le), Sarcenas, Sassenage, Serre-Nerpol, Sone
(la), Teche, Varacieux, Vatilieu, Veurey-Voroize, Vinay, Voreppe


Les usages non prioritaires de l’eau à partir du réseau d’eau potable peuvent être limités par
arrêté municipal.

L’intégralité de l’arrêté fixant les mesures de vigilance et d’alerte est disponible sur le site des
services de l’État de l’Isère www.isere.gouv.fr . Vous pouvez vous tenir informé de la situation
de sécheresse en Isère et en France sur le site www . propluvia.developpement-durable.gouv.fr

Catégorie agriculture, natureCommentaires fermés

Activation du niveau 3 du plan canicule en Isère (alerte canicule vigilance orange)

Au vu de la vigilance météorologique orange canicule émise par Météo-France, le préfet a décidé d’activer le niveau 3 « alerte canicule » à compter de ce jour à 12h00.

Les températures sont élevées dans le département de l’Isère toute la semaine, avec des pics de chaleur prévus jeudi 30 et vendredi 31 juillet. D’après les prévisions de Météo France, les températures en journée pourront atteindre 37°C à 39°C, avec de très hautes températures nocturnes (entre 21 et 23°C).

Les pouvoirs publics sont fortement mobilisés au niveau local et ont mis en place les mesures prévues par le plan départemental canicule, pour anticiper et gérer l’impact sanitaire des fortes chaleurs. Ainsi, le préfet de l’Isère a décidé de déclencher une série de mesures qui seront déployées par les services de l’État et de ses partenaires. Elles concerneront notamment :

  • la sensibilisation dès à présent de l’ensemble des établissements de santé et notamment des établissements accueillant des personnes âgées et des personnes en situation de handicap ;
  • la sensibilisation des maires, des services et des associations agréées de sécurité civile ;
  • l’information préventive des organisateurs d’accueil collectif de mineurs et des organisateurs de manifestations sportives mais aussi des entreprises et des organisations professionnelles ;
  • la mobilisation des opérateurs gestionnaires de centres d’hébergement ou intervenant dans le dispositif de veille sociale (accueils de jour, maraudes…) et le renforcement des maraudes associatives.

Le préfet de l’Isère rappelle les consignes de précaution suivantes pour se protéger des effets néfastes de la chaleur :

  • Buvez régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif
  • Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps plusieurs fois par jour
  • Mangez en quantité suffisante et ne buvez pas d’alcool
  • Ne sortez pas aux heures les plus chaudes, et passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais
  • Maintenez votre logement au frais (au moyen d’un ventilateur si besoin)
  • Si vous devez sortir, portez un chapeau et des vêtements légers
  • Évitez les efforts physiques
  • Pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches
  • Consultez régulièrement le site de Météo-France pour vous informer

Pour les personnes vulnérables (personnes âgées de plus de 65 ans, nourrissons, jeunes enfants de moins de 4 ans, personnes handicapées ou malades à domicile, personnes dépendantes) la vigilance doit être accrue :

  • Prenez des nouvelles des personnes âgées, isolées, ou souffrant de maladies chroniques que vous connaissez ou rendez-leur visite deux fois par jour.
  • Accompagnez-les dans un endroit frais.
  • En cas de maladie ou de troubles du comportement, appelez un médecin.
  • Si vous avez besoin d’aide, appelez la mairie.

Petit mémo des signes d’alerte de déshydratation chez la personne âgée :

  • Modification du comportement habituel, grande faiblesse, grande fatigue, difficulté inhabituelle à se déplacer.
  • Maux de tête, étourdissements, vertiges, troubles de la conscience, voire convulsions.
  • Nausées, vomissements, diarrhée, soif.
  • Crampes musculaires.
  • Température corporelle élevée (supérieure à 38,5°C).
  • Agitation nocturne inhabituelle.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter les sites suivants :

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

AGIR CHAQUE JOUR DANS VOTRE INTÉRÊT ET CELUI DE LA SOCIÉTÉ

soutenir1Le Crédit Agricole sud Rhône-Alpes a répondu présent auprès de tous ses clients exploitants agricoles, impactés de plein fouet par la crise ou en poursuite d’activité, afin de proposer des solutions d’accompagnement au plus près de leurs préoccupations et en application des mesures annoncées par le gouvernement (pauses, prêts avec garantie de l’Etat).
Franck Julien, responsable du marché de l’agriculture confirme « En tant que partenaire historique de l’agriculture, le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes a su adapter rapidement son organisation pour permettre aux exploitations agricoles et viticoles de bénéficier des solutions de préservation de leur trésorerie tout en restant disponible pour toutes les demandes courantes des agriculteurs dont l’activité continuait ».

Action – Réaction !

À l’annonce du confinement, une « équipe renfort » a été mise sur pied en seulement quelques jours, rassemblant des collaborateurs mobilisés pour construire des plans d’action rapides pour les agriculteurs , et ainsi être toujours plus utiles aux clients et à la société.

mela

Toujours au rendez-vous !

Cette crise sans précédent a démontré la solidité des exploitations agricoles de notre territoire. Elles ont majoritairement pu s’adapter à cette période tout en maintenant la continuité de leur activité. Certains exploitants ont opté pour la vente directe de leurs produits, poussés par un engouement des Français pour le « consommer local ». Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes a répondu présent avec par exemple, des solutions monétiques facilitatrices : un terminal de paiement en mobilité, l’activation du paiement sans contact à distance et sans frais.
Il a également été au rendez-vous dans l’accompagnement à l’installation des jeunes agriculteurs ainsi que dans la poursuite du financement des investissements, bien souvent maintenus malgré le contexte.

Des valeurs aux actes !

Fidèle à ses valeurs mutualistes, le Crédit Agricole a décidé un geste inédit pour accompagner ses clients professionnels et exploitants agricoles, détenteurs d’une assurance multirisque professionnelle ou agricole, avec garantie « perte d’exploitation. Cette garantie ne couvre pas les conséquences des décisions de confinement liées à la pandémie. Toutefois, face à cette crise sans précédent, le Crédit Agricole se mobilise dans l’intérêt de ses clients via un geste solidaire.
Ils sont près de 1 250 clients exploitants agricoles et professionnels au Crédit Agricole Sud Rhône Alpes et 45 000 clients à l’échelle nationale à avoir bénéficié de ce geste mutualiste pour les accompagner dans cette période difficile.

Une autre belle illustration de ces valeurs mutualistes est le lancement de la plateforme d’entraide entre particuliers et acteurs locaux créée par le Crédit Agricole, « J’aime mon territoire ». Elle a permis aux agriculteurs de faire appel à un élan de solidarité pour obtenir de l’aide sur leur exploitation.

Rendez-vous sur jaimemonterritoire-ca.fr

soutenir2

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Le Dépaysement est au bout du champ !

Bienvenue à la Ferme vous emmène (re)visiter les trésors de nos campagnes.
Avec les beaux jours, quoi de plus agréable que d’aller à la ferme acheter des fruits et des légumes fraîchement ramassés, des fromages de vache ou de chèvre, de déguster, avec modération, un vin et des jus de fruits du producteur, des glaces au lait de la ferme, de passer une ou plusieurs nuits à la fraîcheur, à la campagne ou en montagne…
L’édition 2020 – 2021 du livret Bienvenue à la Ferme vient de paraître.

Au fil de ses pages vous découvrirez les 73 exploitations iséroises et les 111 prestations d’accueil proposées par ces agriculteurs isérois qui vous accueilleront dans le respect des gestes barrières.
Hébergements à la ferme, fermes de découverte ou pédagogique, fermes équestre, goûter casse-croûte, produits fermiers, fermes auberge, … toutes ces prestations d’accueil répondent à un cahier des charges précis et aux attentes actuelles des consommateurs : vivre et consommer local !
Avec ce dépliant gratuit, le public a accès à un ensemble d’informations et de coordonnées qui lui permettent de redécouvrir l’Isère à travers la richesse de nos terroirs : d’un bout à l’autre du département, de Belledonne en passant par l’Oisans, le Vercors, le Sud Grésivaudan, la Chartreuse, le Nord Isère, les Chambarans, le Sud Isère, vous pourrez découvrir les spécialités de chacun (farine, volailles, cosmétiques au lait de jument, fruits, fromages, charcuterie, spiruline, escargots, etc..…).
Ce livret est disponible sur simple demande auprès de la Chambre d’Agriculture de l’Isère (04 76 20 68 68), par courriel (accueil@isere.chambagri.fr), dans les offices de tourisme, ou sur le site : www.bienvenue-a-la-ferme.com/rhone-alpes.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Une première: la Foire d’automne de Beaucroissant n’aura pas lieu…

Après consultation des services de la préfecture, des forces de sécurité, et des différentes
instances professionnelles, la municipalité de Beaucroissant a le regret d’annoncer l’annulation
de la 801e édition de la Foire d’automne des 11,12 et 13 septembre prochains. Une décision
difficile à prendre, dans laquelle la raison a prévalu.

La nouvelle équipe municipale, autour du nouveau maire Antoine Reboul était placée devant un grave dilemme. Le choix du coeur aurait été de maintenir une foire qui fait la fierté de la commune et rayonne bien au-delà de ses frontières.

Antoine Reboul « :C’est la raison qui l’a emporté, devant l’incertitude dans laquelle nous sommes, face à l’évolution de l’épidémie et son hypothétique redémarrage à la fin de l’été.
Certes celle-ci semble aujourd’hui contenue, mais à l’heure où nous prenons cette décision difficile, les
manifestations de plus de 5 000 personnes restent interdites. Que dire alors d’un événement qui attire
habituellement des centaines de milliers de visiteurs… Et c’est pourtant aujourd’hui qu’il faut décider car en deçà
des trois mois restant d’ici septembre, l’équipe organisatrice serait dans l’impossibilité d’assurer de façon
convenable et professionnelle la mise en oeuvre de cette très grande manifestation. »


C’est sur la base de ces constats que les élus de Beaucroissant ont décidé d’annuler la 801e foire d’automne.
La santé des habitants et des visiteurs a constitué leur première préoccupation, confortée par la certitude que
les forces de l’ordre ne disposeraient d’aucun effectif supplémentaire pour faire face aux contraintes et contingenter
la foule.
Avant d’en arriver à cette extrémité, l’équipe municipale a consulté ses partenaires, prestataires et exposants.
Elle a envisagé avec eux l’alternative d’une foire « modèle réduit » plus espacée, plus courte, décalée dans le
temps.

 » Mais le risque était que ni nos exposants, ni la commune ne s’y retrouvent. Et puis, les lumières du 800e
anniversaire, en 2019, étaient encore trop présentes dans les esprits, pour tenter une foire au rabais. » argumente Antoine Reboul.

C’est donc à regret que les élus ont dû se résoudre à l’annuler. C’est un choix lourd de conséquences pour les
finances de la commune de Beaucroissant. Les deux foires contribuent à l’équilibre budgétaire et inévitablement
leur annulation va contraindre la municipalité en tout début de mandat, à réviser ou rééchelonner ses projets.

Les foires de Beaucroissant reviendront plus fortes et plus belles en 2021.
Foire de printemps les 24 & 25 avril 2021 et Foire d’automne, « La Beaucroissant » 10, 11 & 12
septembre 2021.. Nous en sommes persuadés

Catégorie A la une, Département de l'Isère, foire de Beaucroissant, questions d'actualitéCommentaires fermés

LE DÉPARTEMENT LIVRE FRUITS ET LÉGUMES LOCAUX À LA BANQUE ALIMENTAIRE DE L’ISÈRE

Chef de file des solidarités, le Département a réalisé aujourd’hui une première livraison de produits agricoles locaux à la Banque Alimentaire de l’Isère, en présence de Christian Chédru, Président de la Banque Alimentaire de l’Isère et d’Anne Gérin, Vice-Présidente du Département en charge des actions de solidarité et de l’insertion.

Le Département renforce son action auprès de la Banque Alimentaire

Depuis le début de la crise liée au Coronavirus, les associations et structures d’aide alimentaire constatent une augmentation des ménages accueillis. Les raisons sont multiples : perte d’emploi, chômage partiel, arrêt de la restauration scolaire….
Dans ce contexte, la Banque Alimentaire de l’Isère, qui collecte et distribue cette aide aux associations et CCAS a vu, au fur et à mesure du confinement, le nombre de bénéficiaires pratiquement doubler, atteignant près de 10 000 personnes bénéficiant de l’aide alimentaire.
Pour faire face à la forte hausse des besoins en produits alimentaires frais et des surcoûts (frais de transport, achats de matériel et de denrées…), la Banque Alimentaire a sollicité un soutien du Département. En tant qu’acteur des solidarités humaines, la collectivité a répondu présente.
Ainsi, ce sont 4,1 tonnes (environ 1 tonne par semaine) de fruits et de légumes frais, de saison, issus de l’agriculture locale, qui seront livrées pendant les 4 prochaines semaines.
Une action pour soutenir les producteurs locaux
Au travers de cette opération, le Département met en oeuvre aussi, la solidarité avec les territoires et les agriculteurs. Cette commande permet d’apporter un soutien à l’agriculture locale.
En effet, pour mener cette opération, le Département a fait appel au groupement de producteurs locaux ReColTer – LIR (Restauration Collective et Terroirs – Loire, Isère Rhône), qui habituellement fournit les cuisines des collèges pour la moitié nord de l’Isère.
Ce groupement de producteurs a été confronté à la baisse de son activité, en raison de la fermeture des établissements scolaires. L’opération avec la Banque Alimentaire de l’Isère contribue ainsi à la relance de son activité et compense une partie de l’absence de commandes pendant le confinement.

L’action du Département envers les associations d’aide alimentaire
Seize organismes (14 associations + CCAS de Vienne et Ville de Bourgoin) perçoivent une subvention du Département pour un montant total de 469 500 €, dont 83 000 € pour la Banque Alimentaire.
Plus de 300 agents du Département se sont portés volontaires pendant le confinement, dont 25 agents mobilisés pour soutenir les associations d’aide alimentaire (4 agents auprès de la Banque Alimentaire).
Enfin, lors de la dernière commission permanente, l’assemblée départementale a décidé d’allouer 660 000 € aux associations solidaires du Département (organismes d’accueils de jour et d’aide alimentaire, épiceries sociales et associations d’écoute, d’observation sociale et d’accès aux droits).
« Face aux conséquences sociales de la crise sanitaire, la mission de la Banque Alimentaire est aujourd’hui encore plus cruciale. Il nous faut en ces temps redoubler d’actions de solidarité. C’est ce que le Département a fait en répondant à l’appel de la Banque Alimentaire de l’Isère », déclare Jean-Pierre Barbier, Président du Département de l’Isère.

Anne Gérin, Vice-Présidente en charge des actions de solidarité et de l’insertion:« La situation actuelle est une source d’inquiétudes pour de nombreux Isérois. En tant que chef de file des solidarités humaines, le rôle du Département est d’être aux côtés des plus démunis pour les aider à surmonter du mieux possible cette période difficile »

« En cette période compliquée pour tous, où la solidarité est de rigueur, je suis fier d’une telle opération qui aide autant les personnes en situation de fragilité que nos producteurs locaux. C’est gagnant-gagnant », a précisé Robert Duranton, Vice-Président en charge de l’agriculture.

Catégorie Département de l'Isère, agricultureCommentaires fermés

Quand le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes aide les EHPAD

La pandémie est là…. Le coronavirus fait des dégâts considérables, prend des vies, en martyrise d’autres.. Les soignants et personnels hospitaliers sont en première ligne et paient un lourd tribu à leurs engagements..  Et que dire des EHPAD … Les résidents tous âgés sont bien sûr les personnes les plus vulnérables.. Les personnels qui se battent au quotidien pour permettre que leurs journées soient moins longues, sont eux aussi en première ligne..

Face à la vulnérabilité et à l’isolement des seniors, et parce que la solidarité est l’un de trois piliers du modèle coopératif du Crédit Agricole , un fond de solidarité national de 20 Millions d’euros a été créé pour venir en aide aux personnes âgées sur nos territoires, qu’elles soient en EHPAD ou à domicile. Ce fond apporte des aides concrètes (tablettes numériques, matériels) et locales, au plus près de ce public isolé et fragilisé par la crise sanitaire.

Le Crédit Agricole sud Rhône Alpes est bien entendu largement impliqué dans cette opération EHPAD.. Les caisses locales étant chargées de gérer cette aide.

Prenons le cas de la caisse locale de Sassenage les Deux rives.. Les administrateurs avec à leur tête le Président Bruno Tondella ont contacté les EHPAD qui se trouvent sur le territoire de la caisse locale.. Leur directeur leur faisant part de leurs besoins très spécifiques..

Pour la maison du Lac à St Egrève, la directrice Christel JEAN-MARIE a souhaité des tablettes numériques..  Bruno Tondella accompagné de Gilbert Precz administrateur ont donc remis 5 tablettes à la directrice, très heureuse de cette dotation..

ste

« Elles vont rendre un grand service à nos résidents car outre le fait de pouvoir communiquer, avec visio avec leurs familles, ce qui est très important, en période de confinement mais même après. Il faut savoir que de nombreux résidents n’ont par leurs familles toute proche..

ils pourront se distraire par des jeux, regarder des photos… Franchement vous allez faire des heureux.. »

Deuxième étape de la journée à l’EHPAD de Sassenage: résidence les portes du Vercors..

Sa directrice Christelle Auvray a davantage joué la pluralité:  » Il nous manque une télévision dans une chambre, des postes de radio, des téléphones filaires, un appareil photo numérique.. ».. Voeux exaucés.. » Ce matériel va nous rendre d’énormes services car il va compéter des manques dans les chambres de nos résidents ..

sass

Franchement l’opération que vous avez mise  en place sera très appréciée, tant par les résidents que par le personnel. »

A retenir les deux EHPAD ne comptent aucun cas de coronavirus au sein des résidents et du personnel..

A noter que le groupe Provencia à travers son hyper Carrefour Voiron, avec qui le Crédit Agricole sud Rhône Alpes est partenaire sur la foire de Beaucroissant, a tenu a participer à cette opération de façon très efficace…Ca c’est de la solidarité!

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, pleinement mobilisé et solidaire de ses territoires

Depuis le début de cette crise, le Crédit Agricole est pleinement mobilisé à vos côtés, habitants, responsables et acteurs économiques de nos territoires, pour traverser ensemble cette période difficile.

Entreprises, professionnels et agriculteurs, sont accompagnées au quotidien pour identifier les meilleures solutions en fonction de leur situation, et notamment pour mettre en place des pauses sur les crédits ainsi que des Prêts Garantis par l’Etat (PGE).


En trois semaines, plus de 4.000 d’entre eux ont bénéficié d’une pause crédit, pour un total de 80 Millions d’euros d’échéances suspendues.


Jean Pierre Gaillard, président de la caisse régionale Sud Rhône-Alpes et le directeur Christian Rouchon poursuivent:


« Dans le même temps, plus de 2.000 PGE  ont été octroyés pour un montant de 200 Millions d’euros. Nous avons fortement renforcé nos équipes pour instruire très rapidement toutes les demandes, qui nous arrivent toujours plus nombreuses, et qui atteignent d’ores et déjà un montant total de plus de 600 Millions d’euros.


Nous sommes également très présents aux côtés de nos clients particuliers grâce à nos agences restées majoritairement ouvertes au public, et grâce à la mobilisation de nos conseillers, en agence ou en télétravail, joignables par téléphone et par mail.


C’est dans ces moments difficiles, alors que nous sommes pleinement engagés, que nous vivons intensément notre raison d’être : agir chaque jour dans votre intérêt et celui de la société. Et c’est pour cela que le Groupe Crédit Agricole a pris des décisions fortes pour aller plus loin ensemble.


Tout d’abord le Groupe Crédit Agricole met en place un dispositif de soutien pour les clients PME, artisans, commerçants, assurés en multirisques professionnels avec perte d’exploitation mais non couverts pour le risque sanitaire.

Ce soutien sera déterminé grâce à une estimation forfaitaire de la perte de revenus pendant la période et sera versé pour la mi-mai. Près de 200 Millions d’euros sont mobilisés à cet effet par le Crédit Agricole à l’échelle nationale.


Par ailleurs, face à la vulnérabilité et à l’isolement des seniors, et parce que la solidarité est l’un de trois piliers de notre modèle coopératif, nous avons créé et financé un fond de solidarité national de 20 Millions d’euros pour venir en aide aux personnes âgées sur nos territoires, qu’elles soient en EHPAD ou à domicile. Ce fond apportera des aides concrètes (tablettes numériques, matériels) et locales, au plus près de ce public isolé et fragilisé par la crise sanitaire. »


Et de rappeler: ensemble, nous saurons traverser cette période de crise. Plus que jamais, nous sommes aujourd’hui, et nous serons demain, engagés à vos côtés. Prenez soin de vous et de vos proches. »


Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

L’Extranet ProAgri info-réglementaire des Chambres d’agriculture

Les Chambres d’agriculture ont développé un service à destination des exploitants agricoles afin de mettre à leur disposition gratuitement l’information réglementaire essentielle sur la PAC, l’environnement et la réglementation en élevage.

Cet extranet est accessible sur les sites internet du réseau des Chambres, dont celui de la Chambre d’agriculture de l’Isère.
Il permet à chaque exploitant agricole d’un département d’accéder à l’ensemble de la réglementation nationale et locale le concernant, les fiches de synthèse étant produites par les conseillers du réseau Chambres.
Chaque exploitant agricole pourra ainsi retrouver toute l’information essentielle aussi bien sur des sujets comme le Bien-être animal, la mise aux normes des bâtiments d’élevage, les aides couplés ou découplées, définition des surfaces ou bien encore la gestion de l’eau ou la directive nitrate – zonage.
« Cet extranet a été pensé comme un véritable trait d’union entre les Chambres et les exploitants agricoles, apportant une base réglementaire solide tout au long de l’année. Son accessibilité pour les exploitants agricoles est une des priorités des Chambres d’agriculture qui mobilise tout son réseau sur la visibilité de cet outil »Sébastien Windsor, président des Chambres d’agriculture.

Accédez à l’extranet PROAGRI Info réglementaire : extranet-info-reglementaire.proagri.fr

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Avec J’aime mon territoire by CA, la solidarité commence juste à côté

J'aime mon territoire by CA

La période de confinement crée de nouvelles habitudes et de nouvelles formes déchanges entre les personnes.

Pour favoriser localement la création de liens et accompagner ces nouvelles démarches, les Caisses régionales de Crédit Agricole ont lancé une plateforme internet dentraide et de solidarité collaborative :

Jaime mon territoire by ca: www.jaimemonterritoire-ca.fr .

Ouvert à tous pendant la période de confinement, ce site accessible depuis un ordinateur, une tablette ou un téléphone mobile a pour ambition de favoriser la création de lien social de proximité et l’entraide entre voisins tout en respectant les mesures de confinement.

-Avec J’aime mon territoire by CA, chacun peut demander de l’aide, proposer d’aider ou partager des informations locales utiles en cette période de crise sanitaire

-Avec J’aime mon territoire by CA, chacun peut rester connecté à son territoire pendant le confinement

-Avec J’aime mon territoire by CA, chacun peut être un acteur de solidarité locale et faire lien avec les plus isolés et les plus fragiles.

Les principaux usages de J’aime mon territoire by CA :

- Fil d’actualités : Pour demander une aide, proposer une aide, publier une information importante pour son réseau local

- Informations générales sur le coronavirus et la crise sanitaire

- Les belles histoires : Des actions solidaires locales, mise en avant des « super-héros » locaux

- Ma communauté : Utilisateurs de la plateforme qui se trouvent autour de moi

- Pages dédiées aux associations, aux commerçants, aux producteurs locaux ou groupes d’intérêts leur permettant de partager les services et actions mis en place pendant la période de confinement.

Les Caisses régionales poursuivent ainsi leur action fondée sur la raison d’être du Crédit Agricole : « Agir chaque jour dans votre intérêt et celui de la société »

J'aime mon territoire by CA

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

août 2020
L Ma Me J V S D
« juil    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+