Archive | agriculture

Vercors: Concours local des Prairies Fleuries

Le concours des prairies fleuries participe à la reconnaissance et à la valorisation des pratiques des agriculteurs tout en leur apportant une expertise technique : valeurs agronomique et qualités fourragères, diversité des espèces… Il récompense l’excellence agri-écologique des parcelles exploitées par les éleveurs. Les résultats du concours ont été dévoilés dimanche 29 juillet lors de la Fête du Bleu 2018 à Lans-en-Vercors.

prair
LES RÉSULTATS DU CONCOURS LOCAL DES PRAIRIES FLEURIES

12 agriculteurs ont présenté une parcelle de grande qualité au concours situé cette année sur la zone de l’AOP Bleu du Vercors-Sassenage.

Dans la catégorie prairies pâturées :
1er prix : GAEC des Rapilles (Alain Francoz) à Engins.
2e prix : Christian Perrin à Méaudre.
3e prix : GAEC des Allières (Hugues Argoud-Puy) à Villard-de-Lans.

Dans la catégorie prairies de fauche :
1
er Prix : GAEC des Écureuils (Alexis Fanjas) à Villard-de-Lans.
2
e prix : GAEC Pierre de l’eau (Sylvain Faure) à Méaudre.
3
e prix : GAEC de la Daille (Loïc Jallifier-Verne) à Lans-en-Vercors.

Cette année, le jury était présidé par Serge Mayousse vice-président du SIVER (syndicat du Bleu du Vercors-Sassenage), accompagné de Jean-Pierre Manteaux (agronomie-fourrage) de la Chambre d’agriculture de la Drôme, Grégory Loucougaray (écologie-botanique) chercheur à IRSTEA, Michel Hudry (apiculture) de Lans-en-Vercors, Marie Racapé (faune) de la LPO Isère, Agathe Meriaux (paysage) stagiaire au Parc du naturel régional du Vercors (école du paysage à Angers) et Jean-Luc Langlois (animateur et secrétaire du jury), chargé de mission agriculture au Parc du naturel régional du Vercors.

Voir aussi sur Facebook ICI ! et ICI !

UN CLIP POUR TOUT SAVOIR SUR LES PRAIRIES FLEURIES ET CE CONCOURS

Les prairies fleuries du Vercors, un clip produit par le Parc naturel régional du Vercors et réalisé par Axel Falguier.




Catégorie agricultureCommentaires fermés

Alerte canicule – NIVEAU ORANGE dans le département de l’Isère

Le Préfet vous informe que le département de l’Isère est placé en ALERTE ORANGE CANICULE à compter de ce jour suite aux informations fournies par Météo France.

En effet, les températures sont actuellement très élevées dans le département de l’Isère, atteignant 34,5° C en journée, avec de fortes températures nocturnes.

Mardi 31 juillet, les températures seront en légère hausse, avec des minimales voisines de 22 degrés dans la ville de Grenoble et des maximales de 35 à 39 degrés.

Le préfet de l’Isère rappelle les consignes de précaution suivantes pour se protéger des effets néfastes de la chaleur :

  • Utilisez le ventilateur et/ou la climatisation ou essayez de vous rendre dans un endroit frais.

  • Mouillez votre corps plusieurs fois par jour à l’aide d’un brumisateur, d’un gant de toilette ou en prenant des douches.

  • Buvez au moins 1,5 litre d’eau par jour, même sans soif, et continuez à manger normalement.

  • Ne sortez pas aux heures les plus chaudes.

  • Si vous devez sortir, portez un chapeau et des vêtements légers.

  • Limitez vos activités physiques.

Pour les personnes vulnérables (personnes âgées de plus de 65 ans, nourrissons, jeunes enfants de moins de 4 ans, personnes handicapées ou malades à domicile, personnes dépendantes) la vigilance doit être accrue :

  • Prenez des nouvelles des personnes âgées, isolées, ou souffrant de maladies chroniques que vous connaissez ou rendez-leur visite deux fois par jour.

  • Accompagnez-les dans un endroit frais.

  • En cas de maladie ou de troubles du comportement, appelez un médecin.

  • Si vous avez besoin d’aide, appelez la mairie.

Petit mémo des signes d’alerte de déshydratation chez la personne âgée :

  • Modification du comportement habituel, grande faiblesse, grande fatigue, difficulté inhabituelle à se déplacer.

  • Maux de tête, étourdissements, vertiges, troubles de la conscience, voire convulsions.

  • Nausées, vomissements, diarrhée, soif.

  • Crampes musculaires.

  • Température corporelle élevée (supérieure à 38,5°C).

  • Agitation nocturne inhabituelle.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter les sites :

http://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/risques-climatiques/canicule

http://inpes.santepubliquefrance.fr/10000/themes/evenement_climatique/canicule/canicule-agir.asp

http://www.isere.gouv.fr/Actualites/Actualites-des-particuliers/Adoptez-les-bons-reflexes-en-cas-de-canicule

Un NUMÉRO VERT « info service » est également mis à disposition du public pour toutes informations ou conseils :

0 800 06 66 66 (du lundi au samedi, de 9 à 19 heures)

Si vous avez connaissance d’une personne se trouvant en difficulté du fait de ces fortes chaleurs, n’hésitez pas à appeler les services de secours :

  • Le 15, numéro d’appel gratuit du service d’aide médicale urgente (SAMU).

  • Le 115, numéro d’appel gratuit des urgences sociales, qui a pour mission d’informer, orienter et rechercher un hébergement pour les personnes sans domicile fixe.

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Fête du bleu: concours des prairies fleuries

Narcisses, sainfoin, sauge, raiponces ou centaurées… Une belle prairie fleurie évoque des couleurs et des senteurs aux citadins lors des balades champêtres. Pour un agriculteur, une belle prairie, riche en biodiversité, c’est aussi et surtout la promesse d’un bon fourrage.

LES PRAIRIES FLEURIES

Une « prairie fleurie » est une prairie où agriculture et biodiversité sont en harmonie.
> La prairie fleurie est une « surface herbagère riche en espèces non semées, fauchées ou pâturées pour nourrir le bétail ». A la différence des prairies dont le sol est retourné et semé, les prairies fleuries sont naturelles. Pour les mammifères, insectes, oiseaux, reptiles, batraciens, elles sont un refuge et un formidable terrain de chasse.
> La prairie fleurie, une alliée pour l’agriculture : c’est la promesse d’un bon fourrage (souplesse d’exploitation, appétence, ressources alimentaires importantes à certaines périodes de l’année), composés aromatiques contribuant à la qualité et la spécificité des produits de l’élevage (lait, beurre, fromage, viande).
LE CONCOURS

En 2007, le Parc naturel régional du Massif des Bauges initie un concours des prairies fleuries pour récompenser les exploitations agricoles dont la parcelle présente le meilleur équilibre agro-écologique. Ce concours prend une envergure nationale en 2010 et s’ouvre à des territoires « hors parcs » en 2013. Depuis 2014, il est inscrit au Concours Général Agricole, un des leviers pour construire et développer la dynamique des territoires, en écho avec les mesures agro-environnementales et climatiques, et créer les liens entre ses différents acteurs.

Dans le Vercors, le concours local est organisé depuis 2010. Chaque printemps un jury composé de botaniste, agronome, écologue, apiculteur et paysagiste analyse, sur chaque parcelle, qualité et productivité fourragères et la diversité des plantes.


EN JUIN, LES AGRICULTEURS ONT REÇU LE JURY SUR LEUR PARCELLE

Les 18 et 19 juin dernier, 12 parcelles situées sur la zone de l’AOP Bleu du Vercors-Sassenage ont reçu la visite du jury. Le jury distingue différentes catégories de parcelles, selon qu’elles soient fauchées et/ou pâturées. Cette année, voici les agriculteurs qui concourent :

Dans la catégorie des prairies de fauche : GAEC des Ecureuils et le GAEC des 4 vents à Villard-de-Lans ;  GAEC de Roche Rousse à Saint-Martin-en-Vercors ; GAEC de la Pierre Blanche, GAEC de la Truite, GAEC Pierre de l’eau à Autrans-Méaudre-en-Vercors ; GAEC de la Daille à Lans-en-Vercors.

Dans la catégorie des prairies pâturées : les parcelles de Christian Perrin à  Autrans-Méaudre-en-Vercors ;  Henri Chabert à Rencurel et les GAEC de la Grand’Mèche à Lans-en-Vercors ; GAEC des Rapilles à Engins ;  GAEC des Allières à Villard-de-Lans.


LE CONCOURS DES PRAIRIES FLEURIES A LA FÊTE DU BLEU

Aujourd’hui intitulé Concours des Pratiques Agro-écologiques – Prairies et Parcours, ce concours compte de plus en plus de participants dans toute la France. Par exemple, en 2017, il  s’est déroulé sur 45 territoires et les jurys locaux ont parcouru les parcelles de plus de 300 éleveurs.

Il participe à la reconnaissance et à la valorisation des pratiques des agriculteurs tout en leur apportant une expertise technique : valeurs agronomique et qualités fourragères, et diversité des espèces… Résolument tourné vers l’échange de pratiques et de savoir-faire, le Concours Général Agricole des Prairies Fleuries est aussi un outil de valorisation économique, sociale et environnementale des exploitations agricoles.

Dimanche 29 à 11h30 > Le résultat du concours sera dévoilé et récompensera l’excellence agri-écologique des éleveurs.


affiche fete du bleu

Catégorie agriculture, environnement, parcsCommentaires fermés

20 ans, ça se fête ! Le Bleu du Vercors-Sassenage AOP

affiche fete du bleu20 ans, ça se fête ! Le Bleu du Vercors-Sassenage AOP

L’AOP du Bleu du Vercors-Sassenage se situe sur le chemin de la durabilité. Les fermiers aujourd’hui perpétuent les gestes traditionnels de fabrication.

Le Bleu du Vercors-Sassenage allie un savant mélange d’un lait de la veille auquel on rajoute le lait frais du matin. La transformation est minutieuse, chaque étape nécessite une application particulière, c’est sans doute là, l’un des secrets qui 21 jours plus tard permet au bleu d’affirmer tout son caractère et sa douceur.
QUELQUES CHIFFRES

Production coopérative Vercors lait en 2017 : 330 tonnes dont 59 tonnes en agriculture biologique.

9 producteurs fermiers :
4 en Drôme dont 3 en agriculture biologique et
5 en Isère dont 1 en agriculture biologique
soit une une production totale fermière de 53 tonnes (30 tonnes)


PETITE CHRONOLOGIE
1993 : Création du Syndicat Interprofessionnel du Bleu du Vercors-Sassenage (SIVER)
1998 : Obtention de l’AOC
2001 : Obtention de l’AOP
2007 : Le SIVER devient organisme de gestion
2009 : Validation du premier plan de contrôle réalisé en lien avec l’organisme certificateur Qualisud
2011 : Écriture du cahier des charges consolidé.
2012 : Nomination d’une commission d’enquête et déplacement sur le Vercors
2016 : Validation au niveau national du nouveau cahier des charges
Lancement du projet « Graines d’éleveurs »
LA SOIRÉE DE DÉGUSTATION

Pour fêter ses 20 ans, le Bleu du Vercors-Sassenage invite à sa table les 49 autres AOP laitières françaises le samedi 28 juillet à partir de 19h00. Une occasion unique de voyager à travers les terroirs et territoires et de transporter les papilles aux quatre coins de France.
Benoît Charron fromager passionné vous accompagnera dans la composition de vos assiettes et vous promet des cocktails fromagers détonants.

Catégorie foires et fêtesCommentaires fermés

La Fête du Bleu: une grande fête agricole

La Fête du Bleu, c’est l’occasion de rencontrer les agriculteurs du Vercors, leurs savoir-faire et productions, leurs animaux. Plus de 30 producteurs fermiers 100 % Vercors seront présents sous le chapiteau Marché de terroir : fromages, charcuterie, miel, noix, confitures, vins…  les petites douceurs de l’été : sorbet paysan et glaces fermières… ainsi que les produits issus de la production des plantes aromatiques, les cosmétiques bio et les huiles essentielles. Associez le plaisir des yeux et des papilles !

Il y en aura pour tous les goûts!

DES PRODUCTEURS FERMIERS DU VERCORS ET DES AOP/IGP INVITEES

Des démonstrations de fabrication des fromages : Bleu du Vercors-Sassenage, fromages de Savoie, Saint-Marcellin, Fourme de Montbrison.
> Samedi 28 juillet à partir de 14h00 et tout au long de l’après-midi
>Dimanche
29 juillet à partir de 9h00 et 14h00.

Des démonstrations de cassage et pressage d’huile de Noix de Grenoble en présence de la Confrérie. Des dégustations de la Clairette de Die et des vins du Diois.

Sur l’espace des producteurs fermiers, découvrez l’AOP Picodon (Drôme Ardèche) ; l’AOP Clairette de Die ; l’AOP Noix de Grenoble et l’IGP Saint-Marcellin mais aussi les huit fromages AOP/IGP* de Savoie : AOP Abondance, AOP Beaufort, AOP Chevrotin, AOP Roblochon, AOP Tome des Bauges et les IGP Emmental de Savoie, IGP Tomme de Savoie ainsi que l’AOP Fourme de Montbrison (Loire), l’AOP du Bleu de Gex Haut-Jura.

LE CONCOURS DES RACES BOVINES SUR LE RING

Le concours des races bovines organisé par la Station d’Élevage (comice agricole) :
Samedi 28 juillet > La Limousine et la Montbéliarde
Dimanche 29 juillet > L’Abondance et la Villarde

Ne manquez pas la présentation des races patrimoniales du Vercors : la Poule grise du Vercors, la Villarde et le Cheval du Vercors de Barraquand !
> Samedi 28 juillet à 16h00 et Dimanche 29 juillet à 14h00

Les Graines d’éleveurs sur le ring
Samedi à 16h30 > Le Défilé des Graines d’éleveurs avec leurs petits animaux (veaux, chevrettes…).

Spectacle et dressage équestre
par l’Écurie du Col de l’Arc et le cheval de Mérens > Samedi 28 juillet à 17h00 & Dimanche 29 juillet à 16h30

==> Nouveau ! Le Concours « Prix du Public » présenté par les Jeunes Agriculteurs du Plateau des quatre montagnes avec l’élection à l’applaudimètre de la plus belle vache parmi toutes les races présentes ! > Dimanche 29 juillet à 15h00.

affiche fete du bleu


Catégorie agriculture, foires et fêtesCommentaires fermés

« Les agriculteurs de l’Isère aiment le Tour »,

Comme chaque année, les agriculteurs fêtent le passage du Tour de France 2018 en réalisant des fresques géantes vues du ciel dans les champs.

Agriculture et Tour de France ont des valeurs communes.

Depuis 2008, la FNSEA est partenaire de la société organisatrice du Tour : ASO (Amaury sport organisation) et organise sur le parcours du Tour un concours de créations dans les champs :  « Les agriculteurs aiment le Tour ».  Les équipes d’agriculteurs participant au concours ont donc créé dans la nature des visuels géants représentant, selon l’année, des cœurs, des maillots, des vélos, des cartes de France, des terres ou des coqs vus du ciel, des sourires, des agriculteurs et des agricultrices, et des gâteaux d’anniversaire pour la centième édition du Tour.

Cette année encore, ASO et la FNSEA continuent leur partenariat. Le thème retenu pour l’édition 2018 de ce concours de fresque est « Les mains ».

La FDSEA de l ‘Isère présente

Dans le cadre de cette opération la FDSEA de l’Isère réalise une fresque naturelle pour promouvoir l’agriculture de l’Isère sur la commune de SAINT-ROMANS.

Il s’agit de faire un signe à tous les spectateurs du Tour en composant dans un champ d’un hectare un grand visuel sur le thème de la « main vue du ciel ».
Rendez vous à Saint-Romans le Vendredi 20 juillet à partir de 10h00

Pour découvrir le visuel réalisé par les agriculteurs de l’Isère

Informations Pratiques :

Passage du Tour : Vers 15h00
Attention fermeture de la route vers 11h. (accès à la parcelle possible à pied en traversant un champ de noyer)
Où aller ?

la parcelle se trouve à la sortie du village (1 Km environ) en direction de Pont en Royans
En contrebas sur la droite
(vers le 1067 route de Pont en Royans)





Catégorie agriculture, questions d'actualitéCommentaires fermés

La noix de Grenoble fête les 80 ans de son AOP..

La noix de Grenoble AOP fête en cette année 2018 les 80 ans de sa reconnaissance en produit d’appellation d’origine protégée. Une journée consacrée à cet anniversaire a été organisée dernièrement à Chatte en présence de nombreux élus, personnalités, représentants de diverses structures, partenaires..

S’il y a une structure qui est indispensable au sein de la filière noix de Grenoble, c’est bien Coopenoix.

Crée en 1929, la coopérative commercialise 40 % des noix de Grenoble, 80% des vergers des producteurs sont en AOP et 80% des volumes produits sont destinés à l’export.

Rencontre avec Yves Renn président de Coopenoix.

reenYves Renn regrette que lors de la journée consacrée à la noix de Grenoble,  »  » On a certes abordé le passé, évoqué le présent mais pas assez l’avenir. On aurait du se poser la question: quid de la noix de Grenoble dans 20 ans..ou plus. »

Yves Renn entre de suite dans le vif su sujet:  » Nous devons constater et agir sur le fait que les superficies consacrées à la culture de la noix de Grenoble stagnent. Partis de ce constat on doit reconnaître que les volumes stagnent aussi. « 

Ce problème provient de plusieurs paramètres: il y a de moins en moins de foncier à cause en particulier à une emprise urbaine de plus en plus forte, c’est indéniable. Autre souci: la diversification.  » Certains producteurs plantent d’autres variétés qui sont hors AOP afin d’obtenir de meilleurs rendements, une production plus rapide.. »  C’est une gestion à court terme qui risque de mettre en péril notre AOP Celle ci sdoit se conjuguer avec le long terme.  » Pour  Yves Renn parier sur la Fernor, pourquoi pas mais cette variété entrerat-elle un jour dans les variétés éligibles pour l’AOP, rien n’est moins sûr. « 

Le président de Coopenoix s’insurge contre l’idée d’avoir moins d’apports permettra de mieux valoriser l’AOP noix de Grenoble.  » C’est une hérésie. Si nous n’arrivons pas à fournir nos clients, dont la grande majorité est étrangère, ils iront se servir ailleurs. Et il sera très difficile des les récupérer.

Il lance donc un cri d’alarme:  » se diversifier pourquoi pas mais d’une façon raisonnée et raisonnable. »

Autre sujet de préoccupation: la qualité. Le président de Coopenoix ne comprend pas et juge même INADMISSIBLE que lors de la refonte du cahier des charges, il na pas été instauré une grille commune d’ achats de l’ensemble des acheteurs de la filière.  » « Aujourd’hui on achète aux producteurs un peu comme on veut, sans grille reconnue et validée par tous avec une flexibilité qualitative qui ne va pas dans le sens d’ une démarche AOP qui doit prôner l’ excellence. »

C’est d’autant plus regrettable que Coopenoix a un cahier des charge très strict.. » On passe des échantillons à la loupe ».. « Il y a un manque de rigueur chez certains et cette situation créée un malaise entre les producteurs car on désavantage ceux qui font du bon travail ». Dans un contexte commercial qui se durçi la qualité doit être doit être tout simplement  » irréprochable ».

Yves Renn refuse également que les nuciculteurs subissent des pressions sociétales, au niveau des règles sanitaires.  » On ne traite pas à tout va et n’importe comment. Nous sommes des producteurs professionnels, responsables.

Il rappelle  enfin que coopenoix  qui apporte de nombreux conseils aux nuciculteurs,en leur mettant à disposition des techniciens, offre des aides à la plantation, modernise son outil de travail..souhaite avec force que la noix de Grenoble perdure, se développe, mais que cela passe par une prise de conscience collective de l’ensemble des membres de la filière.

Catégorie A la une, nucicultureCommentaires fermés

Le Tour arrive en Isère!

Soyons honnêtes la coupe du monde de foot et le formidable parcours des bleus ont quelque peu occulté le tour de France..

Un tour qui va retrouver son aura avec son arrivée dans les Alpes. L ‘Isère sera bien sûr très concernée par ce rendez vous avec la montagne.

Ce jeudi 19 juillet pour la 12ème étape les coureurs partiront de Bourg St Maurice pour arriver à l’Alpe D’Huez . Une étape difficile avec le franchissement des cols de la Madeleine, de la croix de Fer avant d’entamer la fameuse montée de l’Alpe avec ses 21 lacets.

Voici le parcours de l’étape:tour1Le lendemain vendredi 20 juillet les rescapés partiront du Bourd’Oisans et rejoindront Valence en passant par Grenoble, Sassenage, St Quentin sur Isère, Izeron… C’est ce qu’on appelle une étape de transition..

le tourRéservez en gîte..Logo Gîtes de France

Vous souhaitez voir le Tour en Isère et vous n’avez pas encore d’hébergement.. il reste encore quelques possibilités en gîte de France. Voici une liste non exhaustive d’hébergements qui sont à quelques encablures du parcours.

https://www.gites-de-france-isere.com/fiche-hebergement-289207.html
https://www.gites-de-france-isere.com/fiche-hebergement-20200.html
https://www.gites-de-france-isere.com/fiche-hebergement-302200.html
https://www.gites-de-france-isere.com/fiche-hebergement-237102.html
https://www.gites-de-france-isere.com/fiche-hebergement-394100.html
https://www.gites-de-france-isere.com/fiche-hebergement-356101.html
et aussi 
Les hébergements:  205200 / le 329102 / le 442545 / le 396202 et 396201 / le 237201.

 

Catégorie questions d'actualité, sportCommentaires fermés

Le Livret Bienvenue à la Ferme est disponible

Avec l’été, quoi de plus agréable que d’aller à la ferme acheter des fruits et des
légumes fraîchement ramassés, des fromages de vache ou de chèvre, de
déguster, avec modération, un vin et des jus de fruits du producteur, des
glaces au lait de la ferme, de passer une ou plusieurs nuits à la fraîcheur, à la
campagne ou sous un tipi au pied du Mont-Aiguille……
L’édition 2018 – 2019 du livret Bienvenue à la Ferme vient de paraître. Au fil de ses
pages vous découvrirez les 77 exploitations et les 106 prestations d’accueil proposées
par ces agriculteurs isérois.
Hébergement à la ferme, fermes de découverte ou pédagogique, fermes
équestre, goûter casse-croûte, produits fermiers, fermes auberge, … toutes ces
prestations d’accueil répondent à un cahier des charges précis et aux attentes
actuelles des consommateurs : vivre et consommer local !
Avec ce dépliant gratuit, le public a accès à un ensemble
d’informations et de coordonnées qui lui permettent de
découvrir l’Isère à travers la richesse de nos terroirs : d’un bout
à l’autre du département, de Belledonne en passant par
l’ Oisans, le Vercors, le Sud Grésivaudan, la Chartreuse, le Nord
Isère, les Chambarans, le Sud Isère, vous pourrez découvrir
les spécialités de chacun (farine, volailles, lait de jument, fruits,
fromages, charcuterie, etc..…).
Ce livret est disponible sur simple demande auprès du service de
la Chambre d’Agriculture de l’Isère (04 76 20 67 42), par
courriel (accueil@isere.chambagri.fr), dans les offices de
tourisme, ou sur le site :
www.bienvenue-a-la-ferme.com/rhone-alpes.mangez

Catégorie agricultureCommentaires fermés

La noix de Grenoble fête ses 80 ans!

Produit phare de la région, dans la France et dans le monde, la Noix de Grenoble fête cette année ses 80 ans !

Reconnue AOC en 1938, vrai produit du terroir, la Noix de Grenoble est une véritable bombe nutritionnelles, healthy mais gourmande. En snack ou en cuisine pour se mitonner des petits plats façon comfort food…une chose est certaine: on ne se lasse jamais de la Noix de Grenoble !

Cette année nous célébrons avant tout 80 ans de savoir-faire unique ! C’est la richesse des terres, la culture du noyer et l’expertise de tous les acteurs de la filière qui donnent à la Noix de Grenoble un goût unique…

Déjà leader en France avec une production de 14 022 tonnes et +56% des ventes en 10 ans, l’AOP souhaite devenir LA référence de la NOIX en France !

L’appellation AOP Noix de Grenoble est une chance et une fierté partagée par l’ensemble des acteurs du territoire.

noix

Lors de la journée anniversaire organisée à chatte, les acteurs de la filière se sont réunis autour d’une table ronde pour échanger sur les enjeux du développement de la filière sur un marché mondial en forte demande. Ceci en présence de M. le Préfet de l’Isère et des élus députés et présidents du Département de l’Isère, de la Communauté de communes St Marcellin-Vercors-Isère, de la Chambre d’agriculture de l’Isère.

Yves Borel président du Comité interprofessionnel de la noix de Grenoble s’est félicité de la bonne santé de la noix de Grenoble mais  » il ne faut pas s’endormir.. Il faut toujours penser à améliorer sa qualité et à pérenniser les outils commerciaux, deux facteurs indispensables pour son avenir.

Il a également fustigé une certaine campagne de désinformation qui annonce que la noix de Grenoble est du « poison »… » Un guide des bonnes pratiques à destination des nuciculteurs est disponible . Il rappelle leurs droits et devoirs.. » Des nuciculteurs appelés à maîtriser leurs pratiques.


Pour rappel voici ce qu’est la noix de Grenoble…
123

Catégorie A la une, nucicultureCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

août 2018
L Ma Me J V S D
« juil    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+