Archive | agriculture

Pinet d’Uriage: foire agricole

Tout comme au bon vieux temps !… la Foire Agricole de Pinet d’Uriage, organisée par une Commission de bénévoles motivés, et l’Office de Tourisme d’Uriage, connaît toujours un grand succès.
C’est l’occasion pour tous de découvrir ou de retrouver les produits locaux et de rencontrer la jeunesse agricole d’aujourd’hui.
Ce Dimanche 28 août on retrouvera bien sûr les traditionnels concours de bovins, caprins, chevaux de selle ou de trait, lapins, volailles. Mais attention, les animaux seront les hôtes de la foire uniquement jusqu’à 15h00 !
A l’heure du déjeuner un délicieux repas campagnard vous sera proposé.
Au-delà et toute la journée, on pourra admirer les fruits et légumes aux proportions extraordinaires et aux volumes comiques.
On pourra également faire son marché de produits régionaux auprès des artisans et producteurs fermiers locaux.
De nombreuses animations vous assureront une bonne journée :
- Pêche à la truite,
- Balades à poney,
- Des animations spectaculaires :
Rassemblement de troupeaux, concours de bûcherons, maréchal ferrant avec forge sur place, tondeur de moutons
- Des animations originales : cardage de la laine, vannerie, dentelle au fuseau, batteuse à l’ancienne en costumes, fabrication de beurre à la baratte, jeu du poids du cochon, concours de tartes aux noix, animations enfants…
Les animations seront ponctuées tout au long de la journée par des temps musicaux avec deux spectacles de la Compagnie Artiflette : Jeanne Bouton d’Or présentera son solo musical burlesque, et Guy et Freddy qui produiront leur électricité à pédales de façon très drôle !
Et aussi stands d’artisanat et de producteurs fermiers.
Repas campagnard : sous chapiteau, tickets-repas en vente sur place)
… Ambiance conviviale assurée !
Le 28 Août à Pinet d’Uriage, ce sera un beau dimanche à la campagne ! ! !
Pour commencer ce week-end dans une ambiance festive, l’Association FestiAmo
propose la veille, samedi 27, un bal et feu d’artifice

Catégorie foires et fêtesCommentaires fermés

Une année aux prix records

Familles Rurales publie les résultats de son Observatoire des prix des fruits et légumes 2016 portant sur deux relevés effectués durant l’été. Ces résultats mettent en évidence :

  • Une année aux prix records : depuis le début de l’observatoire, les prix n’ont jamais été aussi élevés : 4.10 € pour 1kg de fruits et 2.30 € pour 1kg de légumes
  • Entre 2015 et 2016, les fruits ont augmenté de + 18% et les légumes de + 10%.
  • Les produits qui ont le plus augmenté sont : la pomme de terre + 37%, la fraise + 36%, le melon + 17%, la cerise + 17%, la courgette + 17%…
  • Les hard-discounts restent toujours moins chers en termes de prix, même si l’écart avec les hyper et supermarchés se resserre.
  • Des fruits et légumes « Origine France » qui restent compétitifs par rapport à leurs homologues étrangers. La différence de prix reste très relative (inférieure ou égale à 10 centimes d’euros dans un cas sur deux).
  • Les fruits et légumes bio restent globalement plus chers que les fruits et légumes conventionnels, avec un écart qui s’accentue par rapport à 2015 : pour les fruits (+ 2.85 €) et les légumes (+ 1.80€).
  • Manger des fruits et légumes de saison à maturité est moins cher.
  • Acheter des fruits et légumes français n’est pas forcément plus cher.

Catégorie consommation, fruits-légumesCommentaires fermés

Offres et demandes d’emploi en agriculture

Retrouvez ces offres d’emploi sur www.anefa.org :

Ain . Expl., élevage de volailles fermières, avec atelier de transformation et vente direct, recrute un agent d’élevage. Missions : Abattage, découpe et transformation, suivi de l’élevage, vente des produits. Travail varié et physique. CDI. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OAV094570-01

Drôme . Expl. cherche un salarié pr effectuer les travaux mécanisés liés au développement des activités culturales (plantes aromatiques, semences). Vs devez savoir conduire et entretenir les engins et matériels agricoles. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OCM37-26

Hte-Savoie . GAEC, polyculture-élevage, recrute un salarié pr assurer la traite, l’alimentation, les soins et les travaux des champs. CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL093690-74

Hte-Savoie . Expl., prod. élevage bovin lait, recrute un salarié pr réaliser la traite matin et soir en alpage et participer ponctuellement aux travaux de l’exploitation (foins). Possibilité logement ds le village. CDD 3 mois. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL093907-74

Rhône . Expl. avicole recrute un responsable d’élevage, 25 000 poules pondeuses. Autonome, vs organiserez les opérations liées à la conduite de l’élevage. CDI tps plein. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OAV093296-69

Retrouvez ces demandes d’emploi sur www.anefa.org :

Drôme . Femme cherche emploi administratif en entreprises agricoles. Expériences en gestion administrative, ressources humaines, qualité, sécurité. Titulaire BTS prod. végétales et licence. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. PAR-132880

Drôme . Homme cherche emploi en viticulture/maraîchage/sylviculture. Titulaire BTS. Expériences saisonnières. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. PAR-133781

Hte-Savoie . Homme cherche emploi en élevage bovin lait. Expérimenté. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. PVL-133744

Savoie . Femme cherche emploi en élevage laitier/fromager, bovin ou caprin. Titulaire Bac pro CGEA. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. PVL-133152

Savoie . Femme cherche emploi d’agent d’élevage caprin. Formation et expériences en exploitation. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. PCA-132307

Catégorie Pays de Savoie, agriculture, petites annoncesCommentaires fermés

Calendrier du versement des aides PAC aux agriculteurs

Le ministère de l’agriculture a récemment publié un calendrier concernant les campagnes PAC
2015 et 2016,qui présente les dates de versement des aides. Le préfet de l’Isère souhaite
rappeler aux agriculteurs ce calendrier.

Les avances de trésorerie (ATR 1, 2 et 3) versées fin 2015 et au printemps 2016 représentent la
majeure partie des aides à recevoir au titre de 2015. Le versement du solde sera donc
essentiellement, pour la majorité des agriculteurs, l’occasion d’avoir une information complète sur
le montant total de leurs aides au titre de la PAC 2015. Dans certains cas, il est possible qu’un trop
perçu soit constaté, c’est-à-dire que le montant d’ATR versé à ce jour soit supérieur au montant
total des aides PAC 2015, ce qui donnera lieu à régularisation.

Pour certains agriculteurs, notamment les récents installés, ceux ayant contractualisé des mesures
agro-environnementales ou bénéficiant d’aides à l’agriculture biologique, et les éleveurs en zone
de montagne, le montant total des aides pourrait être significativement supérieurs aux montants
touchés à ce jour via les ATR, et le montant du solde restant à percevoir non négligeable. Les
informations du calendrier ci-dessous sont donc particulièrement importantes.

La Directrice départementale des Territoires de l’Isère a adressé un courrier aux établissements de
crédit pour les inviter à tenir compte de ces informations et à considérer avec bienveillance les
sollicitations des agriculteurs rencontrant des difficultés financières du fait du report du versement
du solde de la PAC 2015.

Le calendrier PAC à la date du 16 juin 2016 est disponible sur le site du ministère de
l’agriculture : www.agriculture.gouv.fr/pac-2015-et-2016-le-calendrier-des-paiements

PAC 2015

• ATR versée le 1er décembre 2015 (après une première moitié versée le 1er octobre)
couvrant 90% des aides (basée sur les montants 2014 DPU + ICHN/PHAE + PMTVA +
aide couplée lait de montagne) [montant total versé : 6,8 Mds€]
• Aides couplées ovins/caprins (AO/AC) [montant total : 130 M€] : versées le 1er décembre
2015
• ATR versée le 6 mai 2016 (assurance récolte et aides BIO), le 27 mai 2016 (MAEC),
paiement à venir pour les MAET
• Solde aides couplées bovins (ABA + ABL) [montant total : 782M€] : 27 mai 2016
• Solde des aides découplées (DPB + paiement vert + paiement redistributif + paiement JA)
[montant total : 6,2 Mds€] :
• au plus tard le 10 septembre 2016 pour le cas général (plus de 90% des dossiers)
• au plus tard le 15 octobre 2016 pour les dossiers avec transferts/subrogations complexes
• Solde de l’ICHN [montant total : 928M€] : 10 septembre 2016
• Solde des aides couplées végétales « simples » (protéagineux, luzerne déshydratée, soja,
blé dur, houblon) [montant total 80M€] : – fin septembre 2016
• Solde veau sous la mère [montant total : 4,8 M€] : d’ici septembre 2016
• Solde des autres aides couplées végétales [montant total : 50M€] : au plus tard fin octobre
2016
• Solde de l’assurance récolte [montant total : 120M€] : fin octobre 2016
• Solde des aides BIO et MAEC [montant total : 250 M€] : entre octobre et décembre 2016,
selon les aides

PAC 2016

Fin de la déclaration PAC : 15 juin 2016
• Avance de trésorerie à 90% (pour couvrir DPB + paiement vert + paiement redistributif +
paiement JA ; ABA + ABL ; ICHN) [montant total : 7,2 Mds€] : 15 octobre 2016 (au lieu
d’une avance PAC de 50% dans le calendrier habituel)
• Réalisation des contrôles sur place : d’ici fin décembre 2016
• Paiement du solde des aides découplées (DPB + paiement vert + paiement redistributif +
paiement JA) [montant total : 6,2 Mds€] : 1er trimestre 2017
• Paiement du solde de l’ICHN [montant total : 1024 M€] : 1er trimestre 2017
• Paiement AO/AC [montant total : 130 M€] : avance 15 octobre 2016 ; solde en décembre
2016 (ce qui correspond au calendrier habituel)
• Paiement du solde ABA/ABL [montant total : 782M€] : solde en janvier/février 2017 (ce qui
sera plus tôt que d’habitude)

Catégorie PAC, agricultureCommentaires fermés

Brûlage à l’air libre des végétaux issus des activités agricoles et forestiers encadré

Le brûlage à l’air libre de végétaux participe fortement à la dégradation de la qualité de l’air. A titre
d’exemple brûler à l’air libre 50 kg de végétaux verts dégage autant de particules nocives que 3
mois de chauffage d’un pavillon équipé d’une chaudière au fuel, ou près de 6 000 km parcourus
par une voiture diesel récente.

L’arrêté préfectoral du 18 novembre 2013 interdit le brûlage des déchets verts pour les particuliers
et les collectivités pour l’ensemble du département, hormis des végétaux issus des activités
agricoles et forestières dont le brûlage à l’air libre est encadré par l’arrêté préfectoral du 12 mai
2016.

A compter du 1er juillet 2017 les dispositions de cet arrêté vont évoluer. Ainsi le brûlage à l’air libre
des végétaux issus des activités agricoles et forestières sera interdit :
• en tout temps, dans les communes concernées par les plans de protection de l’atmosphère
(PPA) de Grenoble et de Lyon (à savoir périmètre du SCOT de la région grenobloise, et
commune de Chasse sur Rhône),
• dans les communes concernées par un épisode d’alerte à la pollution.

La liste des communes des périmètres des PPA de l’Isère ainsi qu’un dossier  sur cette
thématique sont disponibles sur le site des services de l’État en Isère :
http://www.isere.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement/Air

Une étude de l’Agence Nationale de la Santé Publique, publiée en juin 2016, évalue à 48 000
décès prématurés annuels l’impact sanitaire de la pollution atmosphérique, particulièrement des
particules fines. La Communauté Européenne a mis en place dès 1996 un dispositif de
surveillance et de gestion de la qualité de l’air ambiant, renforcé depuis, pour tendre vers un air
plus pur et réduire ainsi l’exposition de la population aux polluants que sont notamment les
particules fines, les oxydes d’azote et l’ozone.

Depuis 2011, il existe un contentieux entre la France et l’Union Européenne concernant le nonrespect
des valeurs limites pour la qualité de l’air ambiant. La région Rhône-Alpes est concernée
par ces dépassements et notamment la région grenobloise. Des mesures ont été prises au niveau
national et régional pour améliorer la qualité de notre air et résoudre ce contentieux.

Les plans de protection de l’atmosphère des régions grenobloise et lyonnaise, approuvés en 2014,
prévoient plusieurs actions pour réduire les émissions ayant pour origine à la fois l’industrie, les
transports et le secteur résidentiel, notamment en période d’épisode aigu de pollution.

Catégorie - filière bois, agriculture, déchets, forêtCommentaires fermés

Communication et animation collectives de l’installation-transmission Appel à projets 2016

L’installation de nouveaux agriculteurs est une politique publique majeure. Le renouvellement des générations et l’entrée en agriculture de nouveaux porteurs de projets doivent être favorisés et accompagnés.

Les agriculteurs qui s’installent sont d’origines diverses. Parmi eux notamment, les porteurs de projet non issus du milieu agricole, ceux s’installant sur une exploitation hors cadre familial et les enfants d’agriculteurs disposant d’une exploitation ne permettant pas leur installation dans des conditions économiques satisfaisantes, rencontrent plus de difficultés à réaliser leur projet professionnel.


Le Programme pour l’Installation et le Développement des Initiatives Locales (PIDIL) en 2016 a pour objectif de favoriser l’installation d’agriculteurs par le biais de formations et de conseils notamment, mais aussi de développer des actions de communication et d’information vers tout porteur de projet susceptible de devenir un candidat potentiel à l’installation.
La DRAAF Auvergne-Rhône-Alpes lance un appel à projets pour soutenir des actions d’animation et de communication destinées à un large public sur le métier d’agriculteur, sur les différentes modalités d’accompagnement des projets d’installation ou la sensibilisation des cédants concernant les problématiques de l’installation.

Voir l’appel à projets communication animation 2016 (format pdf – 70.3 ko – 29/07/2016)

Le porteur de projet de compétence régionale dans le domaine de l’installation/transmission devra compléter le formulaire de candidature accompagné de ses annexes (documents ci-dessous).

Les projets complets doivent être déposés au plus tard le vendredi 28 octobre 2016

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Les producteurs de céréales et leurs filières sont en difficulté

Sans titre

Catégorie agriculture, région Auvergne Rhône-AlpesCommentaires fermés

Réduire l’exposition aux pesticides des travailleurs agricoles

A l’occasion de la publication de l’avis du 25 juillet de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) relatif à l’exposition aux pesticides des personnes travaillant dans l’agriculture, Stéphane Le Foll, Ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, a présenté les actions du Gouvernement afin de mieux connaître et réduire les expositions professionnelles aux pesticides :

- Améliorer les connaissances : Le dispositif de phytopharmacovigilance, créé par la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt du 13 octobre 2014, est en place depuis le 1er juillet 2015. Il permet  de caractériser les effets des produits phytopharmaceutiques sur la santé humaine. Par ailleurs, prévus par le 3ème plan « santé-environnement 2015-2019 », deux dispositifs de surveillance dédiés à l’estimation de la fréquence de certaines maladies dans les populations agricoles ainsi qu’à la connaissance de l’exposition des agriculteurs et de leurs familles aux pesticides ont été lancés par les ministères chargés de la santé et de l’agriculture.

– Renforcer la culture de la prévention : Le plan santé au travail (PST) 2016-2020 lancé en décembre 2015 par Myriam El-Khomri fait de la prévention des expositions à ces produits et l’amélioration des pratiques professionnelles  des priorités.
En particulier, les travaux de normalisation des équipements de protection individuelle protégeant les travailleurs agricoles seront renforcés.

- Renforcer le conseil à l’utilisation des produits phytosanitaires : ce conseil a été rendu obligatoire par la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt et est encadré par un dispositif de  certificat délivré aux vendeurs et applicateurs de produits phytosanitaires (Certiphyto) piloté par le ministère chargé de l’agriculture, initié dans le cadre du plan Ecophyto I.

- Renforcer la formation des utilisateurs des produits phytosanitaires à travers la formation initiale et professionnelle des agriculteurs et le dispositif Certiphyto.

- Réduire les expositions : cela passe par un encouragement à la substitution des substances les plus dangereuses, notamment par le renforcement du site substitution-cmr.fr. La baisse de 50% en dix ans du recours aux produits phytosanitaires est un objectif réaffirmé par le plan Ecophyto II. Cet axe est également majeur au sein du Plan Santé au Travail.

L’ensemble de ces actions constitue une feuille de route opérationnelle  pour les services de l’Etat. Elle illustre la volonté du Gouvernement de protéger les travailleurs agricoles susceptibles d’être exposés à des pesticides dangereux. Le soutien de Stéphane Le Foll à la proposition de loi portant création d’un fonds d’indemnisation des victimes des produits phytopharmaceutiques déposée par Madame Nicole BONNEFOY, Sénatrice de la Charente, en est une démonstration.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Situation de la récolte de céréales et les mesures d’accompagnement

Le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt, Stéphane Le Foll, a présenté une communication relative à la situation du secteur des grandes cultures et aux mesures mises en œuvre pour accompagner les producteurs en difficulté.

Dans un contexte de prix orientés à la baisse, du fait d’une prévision de récolte mondiale de céréales à des niveaux historiquement élevés et à des stocks importants, les conditions climatiques défavorables du printemps conduisent à une baisse significative des rendements, en particulier pour les céréales, qui touche inégalement le territoire et plus fortement les régions Grand-Est, Ile-de-France, Centre-Val-de-Loire et Bourgogne-Franche-Comté. Les intempéries ont également favorisé la prolifération de maladies et de ravageurs, qui peuvent dégrader la qualité des céréales.

Cette conjoncture fragilise les trésoreries et les revenus des producteurs de céréales, notamment dans les « zones intermédiaires », où les rendements sont inférieurs à la moyenne.

Dans ce contexte, la priorité est que les producteurs concernés disposent de la trésorerie nécessaire à la relance d’un nouveau cycle de production :

- les dispositifs de garantie des prêts par BPI France et de l’année blanche bancaire, mis en place dans le cadre du plan de soutien à l’élevage et étendus au secteur des grandes cultures, doivent être pleinement mobilisés avec les établissements bancaires ;

- la procédure de dégrèvement d’office de la taxe sur le foncier non bâti pour les parcelles sinistrées a été mise en place. Des délais de paiement ou des remises gracieuses des différents impôts et taxes auxquels ils sont assujettis pourront également être prononcés pour les exploitants les plus en difficulté ;

- les producteurs en difficulté peuvent également solliciter des reports de paiement de leurs cotisations auprès de leurs caisses de MSA ;

- le Gouvernement a décidé d’assouplir les conditions d’accès aux remboursements mensuels des crédits de TVA. Cette mesure vise à améliorer à court terme la trésorerie des céréaliers en leur permettant de bénéficier d’un remboursement accéléré de TVA en 2016 ;

- le Gouvernement a veillé à ce que les producteurs puissent invoquer le cas de force majeure et bénéficier de la majorité de leurs aides quand les événements climatiques ne leur permettent pas de se conformer aux règles de la politique agricole commune (PAC). La force majeure peut ainsi être invoquée par ces agriculteurs dans les communes reconnues en état de catastrophe naturelle et dans les communes non reconnues mais justifiant de situations climatiques comparables, recensées par arrêté préfectoral ;

- s’agissant de l’implantation des cultures intermédiaires pièges à nitrates, des dérogations pourront être envisagées, dans le respect des plans d’actions régionaux de lutte contre les nitrates dans les zones vulnérables, et, pour la PAC, de la réglementation européenne ;

Le Gouvernement a fait de la compétitivité du secteur agricole français, notamment du secteur céréalier, premier producteur de l’Union européenne et contributeur positif à la balance commerciale, une priorité. Ainsi, depuis le 1er janvier 2016, le taux des cotisations individuelles des exploitants a baissé de façon pérenne de 7 points, en plus de la baisse de 3 points décidée en 2015 dans le cadre du Pacte de responsabilité et de solidarité. Pour le secteur des grandes cultures, cette mesure structurelle représente une baisse de cotisations de plus de 160 millions d’euros entre 2014 et 2016. La mise en œuvre de la baisse supplémentaire de 7 points, prévue à l’occasion des appels à cotisations de juillet et novembre 2016 selon les caisses locales de MSA, viendra donc alléger les trésoreries des exploitants.

Le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt établira avec les producteurs un bilan quantitatif et qualitatif de la récolte à la fin du mois de septembre 2016. Il les réunira avec les principaux assureurs pour dresser le bilan du nouveau contrat d’assurance-récolte subventionné, le « contrat-socle », et envisager les éventuelles évolutions nécessaires à une meilleure diffusion de cet outil indispensable pour faire face aux aléas climatiques. Il présentera sur ces bases début octobre un plan de soutien au secteur céréalier.

Catégorie agriculture, céréalesCommentaires fermés

Offres et demandes d’emploi dans le secteur agricole..

Retrouvez ces offres d’emploi sur www.anefa.org :

Hte-Savoie . Expl., zone Abondance et Reblochon, recrute un agent pr assurer le suivi du troupeau laitier (traite, soins, alimentation, surveillance) et la transformation fromagère. CDD tps plein 5 mois. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OVL093295-74

Isère . GE cherche un agent de transformation avicole. Mission : transformation des volailles. CDD tps plein 4 mois.  Contact : 04 76 20 68 08 ou emploi-isere@anefa.org. OVL093006-38

Loire . Expl. cherche un salarié pr effectuer les travaux liés à la culture des pommes. Missions : travaux manuels des vergers et conduite de tracteurs avec matériels. Permis de conduire B obligatoire. CDD tps plein 6 mois. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OAR21-42

Rhône . Expl., maraîchage, vente directe, recrute un agent polyvalent en cultures légumières : plantation, développement et arrosage, récolte. Préparation et vente sur les marchés. CDD tps plein 5 mois. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OMA093293-69

Rhône . Ent. de travaux paysagers recrute un apprenti en formation CAP. Vs apprendrez à réaliser les opérations d’entretien des espaces verts : taille ornementale, entretien des surfaces, ramassage des feuilles, débroussaillage, entretien des gazons, plantations. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. OPA092732-69

Retrouvez ces demandes d’emploi sur www.anefa.org :

Ardèche . Femme cherche emploi en élevage caprin. Expériences saisonnières en traite, soins, alimentation des animaux, transformation. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. PCA-132665

Drôme . Femme cherche emploi saisonnier. Expériences en viticulture et entretien espaces verts. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. PVI-132308

Drôme . Femme cherche emploi en agriculture. Titulaire Bac pro horticole. Expériences saisonnières en exploitations. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. PHO-133622

Hte-Savoie . Femme cherche emploi d’agent d’élevage caprin avec transformation. Titulaire formation et expériences en fromagerie et exploitations. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. PCA-128281

Loire . Femme, titulaire BP travaux horticoles, cherche emploi en agriculture. Expériences en maraîchage et arboriculture. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. PAR-133290

Catégorie agriculture, economie/emploi, petites annonces, région Auvergne Rhône-AlpesCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

août 2016
L Ma Me J V S D
« juil    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+