Archive | agriculture

Les effets de la crise sanitaire sur l’agriculture


Du 09 juillet au 17 août dernier, la Chambre d’agriculture de l’Isère a lancé une enquête afin d’évaluer les impacts que la crise sanitaire a eu sur les exploitations du département, pendant et après le confinement.

Les effets de la crise sur la commercialisation, l’économie de l’exploitation et l’organisation du travail ont été plus particulièrement observés.
Cette enquête a conduit à établir un rapport d’analyse .

A travers ce document, est présentée une analyse des points marquants recueillis auprès des
agriculteurs sondés. Cette étude sera renouvelée en décembre 2020 pour assurer un suivi dans le
temps des effets du confinement.

Pour le découvrir voici le lien: enquete post confinement2020dbef

Catégorie agricultureCommentaire (0)

Concours départemental des vins de l’Isère 2020

Avec un nombre record avoisinant les 80 échantillons présentés, ce concours répond particulièrement à son objectif originel de faire découvrir la qualité et la diversité de la production viticole iséroise et mettre en avant le dynamisme de ces vignerons.

Les vins en compétition répartis dans les catégories suivantes :
-IGP Vins de l’Isère, avec ou sans dénomination, Coteaux du Grésivaudan et Balmes Dauphinoises,
- AOP Vin de Savoie et Vin de Savoie cru des Abymes (exploitations ayant leurs parcelles en Isère),
-IGP Collines Rhodaniennes du secteur de Seyssuel ou ayant leur siège social en Isère,
- Vins mousseux et vins sans IG.
Les 34 membres du jury, composé de dégustateurs choisis parmi des oenologues, sommeliers, restaurateurs, cavistes, vignerons dont Louis Trosset vigneron emblématique à Arbin (Savoie), Gaëtan Bouvier, Président de l’Association des Sommeliers de Rhône-Alpes, ont évalué les vins présentés selon les critères habituels de la dégustation professionnelle.

Vous trouverez ci-après le palmarès de cette 9ème édition.

• IGP ISÈRE ROUGE
OR – IPG Isère Balmes dauphinoises – Domaine du Loup des Vignes – La Meute 2019 (syrah, mondeuse)
OR – IPG Isère Coteaux du Grésivaudan – Domaine FINOT – Persan 2018
ARGENT – IPG Isère Coteaux du Grésivaudan – Domaine FINOT – Etraire 2018
BRONZE – IPG Isère Coteaux du Grésivaudan – Domaine FINOT – Pinot 2019
Mention spéciale du jury- IPG Isère – FINOT Frères – Cabernet Sauvignon 2017

• IGP ISÈRE ROSÉ
ARGENT – IGP Isère Balmes dauphinoises– Domaine du LOUP des Vignes – 2019

• IGP ISÈRE BLANC
ARGENT – IGP Isère – Luc METRAL – « Les Galets oubliés » 2019 (viognier tardif)
ARGENT – IGP Isère Balmes dauphinoises – Domaine du LOUP des Vignes – Chardonnay 2019
ARGENT – IGP Isère Balmes dauphinoises Domaine MEUNIER– Chardonnay 2019
ARGENT – IGP Isère Coteaux du Grésivaudan – Domaine FINOT – Verdesse 2019

• AOP SAVOIE CRU DES ABYMES
ARGENT – AOP Savoie cru des Abymes – Domaine PORTAZ Jean-Marc – « Tête de Cuvée » 2019 (jacquère)

• IGP COLLINES RHODANIENNES BLANC

OR – IGP Collines rhodaniennes – Domaine Christophe PICHON – Diapason 2019 (viognier)

• IGP COLLINES RHODANIENNES ROUGE
OR – IGP Collines rhodaniennes – Domaine LES SERINES D’OR– Serines d’or 2017 (syrah)
OR – IGP Collines rhodaniennes – Domaine LES SERINES D’OR– Encor 2017 (syrah)
ARGENT – IGP Collines rhodaniennes – Domaine Yves CUILLERON– Ripa Sinistra 2018 (syrah)
BRONZE – IGP Collines rhodaniennes – Domaine EYMIN-TICHOUX– « L’Arène » 2018 (syrah)

MENTION SPÉCIALE DU JURY

AOP Savoie rosé
Domaine CARTIER Laurent – 2019 (gamay)
AOP Savoie rouge

Domaine CARTIER Laurent – 2018 (pinot gamay)
Méthode traditionnelle
Domaine du LOUP des Vignes – 2018
Domaine Franck MASSON– 2018 (jacquère)
Vin sans IG blanc
Domaine Samuel DELUS– Bello Vendëimo 2018 (pinot gris, viognier)
Domaine Franck MASSON– Notes d’Automne 2018 (verdesse)
Vin sans IG rosé
Domaine Samuel DELUS– Lou Païllé 2018 (pinot noir, gamay, syrah)
Vin sans IG rouge
Domaine Samuel DELUS– 2018 (pinot noir, gamay, syrah)

Catégorie viticultureCommentaires fermés

Rencontre avec Pierre Fort, directeur général du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes

fortIl y a eu du nouveau à la direction du crédit Agricole Sud Rhône Alpes. Christian Rouchon en partance pour la caisse régionale du Languedoc, c’est Pierre Fort qui a pris, il y a quelque jours, sa succession comme directeur général.

L’ adaptation de Pierre Fort a été facilité par le fait qu’il connait bien notre  territoire..  » Un territoire que j’aime beaucoup, j ‘y ai grandi et suis heureux d’y revenir. »

Et de compléter  » je ne le découvre pas, je le redécouvre 14 ans après.. Il a beaucoup évolué, de même que la caisse Régionale..Nous sommes sur un territoire de grande diversité, hyper dynamique. Ceci à tous les niveaux: agriculture, entreprises, tourisme..Je ne suis donc pas en terre inconnue mais sur  un terrain qui a considérablement évolué et c’est un réel plaisir pour moi de le retrouver. En un mot c’est  pour moi une autre aventure qui s’ouvre! ».

Pierre Fort c’est bien sûr donné des axes de travail..

Le premier est  » la satisfaction du client..Ce n’est pas une nouveauté..  » Et de poursuivre: » mon triptyque ce sont d ‘abord les clients, ils nous font vivre.! La satisfaction de nos clients est donc fondamentale. Il ne faut pas oublier que les clients constituent notre fonds de commerce.  » Et d’argumenter:  » même si nous sommes une banque coopérative et mutualiste, nous sommes également une entreprise commerciale. Nous devons en tenir compte. »

Deuxième volet du tryptique: les femmes et les hommes du Crédit Agricole .  » Les collaborateurs et collaboratrices, on doit savoir les attirer, leur donner envie d’y rester et qu’ils aient la fierté de porter les valeurs du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes. Cela afin que les clients soient ravis de les rencontrer et d’être accompagnés « .

Le troisième volet est  » le territoire à travers notre engagement sociétal. »

Pierre Fort se félicite du vrai lien qui existe  » avec notre réseau mutualiste à travers nos caisses locales. Ce sont elles qui nous font remonter les attentes du terrain. Nous nous avons une vision globale, des capteurs, mais nous avons une richesse, une force grâce à ce réseau local. »

Pierre Fort souligne que le contexte actuel fait  » que nous devons nous transformer en gagnant en compétitivité, en intégrant le digital.. tout en gardant cette proximité relationnelle qui est notre marque de fabrique, notre force.  Et de rajouter:  » Nous devons également  rester compétitifs pour nos clients. « 

Pour en revenir aux clients, chacun sait qu’il  y a une multitude de clients: particuliers, entreprises, agriculteurs..

 » Les clients ont souvent diverses préoccupations, quelles soient professionnelle et privée. A nous de savoir répondre en apportant une expertise liée aux différentes demandes. Nous devons donc mettre en face d’eux des conseillers qui comprennent leurs préoccupations et apportent des réponses adaptées à leurs besoins spécifiques. Mais on doit aussi mettre en face d’eux des super généralistes qui soient capables de comprendre leur besoin global ».

A la question:  » n’êtes vous pas à contre courant en maintenant des agences, des DAB alors que d’autres banques en suppriment; voici la réponse « Le Crédit Agricole sud Rhône Alpes est là pour le territoire.. Nous devons garder cette proximité mais elle ne peut pas se faire à n’importe quel coût. Nous devons être attentifs à notre efficacité et donc à notre rentabilité.  » Et Pierre Fort de préciser  » les gens viennent de moins en moins en agence; utilisent de plus en plus le digital.

A nous également de nous adapter à ces évolutions. Comme il faut des femmes et des hommes en face de nos clients, notre souhait est qu’ils restent en agence, en proximité desdits clients qui peuvent choisir de les rencontrer en face à face ou au téléphone, par internet…»

L’une des particularités du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes est d’être  aux côtés de nombreuses manifestations agricoles, rurales..d’organiser des manifestations comme les rencontres économiques etc . » une des valeurs du mutualisme c’est l’héritage que l’on transmet. On arrive dans une entreprise qui ne nous appartient pas et quand on s’en va on doit s’assurer de sa pérennité.  Je suis donc attaché à ce qu’on poursuive tout ce qui a été mis en place, et bien d’ailleurs. Cela ne veut pas dire pour autant que je n’y apporterais pas une touche personnelle.. »

Pour aborder rapidement la crise sanitaire:  » notre première mission a été et reste d’assurer la protection de nos salariés tout en assurant le service aux clients. Nous vivons un moment atypique et compliqué.. Le Crédit Agricole a été et reste en capacité pour accompagner et soutenir nos clients à tous les niveaux, qu’ils soient particuliers, agriculteurs , entrepreneurs. Nous resterons à leur écoute le temps qu’il faudra pour leur permettre de sortir de la période covid. »

A noter enfin que les traditionnelles rencontres de l’agriculture se tiendront, sans présence physique,  auront comme thème : opportunités des circuits courts accélérées par la crise liée au covid.

Elles sont programmées au 19 novembre.

rencontres

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

L’ETAPE 100 % ISERE : UNE AFFICHE, UNE MEDAILLE, UNE BELLE COURSE..

Alors que l’Isère accueille la 16e étape de la Grande boucle, le Président du Département Jean-Pierre Barbier, aux côtés de Christian Prudhomme, Directeur du Tour, et de Bernard Thévenet, double vainqueur de la course, a dévoilé l’affiche de la prochaine exposition du Musée dauphinois ce matin au Village départ de La Tour-du-Pin. Il leur a également remis la médaille du Département.

Une exposition vélo


AF TOURCe matin, avant le départ des coureurs, le Président Jean-Pierre Barbier a dévoilé en avant-première, l’affiche de la prochaine exposition 100 % vélo du Musée dauphinois, le jour de l’étape 100 % Isère, en présence de Christian Prudhomme, Directeur du Tour, et de Bernard Thévenet, double vainqueur de la course.
Cette exposition, « Un amour de vélo », sera visible au Musée dauphinois début décembre. Depuis près de deux ans, le Musée, service culturel du Département, s’attelle à la réalisation de cette grande exposition qui a pour ambition d’évoquer notre relation au vélo sous toutes ses formes. Le titre même en dit long sur l’attachement que nous portons à cet objet, à tous les âges de la vie.

Cette exploration entend naturellement revenir sur son histoire et les usages contemporains que nous en faisons, en tenant compte de l’évolution des techniques, des modes de transport et des pratiques touristiques.
Si le vélo n’est pas l’apanage des champions, ceux-ci ont indéniablement contribué à en faire un objet culte. La dimension sportive sera présente dans cette narration pour remémorer les hommes, les femmes et les courses qui en font la notoriété.

Parmi toutes ces compétitions, la Grande Boucle aura grandement contribué, depuis sa création, à faire de l’Isère l’un des territoires emblématiques du vélo, en raison notamment de ses reliefs alpins. Comme un symbole, c’est à Grenoble, en 1919, qu’Eugène Christophe reçoit le premier maillot jaune du Tour de France.
Ce travail est éminemment collectif et a mobilisé de nombreux acteurs du territoire pour requérir leur concours et expertise, parmi lesquels les constructeurs, les marchands de cycles, les ateliers vélos, les clubs sportifs et plus largement le secteur associatif. Un appel à collecte auprès des Isérois a également été lancé et a permis le recueil de nombreuses pièces, parmi lesquelles la photo d’archives qui a servi à l’affiche de l’exposition.
Outre ses ressources propres, le Musée dauphinois pourra s’appuyer sur des prêts exceptionnels de ses deux principaux partenaires, le Musée national du Sport, à Nice, et le Musée d’Art et d’Industrie de Saint-Étienne avec sa fameuse collection de cycles Manufrance.

Une médaille
TOURLe Président a également remis ce matin la médaille du Département à Christian Prudhomme, Directeur du Tour de France, et à Bernard Thévenet, double vainqueur de la course, des personnalités d’exception qui ont oeuvré pour le rayonnement de l’Isère.

Cette médaille, réalisée avec la complicité de l’artiste isérois Jean-Marc Rochette (dessinateur de BD et peintre), met à l’honneur les patrimoines naturels (Mont Aiguille) et historiques (Temple antique de Vienne) du département.
« L’année 2020 est une année de sport et de culture et nous bouclerons la boucle en décembre prochain avec cette exposition au Musée dauphinois. Dévoiler l’affiche d’une exposition 100 % vélo le jour d’une étape 100 % Isère c’était un rendez-vous à ne pas manquer ! », affirme Jean-Pierre Barbier, président du Département..

A noter que l’étape qui s’est achevée à Villard De Lans a été de toute beauté.. Animée de bout en bout..

Catégorie Département de l'Isère, questions d'actualitéCommentaires fermés

AGILOR – La solution Crédit Agricole pour le financement de votre matériel agricole

agilorPOUR EN SAVOIR PLUS:

https://www.credit-agricole.fr/ca-sudrhonealpes/agriculteur/financer/moyen-long-terme/agilor.html

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Crédit Agricole Sud Rhône Alpes : le retour d’un enfant du pays

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes a le plaisir d’accueillir aujourd’hui son nouveau Directeur Général ! En réalité, c’est un retour aux sources pour Pierre Fort, qui a grandi en pays voironnais.

Il a travaillé en tant que membre du comité de Direction à la Caisse Régionale entre 2001 et 2007. Pierre Fort succède à Christian Rouchon qui a pris la Direction Générale du Crédit Agricole du Languedoc et sous la direction duquel l’entreprise a connu un fort développement sur le territoire.

L’arrivée de Pierre Fort, 53 ans, marié et père de deux enfants, marque une nouvelle étape dans la poursuite du développement de la banque.

Plaçant l’humain au centre de ses préoccupations, les valeurs qui guident son action sont :
l’exemplarité, la loyauté et le respect des femmes et des hommes. Il fait aussi  de la satisfaction des clients un objectif majeur et constant.


Pierre Fort est diplômé de l’Ecole des Hautes Etudes Commerciales du Nord (EDHEC) et il a débuté pierre fauresa carrière au Crédit Agricole en 1992. Il connait bien le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes pour y avoir exercé les fonctions de Directeur Crédits puis de Directeur du Marketing entre 2001 et 2007.

Le nouveau Directeur Général connait également bien l’Arc Alpin pour avoir été Directeur Général Adjoint du Crédit Agricole des Savoie entre 2013 et 2016. Il était depuis 2016 Directeur Général de la Caisse Régionale Alsace Vosges.
« Je suis ravi de retrouver les acteurs économiques et politiques qui font la force et le dynamisme de ce territoire. Notre ambition est de répondre aux besoins de nos territoires et d’être utiles durablement pour le plus grand nombre dans une approche humaine et sociétale. », explique Pierre Fort.

Nous souhaitons tous nos voeux de réussite tant à Christian Rouchon en Languedoc qu’à Pierre Fort en sud Rhône-Alpes..

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

L’Isère en alerte secheresse

Le Préfet place les eaux souterraines et superficielles des 4 vallées, les eaux superficielles de
la Galaure-Drôme des Collines et les eaux souterraines de l’Est-Lyonnais en alerte renforcée ;
les eaux superficielles et souterraines du Guiers, la nappe de Bièvre-Liers-Valloire et de la
Molasse en alerte ; maintient les cours d’eau et les nappes de l’ensemble du reste du
département en vigilance.
Les pluies de l’automne ont permis de recharger partiellement les nappes phréatiques mais
l’absence de pluie au cours du mois de mars, d’avril puis fin mai ont induit des difficultés sur
des ressources déjà fragilisées par plusieurs années de sécheresses successives. Depuis juin,
les quelques orages n’ont pas suffit à améliorer la situation.
Suite à une consultation dématérialisée des membres du comité du 17 au 24 juillet, le Préfet
a décidé de :

- Placer en alerte renforcée (niveau 3/4) les eaux souterraines et superficielles des 4 vallées,
les eaux superficielles de la Galaure-Drôme des Collines et les eaux souterraines de l’Est-
Lyonnais,
- Placer en alerte (niveau 2/4) les eaux superficielles et souterraines du Guiers, les nappes de
Bièvre-Liers-Valloire et de la Molasse (Sud-Grésivaudan + Galaure-Drôme des collines),
- Maintenir en vigilance (niveau 1/4) les cours d’eau et les nappes du reste du département, à
l’exception de la rivière Isère et du fleuve Rhône.
La vigilance ne s’accompagne d’aucune mesure de restriction mais chaque citoyen et chaque
usager est invité à être vigilant et économe dans sa consommation d’eau. Faire preuve de
civisme dans sa consommation quotidienne d’eau, c’est préserver pour chacun les biens
précieux que sont la ressource en eau et les milieux aquatiques.
Par ailleurs la nappe de l’Est Lyonnais, de Bièvre-Liers-Valloire et la Molasse, les eaux
superficielles et souterraines des 4 vallées et du Guiers, et les cours d’eau de la Galaure-
Drôme des collines sont à des niveaux très bas.

La situation d’alerte impose notamment les restrictions suivantes sur les usages de l’eau :
• Pour tous :
- Interdiction du lavage des voitures hors stations professionnelles;
- Interdiction du remplissage des piscines de plus de 5m³ à usage privé;
- Interdiction d’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des
jardins d’agrément, des golfs, et des stades et espaces sportifs, de 9H00 à 20H00 (sauf
dispositions spécifiques pour l’irrigation);
- Réduction de moitié du débit dérivé alimentant les plans d’eau et des étangs par
rapport au débit dérivé autorisé ;
- Interdiction de manoeuvrer des ouvrages hydrauliques entraînant des lâchers
d’eau ;
- Interdiction d’effectuer des travaux dans le lit du cours d’eau destinés à accroître
ou maintenir le prélèvement.
• Pour les communes :
- Interdiction de laver les voiries;
- Interdiction de faire fonctionner les fontaines publiques en circuit ouvert sur
l’eau potable.
• Pour l’agriculture :
- Baisse de 15 % des prélèvements agricoles autorisés pour l’irrigation,
- Pour les autres prélèvements (hors irrigation ou assimilés domestiques)
interdiction de prélever de 9h à 20h.
• Pour l’industrie :
- Respect du niveau 1 de restriction sécheresse explicité dans les arrêtés individuels
d’autorisation d’exploitation des industriels (installations classées pour la protection
de l’environnement).
• Pour les gestionnaires de réseau d’eau potable :
- Renforcement du suivi des niveaux des captages et des forages d’eau potable,
transmission des données à l’administration.
La situation d’alerte renforcée impose les mêmes restrictions que la situation d’alerte,
complétées par les restrictions suivantes :
• Pour tous :
- Interdiction du lavage des voitures hors stations professionnelles équipées de
lance « haute pression » ou recyclage de l’eau ;
- Interdiction de laver les réservoirs pour l’Eau Potable;
- Interdiction d’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des
jardins d’agrément, et espaces sportifs;
- Interdiction d’arrosage des golfs, des jardins potagers et des stades de 9H00 à
20H00 (sauf dispositions spécifiques pour l’irrigation);

Les communes concernées par les mesures précitées sont :
Galaure-Drôme des Collines : Montfalcon, Roybon, Saint-Clair-sur-Galaur
Nappe de l’Est Lyonnais : Charvieu-Chavagneux, Heyrieux, Janneyrias, Valencin, Villetted’Anthon
Quatre Vallées : Artas, Beauvoir-de-Marc, Chonas-l’Amballan, Chuzelles, Les Cotes-d’Arey,
Culin, Diemoz, Estrablin, Eyzin-Pinet, Meyrieu-les-Etangs, Meyssies, Moidieu-Detourbe,
Reventin-Vaugris, les Roches-de-Condrieu, Royas, St-Clair-du-Rhône, St-Prim, St-Sorlin-de-
Vienne, Ste-Anne-sur-Gervonde, Savas-Mepin, Septeme, Serpaize, Seyssuel, Villeneuve-de-
Marc, Charantonnay, Chasse-sur-Rhône, Chatonnay, Jardin, Lieudieu, Luzinay, Oytier-st-
Oblas, Pont-Evêque, St-Georges-d’Espéranche, St-Jean-de-Bournay, St-Just-Chaleysin, Vienne,
Villette-de-Vienne.
Guiers : Aoste, Chirens, Entre-Deux-Guiers, Massieu, Merlas, Miribel-les-Echelles, Romagnieu,
Saint-Albin-de-Vaulserre, saint-bueil, Saint-Christophe-Sur-Guiers, Saint-Geoire-en-Valdaine,
Saint-pierre-de-chartreuse, Saint-Sulpice-des-rivoires, Pont-de-Beauvoisin (le), Saint-Jean-
D’Avelanne, Saint-Joseph-de-riviere, Saint-Laurent-du-pont, Saint-martin-de-vaulserre, Saintpierre-
d’entremont, Sure-en-chartreuse, Velanne, Voissant
Bièvre-Liers-Valloire : Agnin, Anjou, Arzay, Assieu, Auberives-sur-vareze
Balbins, Beaucroissant, Beaufort, Beaurepaire, Bellegarde-Poussieu, Bevenais, Bitonnes,
Bossieu, Bouge-chambalud, Bressieux, Brezins, Brion, Chalons, Champier, Chanas, Chapellede-
Surieu (la), Chatenay, Cheyssieu, Clonas-sur-vareze, Colombe, Commelle, Cote-Saint-
Andre (la), Cour-et-buis, Eydoche, Faramans, Flacheres, Forteresse (la), Frette (la), Gillonnay,
Grand-Lemps (le), Izeaux, Jarcieu, Lentiol, Longechenal, Marcilloles, Marcollin, Marnans,
Moissieu-sur-Dolon, Monsteroux-Milieu, Montseveroux, Mottier, Nantoin, Ornacieux, Oyeu,
Pact, Pajay, Peage-de-Roussillon (le), Penol, Pisieu, Plan, Pommier-De-Beaurepaire, Primarette,
Revel-Tourdan, Roussillon, Sablons, Saint-Alban-du-Rhone, Saint-Barthelemy, Saint-Didier-debizonnes,
Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs, Saint-Geoirs, Saint-hilaire-de-la-Cote, Saint-Julien-del’Herms,
Saint-Maurice-l’Exil, Saint-Michel-de-Saint-Geoirs, Saint-Paul-d’Izeaux, Saint-Pierrede-
Bressieux, Saint-Romain-de-Surieu, Saint-Simeon-de-Bressieux, Salaise-sur-Sanne, Sardieu,
Semons, Sillans, Sonnay, Thodure, Vernioz, Ville-sous-Anjou, Viriville
Molasse : Albenc (l’), Beaulieu, Beauvoir-en-royans, Bessins, Chantesse, Chasselay, Chatte,
Chevrieres, Cognin-les-gorges, Cras, Fontanil-cornillon, Izeron, Malleval-en-Vercors, Montsaint
Martin, Montagne, Montaud, Montfalcon, Morette, Murinais, Notre-dame-de-l’osier,
Noyarey, Polienas, Proveysieux Quaix-en-chartreuse, Quincieu, Riviere (la), Rovon, Roybon,
Saint-Antoine-d’Abbaye, Saint-Appolinard, Saint-Bonnet-de-chavagne, Saint-Clair-sur-
Galaure, Saint-Egreve, Saint-Gervais, Saint-Hilaire-du-Rosier, Saint-just-de-claix, Saint-Lattier,
Saint-Marcellin, Saint-Pierre-de-Cherennes, Saint-Quentin-sur-Isere, Saint-Romans, Saint-Sauveur, Saint-Verand, Sappey-en-Chartreuse (le), Sarcenas, Sassenage, Serre-Nerpol, Sone
(la), Teche, Varacieux, Vatilieu, Veurey-Voroize, Vinay, Voreppe


Les usages non prioritaires de l’eau à partir du réseau d’eau potable peuvent être limités par
arrêté municipal.

L’intégralité de l’arrêté fixant les mesures de vigilance et d’alerte est disponible sur le site des
services de l’État de l’Isère www.isere.gouv.fr . Vous pouvez vous tenir informé de la situation
de sécheresse en Isère et en France sur le site www . propluvia.developpement-durable.gouv.fr

Catégorie agriculture, natureCommentaires fermés

Activation du niveau 3 du plan canicule en Isère (alerte canicule vigilance orange)

Au vu de la vigilance météorologique orange canicule émise par Météo-France, le préfet a décidé d’activer le niveau 3 « alerte canicule » à compter de ce jour à 12h00.

Les températures sont élevées dans le département de l’Isère toute la semaine, avec des pics de chaleur prévus jeudi 30 et vendredi 31 juillet. D’après les prévisions de Météo France, les températures en journée pourront atteindre 37°C à 39°C, avec de très hautes températures nocturnes (entre 21 et 23°C).

Les pouvoirs publics sont fortement mobilisés au niveau local et ont mis en place les mesures prévues par le plan départemental canicule, pour anticiper et gérer l’impact sanitaire des fortes chaleurs. Ainsi, le préfet de l’Isère a décidé de déclencher une série de mesures qui seront déployées par les services de l’État et de ses partenaires. Elles concerneront notamment :

  • la sensibilisation dès à présent de l’ensemble des établissements de santé et notamment des établissements accueillant des personnes âgées et des personnes en situation de handicap ;
  • la sensibilisation des maires, des services et des associations agréées de sécurité civile ;
  • l’information préventive des organisateurs d’accueil collectif de mineurs et des organisateurs de manifestations sportives mais aussi des entreprises et des organisations professionnelles ;
  • la mobilisation des opérateurs gestionnaires de centres d’hébergement ou intervenant dans le dispositif de veille sociale (accueils de jour, maraudes…) et le renforcement des maraudes associatives.

Le préfet de l’Isère rappelle les consignes de précaution suivantes pour se protéger des effets néfastes de la chaleur :

  • Buvez régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif
  • Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps plusieurs fois par jour
  • Mangez en quantité suffisante et ne buvez pas d’alcool
  • Ne sortez pas aux heures les plus chaudes, et passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais
  • Maintenez votre logement au frais (au moyen d’un ventilateur si besoin)
  • Si vous devez sortir, portez un chapeau et des vêtements légers
  • Évitez les efforts physiques
  • Pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches
  • Consultez régulièrement le site de Météo-France pour vous informer

Pour les personnes vulnérables (personnes âgées de plus de 65 ans, nourrissons, jeunes enfants de moins de 4 ans, personnes handicapées ou malades à domicile, personnes dépendantes) la vigilance doit être accrue :

  • Prenez des nouvelles des personnes âgées, isolées, ou souffrant de maladies chroniques que vous connaissez ou rendez-leur visite deux fois par jour.
  • Accompagnez-les dans un endroit frais.
  • En cas de maladie ou de troubles du comportement, appelez un médecin.
  • Si vous avez besoin d’aide, appelez la mairie.

Petit mémo des signes d’alerte de déshydratation chez la personne âgée :

  • Modification du comportement habituel, grande faiblesse, grande fatigue, difficulté inhabituelle à se déplacer.
  • Maux de tête, étourdissements, vertiges, troubles de la conscience, voire convulsions.
  • Nausées, vomissements, diarrhée, soif.
  • Crampes musculaires.
  • Température corporelle élevée (supérieure à 38,5°C).
  • Agitation nocturne inhabituelle.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter les sites suivants :

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

AGIR CHAQUE JOUR DANS VOTRE INTÉRÊT ET CELUI DE LA SOCIÉTÉ

soutenir1Le Crédit Agricole sud Rhône-Alpes a répondu présent auprès de tous ses clients exploitants agricoles, impactés de plein fouet par la crise ou en poursuite d’activité, afin de proposer des solutions d’accompagnement au plus près de leurs préoccupations et en application des mesures annoncées par le gouvernement (pauses, prêts avec garantie de l’Etat).
Franck Julien, responsable du marché de l’agriculture confirme « En tant que partenaire historique de l’agriculture, le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes a su adapter rapidement son organisation pour permettre aux exploitations agricoles et viticoles de bénéficier des solutions de préservation de leur trésorerie tout en restant disponible pour toutes les demandes courantes des agriculteurs dont l’activité continuait ».

Action – Réaction !

À l’annonce du confinement, une « équipe renfort » a été mise sur pied en seulement quelques jours, rassemblant des collaborateurs mobilisés pour construire des plans d’action rapides pour les agriculteurs , et ainsi être toujours plus utiles aux clients et à la société.

mela

Toujours au rendez-vous !

Cette crise sans précédent a démontré la solidité des exploitations agricoles de notre territoire. Elles ont majoritairement pu s’adapter à cette période tout en maintenant la continuité de leur activité. Certains exploitants ont opté pour la vente directe de leurs produits, poussés par un engouement des Français pour le « consommer local ». Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes a répondu présent avec par exemple, des solutions monétiques facilitatrices : un terminal de paiement en mobilité, l’activation du paiement sans contact à distance et sans frais.
Il a également été au rendez-vous dans l’accompagnement à l’installation des jeunes agriculteurs ainsi que dans la poursuite du financement des investissements, bien souvent maintenus malgré le contexte.

Des valeurs aux actes !

Fidèle à ses valeurs mutualistes, le Crédit Agricole a décidé un geste inédit pour accompagner ses clients professionnels et exploitants agricoles, détenteurs d’une assurance multirisque professionnelle ou agricole, avec garantie « perte d’exploitation. Cette garantie ne couvre pas les conséquences des décisions de confinement liées à la pandémie. Toutefois, face à cette crise sans précédent, le Crédit Agricole se mobilise dans l’intérêt de ses clients via un geste solidaire.
Ils sont près de 1 250 clients exploitants agricoles et professionnels au Crédit Agricole Sud Rhône Alpes et 45 000 clients à l’échelle nationale à avoir bénéficié de ce geste mutualiste pour les accompagner dans cette période difficile.

Une autre belle illustration de ces valeurs mutualistes est le lancement de la plateforme d’entraide entre particuliers et acteurs locaux créée par le Crédit Agricole, « J’aime mon territoire ». Elle a permis aux agriculteurs de faire appel à un élan de solidarité pour obtenir de l’aide sur leur exploitation.

Rendez-vous sur jaimemonterritoire-ca.fr

soutenir2

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Le Dépaysement est au bout du champ !

Bienvenue à la Ferme vous emmène (re)visiter les trésors de nos campagnes.
Avec les beaux jours, quoi de plus agréable que d’aller à la ferme acheter des fruits et des légumes fraîchement ramassés, des fromages de vache ou de chèvre, de déguster, avec modération, un vin et des jus de fruits du producteur, des glaces au lait de la ferme, de passer une ou plusieurs nuits à la fraîcheur, à la campagne ou en montagne…
L’édition 2020 – 2021 du livret Bienvenue à la Ferme vient de paraître.

Au fil de ses pages vous découvrirez les 73 exploitations iséroises et les 111 prestations d’accueil proposées par ces agriculteurs isérois qui vous accueilleront dans le respect des gestes barrières.
Hébergements à la ferme, fermes de découverte ou pédagogique, fermes équestre, goûter casse-croûte, produits fermiers, fermes auberge, … toutes ces prestations d’accueil répondent à un cahier des charges précis et aux attentes actuelles des consommateurs : vivre et consommer local !
Avec ce dépliant gratuit, le public a accès à un ensemble d’informations et de coordonnées qui lui permettent de redécouvrir l’Isère à travers la richesse de nos terroirs : d’un bout à l’autre du département, de Belledonne en passant par l’Oisans, le Vercors, le Sud Grésivaudan, la Chartreuse, le Nord Isère, les Chambarans, le Sud Isère, vous pourrez découvrir les spécialités de chacun (farine, volailles, cosmétiques au lait de jument, fruits, fromages, charcuterie, spiruline, escargots, etc..…).
Ce livret est disponible sur simple demande auprès de la Chambre d’Agriculture de l’Isère (04 76 20 68 68), par courriel (accueil@isere.chambagri.fr), dans les offices de tourisme, ou sur le site : www.bienvenue-a-la-ferme.com/rhone-alpes.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

octobre 2020
L Ma Me J V S D
« sept    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+