Archive | agriculture

Elections MSA

Dernière ligne droite avant le renouvellement, du 20 au 31 janvier 2020, des 15 000
délégués élus de la Mutualité Sociale Agricole (MSA). A l’aube de cet événement
essentiel au bon fonctionnement de la MSA, les représentants des caisses Ain-
Rhône, Alpes du Nord et Ardèche-Drôme-Loire soulignent le rôle clé de ces relais
de proximité, dont l’écoute et l’implication facilitent la mise en place de projets
ciblés. L’occasion de revenir sur des actions emblématiques engagées sur les
territoires concernés et de lancer les grands chantiers de demain.

Des élus qui sont le reflet et le soutien du monde agricole
Créée en 1930, la MSA est le régime de protection sociale obligatoire dédié à la population
agricole et à ses ayants-droits (salariés et non-salariés). Elle est aujourd’hui le deuxième
régime de protection sociale en France, couvrant 5,6 millions de bénéficiaires. Elle se
distingue par un ancrage professionnel très fort, un système démocratique et une
présence active sur les territoires, qui en font un organisme singulier dans le paysage de la
protection sociale et dont l’impact se mesure au-delà du seul monde agricole.
Sa valeur mutualiste est incarnée par des délégués cantonaux, élus tous les 5 ans pour
représenter près de 2,5 millions d’adhérents votants. Sur le terrain, ces élus, issus de toutes
les composantes de la profession – exploitants, salariés et employeurs –, jouent un rôle de
relais entre la population agricole et rurale et la MSA. Et c’est parmi eux que sont désignés
les administrateurs des 35 MSA pluri-départementales, ainsi que ceux de la Caisse Centrale
de la MSA. C’est leur engagement et leur présence quotidienne aux côtés des adhérents
qui permettent de faire remonter les attentes ou les besoins et de maintenir un lien solide
entre la caisse et ses bénéficiaires.
Le vote va permettre d’élire 15 000 délégués, au terme du dépouillement prévu le 6 février.
Ceux-ci seront répartis entre 3 collèges électoraux : exploitants ou chefs d’entreprise
agricole non employeurs de main d’oeuvre ; salariés de l’agriculture et des entreprises
agricoles ; chefs d’exploitations et d’entreprises agricoles employeurs de main d’oeuvre.
Les adhérents pourront voter en ligne ou par correspondance.

Des élus qui portent les attentes des adhérents, au plus près des territoires
C’est grâce à l’appui et au relais permanent des élus de la MSA que nombre d’initiatives ont
pu voir le jour dans ces territoires de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Parmi les missions
qui leur sont confiées figurent l’initiative et l’accompagnement d’actions sociales, de
santé et développement local qui associent adhérents, populations locales et partenaires.
Les dispositifs suivants ont été conçus, parmi de nombreux autres, pour proposer des
solutions à des problématiques générales ou spécifiques, identifiées par des élus MSA au
plus près de leurs territoires.

QUI PEUT VOTER ?
Pour voter, vous devez :
• être âgé d’au moins 16 ans,
• appartenir à l’un des trois collèges électoraux,
• habiter en France métropolitaine,
• être à jour du paiement de vos cotisations sociales,
• et jouir de vos droits civiques.
En votant, vous désignerez vos délégués MSA, au sein de votre collège électoral :
• le 1er collège si vous êtes exploitant agricole,
• le 2e collège si vous êtes salarié agricole,

le 3e collège si vous êtes employeur de main-d’oeuvre.
COMMENT VOTER ?
Dès le 20 janvier, vous pouvez voter :
• par internet, en vous rendant sur
jevoteenligne.fr/msa2020, avec l’identifiant
de vote et le code confidentiel transmis
par courrier mi-janvier,
• ou par courrier en retournant,
sans l’affranchir, votre bulletin de vote reçu mi-janvier dans l’enveloppe retour T.
En ligne ou par courrier, votre vote est anonyme
et secret !
Retrouvez toutes les informations
sur le rôle des délégués et les élections MSA 2020 sur electionsmsa2020.fr

Sans titre

Sites internet
ain-rhone.msa.fr

alpesdunord.msa.fr

ardechedromeloire.msa.fr

Catégorie agriculture, msaCommentaires fermés

Tullins: 21182 euros pour l’AFM….

C’est désormais une bien belle tradition.. Le défi annuel relevé à Tullins dans le cadre du téléthon permet de reverser à l’AFM une somme qui flirte avec les 20 000 euros..

Et pour tant le défi 2019 a bien failli capoter.. La salle des fêtes de Tullins étant inaccessible .. Toit envolé lors d’une tempête

Cela n’a pas perturbé outre mesure l’ équipe de Défis solidaires, les partenaires et bénévoles..

Le directeur de Carrefour Market, groupe Provencia, Djamel de proposer que le défi soit relevé dans la galerie du magasin et sur le parking..

Pour rappel le défi étant la construction en chocolat, d’une voiture Favier grandeur nature.

La fête fût belle … Elle a permis de collecter la somme de 21 182 euros..

1

Chèque remis aux représentants de l’AFM au cours d’une soirée conviviale qui a réuni bénévoles, partenaires, élus et amis du téléthon.

3

Parmi les partenaires on citera en particulier les Crédit Mutuel et agricole mais aussi les gîtes de France, antenne de l’Isère. C’était une première..Bruno Bernabé le directeur précisant que ce partenariat  » coulait de source » les gîtes de France étant créés sur la base de la solidarité..afin de permettre aux agriculteurs de trouver un complément de revenu.

4Pour l’occasion une tombola a été organisée avec à la clé un séjour en gîte.

Djamel  Laaliaoui précisant pour sa part que le groupe Provencia à travers ses magasins de Tullins et Voiron est un partenaire de première heure du téléthon de Tullins . « Avec nos personnels, les commerçants de la galerie marchande.. nous avons tout mis en oeuvre pour que le défi soit relevé..il l’a été … nous en sommes très fiers.. »

Il ne restait plus qu’à remettre le chèque et à partager le verre de l’amitié…Et d’apprendre que le défi 2020 sera de taille et très original., agricole. La construction grandeur nature, toujours en chocolat d’un tracteur!!!

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Isère: Reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour plusieurs communes du département

Le 12 novembre 2019 la commission interministérielle chargée d’émettre un avis sur la demande de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle de la commune a étudié les dossiers présentés par le préfet de l’Isère.

À la suite de cette réunion, et par arrêtés interministériels des 18 et 19 novembre 2019, publiés au Journal Officiel du 30 novembre 2019, les communes suivantes ont été reconnues en état de catastrophe naturelle :

Au titre des inondations et coulées de boue, survenues le 26 juillet 2019 :
- Villard de Lans

Au tire des inondations par remontée de nappe phréatique, survenues du 4 au 5 janvier 2018:
- Saint Ismier

Au titre des mouvements de terrains différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols entre le 1er juillet et le 31 décembre 2018 :
- l’Isle d’Abeau
- Pisieu
- Sérézin de la Tour
- Tignieu Jameyzieu

Au titre des mouvements de terrains différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols, entre le 1er octobre au 31 décembre 2018 :

- Le Touvet

Les administrés ont jusqu’au mardi 10 décembre 2019 pour déposer, auprès de leur compagnie d’assurances, un état estimatif de leurs pertes, afin de bénéficier du régime d’indemnisation prévu par la loi n° 82-600 du 13 juillet 1982.

Il est rappelé que la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle ne concerne que les biens assurés et couverts par un contrat d’assurance « dommages aux biens ».

Pour mémoire, les dégâts causés aux biens non assurés des collectivités territoriales (voirie, ponts, ouvrages d’arts, digues, réseaux d’assainissement et d’eau potable, restauration des cours d’eau, etc.) font l’objet d’autres aides publiques qui ne relèvent pas de l’état de catastrophe naturelle.

Catégorie Département de l'Isère, questions d'actualitéCommentaires fermés

Marché de Noël des producteurs Bienvenue à la Ferme

Les producteurs du réseau Bienvenue à la ferme vous proposent pour la 5ème année, leur marché de Noël qui aura lieu le mardi 10 décembre à Grenoble à la Maison des Agriculteurs.
Réservez cette date pour venir faire vos emplettes auprès des producteurs présents, de 11 h à 19 heures, sur le parvis de la Maison des Agriculteurs (arrêt de tram MC2), à l’intérieur en cas de mauvais temps.
Une multitude de produits locaux vous attend : noix, huile de noix, cerneaux caramélisés, salés, digestifs, apéritifs, confitures, sirops, condiments, ail des ours, miel, pain d’épices, nougat, pollen, coffrets cadeaux, cosmétiques et coffrets cadeaux à base de lait de jument bio, , viande de veau, boeuf, agneau, rillettes de poule, volailles, vin rouge, blanc, mousseux, jus de raisin, fromages de chèvre, charcuterie, huile et savon d’émeu, safran, escargots, spiruline…
Pour le midi, une assiette traiteur à base de produits fermiers vous sera proposée. Buvette : vin et jus de pommes chauds, crêpes sucrées.
Vous pourrez également confectionner sur place des paniers garnis avec les produits de votre choix afin de faire plaisir à vos proches pour les fêtes de fin d’année !
Bienvenue à la Ferme est une marque des Chambres d’Agriculture, réservée aux agriculteurs qui s’engagent à respecter un cahier des charges garantissant la qualité de leurs produits.

Retrouvez tous les agriculteurs adhérents sur le site internet :
www.bienvenue-a-la-ferme.com/rhone-alpes,
également dans le livret disponible le jour du marché ou auprès des offices de tourisme du département.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

CA d’Or: les lauréats 2019

La 14e cérémonie des CA dOr a dévoilé le nom des lauréats 2019, sélectionnés parmi les 18 candidats présentés. Les lauréats remportent chacun un trophée, un chèque de 1.500 et une vidéo promotionnelle.


Soutenu par les Caisses locales du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, le concours CA dOr valorise les professionnels, porteurs de projets innovants en Isère, Drôme, Ardèche et Est lyonnais, dans quatre catégories : Innovation Services, Innovation Commerce et Artisanat, Innovation Agro/Agri et Innovation Technologies.  » Pour le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, « Innover », cest développer un nouveau produit ; créer un nouveau service ; faire évoluer les usages ; transformer le quotidien » a précisé Jean Pierre Gaillard Président .

Et de rajouter:

 » Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, en tant que banque de linnovation, a la responsabilité daccompagner et faire émerger les initiatives et les talents de son territoire, mais aussi daccroître leur visibilité, notamment à travers les CA dOr. En tant que 1er financeur de léconomie française, il est de notre « devoir » daccompagner les initiatives locales.

Notre Caisse régionale sengage sur son territoire dans laccompagnement des projets et de la dynamique économique en étant à lécoute des besoins des entreprises et des enjeux du territoire sud-rhônalpin.

Pour cela, elle a mis en place des structures spécifiques : une direction dédiée et des directeurs spécialisés pour les entreprises ; un service consacré aux start-up avec des financements spécifiques (participation en capital, financement en haut de bilan) ; les Cafés de la création ; le Village by CA, qui vient de fêter son deuxième anniversaire, écosystème créateur de valeur ; et bientôt Y.Spot !

Les entreprises sont la richesse dun territoire. Toutes les initiatives économiques locales, aussi petites soient-elles, participent pleinement au dynamisme et à lattractivité de notre écosystème.

Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes a toujours eu à cœur daider les entreprises qui innovent sur son territoire. Ses valeurs coopératives et mutualistes sont à la source de chacune des actions portées par la Caisse régionale, qui a su devenir une interlocutrice et une partenaire privilégiée des entreprises. Les entreprises remarquées par les CA dOr sont en majorité de jeunes structures, mais elles seront demain, à nen pas douter, de grands acteurs économiques. Cest un pari sur le futur dune banque tournée vers lavenir ! »

LE PALMARES


Catégorie Innovation Services:

Ecocryo Technologies (38)

Créée en 2011 par Pascal Généreux, Ecocryo Technologies est une société dingénierie et de services en nettoyage cryogénique.


Catégorie Innovation Commerce & artisanat :

Vercors Touch (38)

Vercors Touch est la boutique en ligne des produits du Vercors, massif de montagnes riche de diverses influences climatiques. Cathy Gadenne, porteuse du projet, est profondément attachée au territoire et aux savoir-faire. Elle a décidé de valoriser les producteurs et leur travail en créant la « Vercors Box« , un abonnement mensuel avec quatre à six produits et racontant lhistoire dune vingtaine de producteurs, leur savoir-faire et leur lien au territoire. Et grâce à la boutique en ligne, près de 200 produits sont désormais expédiés dans toute la France. https://vercorstouch.com

Catégorie Innovation Technologies Santé & Bien-être :

Forever Magnetic (69)

La société française Forever Magnetic, spécialisée dans la création de produits magnétiques novateurs, a conçu le 1er t-shirt compressif magnétique, le « TM32«  pour calmer et réduire les douleurs de dos et dépaules !

Catégorie Innovation Agro-agri :

La Table du Vigneron (07)

Raphaël Pommier, vigneron bio en sud Ardèche, a créé sur le domaine familial une « Bistronomie paysanne bio », avec laide dun jeune chef passionné et de ses confrères agriculteurs bios. Cest un concept de table vigneronne bio, simple, conviviale, qualitative et ouverte à tous. Un vrai restaurant, qui sera certifié bio, comme lest déjà le vignoble, depuis 12 ans (labellisé bio et Haute Valeur Environnementale niveau 3). Cest aussi un point de vente collectif de produits bio installé sur le domaine, via « La Ruche qui dit Oui ! », un site internet collaboratif où chaque confrère agriculteur propose ses produits à destination de consommateurs qui sinscrivent et nont plus quà choisir ! www.domainedecousignac.fr


Mention spéciale du jury :

Jicega (38)

Dirigée par Clément Gallay et Aurélie Verkest, Jicega est un fabricant de vêtements techniques de sport personnalisés, maillots, shorts, chaussettes…

Sans titre

Les lauréats 2019 des CA dOR, en présence du grand témoin Vincent Tempelaere, du président et du directeur général du Crédit Agricole Sud Rhône Alpes Jean-Pierre Gaillard et Christian Rouchon

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Journée pour parler de la valorisation des fruits de Chartreuse !

Vous avez des pommiers ou des poiriers dans votre jardin ? vous êtes passionnés des arbres fruitiers ? vous aimez le jus de pomme ? Samedi 23 novembre de 9h à 16h en salle du Conseil de la communauté de communes Cœur de Chartreuse à Entre-deux-Guiers, venez échanger autour de la récolte et la transformation des fruits en Chartreuse.

OBJECTIFS DE LA JOURNÉE

  • Avoir des retours d’expériences provenant du territoire mais aussi au-delà.
  • Améliorer la valorisation des arbres fruitiers anciens et des fruits sur le territoire du Parc de Chartreuse
  • Faire un état des lieux des besoins et demandes locales
  • Créer du lien entre les différents acteurs locaux impliqués dans le glanage des fruits.

PROGRAMME

9:00 Accueil café

9:30 Introduction par Claire DELFOSSE, Universitaire spécialisée sur les liens alimentation / territoire.

Retours d’expériences avec les associations : La Mijote, Panseurs de Terre, Fruits d’Avenir, Les Croqueurs de Pommes section Ain/Isère/Savoie

12:00 Repas tiré du sac

14:00 Échanges, partages et débats : Le glanage, les sentiers comestibles, les vergers…

16:00 Clôture de la journée

Afin de préparer au mieux cette journée, faites-nous part de vos pratiques, vos demandes et besoins : merci de bien vouloir répondre au questionnaire ci-dessous

REDECOUVERTE DU PATRIMOINE MARAICHER, FRUITIER, CEREALIER & ORNEMENTAL en Chartreuse

Le Parc naturel régional de Chartreuse porte un projet de « Redécouverte du patrimoine maraîcher, fruitier, céréalier et ornemental de Chartreuse » depuis 2016 en partenariat avec le CRBA et l’association Jardins de Mémoires Montagnes. La thématique de la valorisation des fruits et leur transformation est au centre des actions pour cet automne 2019.

Catégorie fruits-légumesCommentaires fermés

Quinzaine de la transmission-reprise, en agriculture, en Auvergne-Rhône-Alpes

Du 15 au 29 novembre 2019, les Chambres d’agriculture d’Auvergne-Rhône-Alpes se mobilisent à l’occasion de la 4ème édition de la Quinzaine de la transmission-reprise. Objectif : sensibiliser aux enjeux du renouvellement des générations agricoles.

Quelques chiffres clés pour prendre conscience de l’ampleur du phénomène :
- D’ici 2026, plus de 30 % des chefs d’exploitation atteindront l’âge de la retraite et seront susceptibles de transmettre leur exploitation. Cela représente plus de 15 000 agriculteurs en Auvergne-Rhône-Alpes
- 1/5 des terres agricoles pourrait changer de main d’ici 5 ans
- Chaque année, près de 20 000 chefs d’exploitation cessent leur activité et 10 000 à 15 000 candidats s’installent en agriculture

Un programme de plus de 40 manifestations en Auvergne-Rhône-Alpes
Les 11 Chambres d’agriculture de la région organisent tout au long de la quinzaine (et au-delà) de nombreux évènements sur les thèmes suivants :
- Entreprendre, c’est aussi transmettre. Préparez-vous !
- Reprendre, c’est entreprendre. Lancez-vous !
- Pourquoi arrêter une affaire qui marche, quand certains peuvent continuer à la développer ?
- Exploitation à céder cherche repreneurs ! (Opération nationale déployée en Auvergne-Rhône-Alpes)
Ces actions sont organisées par les Points Accueil (Installation) Transmission ou PAT animés par les Chambres départementales.

Plusieurs formats sont proposés aussi bien pour la préparation à la transmission des agriculteurs en activité que pour les porteurs de projet à l’installation :
- Opération porte ouverte sur l’exploitation pour encourager des futurs cédants et des porteurs de projet à venir sur le terrain à la rencontre des acteurs de l’installation transmission mais aussi de personnes qui ont transmis / se sont installées récemment
- Des réunions d’information
- Des tables rondes, forums avec des témoignages et retours d’actions menées sur les territoires
- Des formations adaptées selon le stade d’élaboration du projet de transmission pour les cédants et au stade d’élaboration du projet d’installation pour les porteurs de projet.
- Des Farm’dating, speed meeting ou encore install’dating permettant aux futurs cédants de se préparer à la rencontre avec des potentiels repreneurs lors de moments conviviaux et aux candidats à l’installation de présenter leur projet à des cédants. Ces actions sont complémentaires au Répertoire Départ Installation animé par les Chambres départementales, et qui contribue à mettre en relation des candidats à l’installation et des cédants

Un nouveau site deveniragriculteur.fr

La Quinzaine de la Transmission-Reprise est aussi l’occasion de présenter le site web deveniragriculteur.fr complètement relooké. La principale nouveauté est la mise en avant des besoins et opportunités de développement portés par les filières d’Auvergne-Rhône-Alpes.
Sans oublier, de nombreuses informations permettant aux porteurs de projet, aux agriculteurs souhaitant cesser leur activité d’avancer dans leur projet et de trouver les bons interlocuteurs. Deveniragriculteur.fr s’adresse aussi aux collectivités locales qui souhaitent conduire des actions en faveur du renouvellement des générations en agriculture.

Catégorie agriculture, installationCommentaires fermés

Appel aux candidatures de producteurs régionaux intéressés par le Bio

Le groupe Provencia, acteur régional de la distribution très actif dans la promotion des produits régionaux et locaux, se lance en 2019 dans une nouvelle démarche en soutien et accompagnement de producteurs régionaux et locaux. Se souciant de la situation environnementale de sa région, il souhaite plus que jamais mettre en valeur des productions qui s’ouvrent à l’agriculture biologique.

Son but ? Soutenir commercialement une vingtaine de producteurs (déjà affiliés ou non au Groupe) durant leur conversion vers le Bio, afin de proposer à ses clients de nouvelles gammes locales Bio et en conversion.

Le groupe Provencia lance un appel, étant encore en recherche de partenaires à accompagner dans cette démarche : les candidatures sont ouvertes !

Provencia souhaitant s’impliquer plus encore dans une démarche éco-responsable (aller au-delà de la seule promotion du produit régional), se lance dans la danse du produit régional, local et Bio. En ce début d’année, plusieurs producteurs se sont déjà engagés aux côtés du Groupe, à fournir leurs premiers produits (maraîchers) en conversion Bio, dans les magasins Carrefour et Carrefour Market situés sur leur zone de production.
En route vers le bio, avec un partenariat sécurisant
Provencia espère ainsi accompagner une vingtaine de fournisseurs régionaux et locaux (zones : Pays de Savoie, Ain, Isère, Rhône, Ardèche, Drôme et Jura), pendant leur conversion, qui seront à terme en mesure de développer des gammes de produits 100% Bio (régionaux et locaux).

Pour les producteurs, la démarche se veut sécurisante : le groupe Provencia est un partenaire solide qui souhaite s’engager sur de la durée. Un vrai confort dans le cadre d’une relation de confiance mutuelle.

Et après la conversion ?
Le groupe Provencia ne souhaite pas verrouiller les producteurs dans une marque exclusive ; il propose un accompagnement pour leur conversion vers le Bio et assure un soutien commercial contractuel pendant ladite période.
A terme, cette opération d’aide au développement permettra au Groupe d’élargir sa gamme Bio régionale et locale d’une part, et de valoriser dans ses rayons et opérations commerciales davantage de produits régionaux que les traditionnels fromages, charcuteries, crozets, bières et vins qui constituent la gamme « classique » de nos terroirs.
Depuis toujours, le groupe familial Provencia s’entoure de fournisseurs locaux et régionaux avec lesquels se tissent des liens solides et durables, dans une volonté commune de construire sur le long terme et dans la confiance. Cette nouvelle démarche engagée par Provencia en 2019 réaffirme son engagement constant auprès des producteurs, et son attachement à promouvoir le bon, le terroir, sa région, à travers un projet responsable et durable.

En ce début d’année, plusieurs producteurs se sont déjà engagés aux côtés du Groupe, à fournir leurs premiers produits en conversion Bio, dans les magasins Carrefour et Carrefour Market situés sur leur zone de production, à l’instar d’Alexandre Merle.
A 48 ans, cet éleveur de veaux et producteur céréalier a décidé de convertir 15 hectares de ses cultures en agriculture maraîchère biologique, sur la commune de Seyssel (Ain).

Sans titre

« Notre démarche (je travaille sur ce projet avec un autre producteur, David
Bernard) s’est opérée rapidement, le partenariat avec Provencia nous aidant à nous
projeter et à investir en sécurité. Aujourd’hui on fournit 4 magasins en local, en
test. L’engagement de Provencia de nous prendre du volume nous permet de nous
concentrer sur la partie technique, la qualité, l’amélioration de nos produits. C’est
un vrai partenariat gagnant-gagnant qui s’inscrit dans la durée, et pour nous un
gain de temps considérable qui nous permet de faire notre métier dans les meilleures
conditions : à travers ce projet nous avons le temps d’être producteurs, plutôt que
négociateurs ou commerçants ».

Appel aux candidatures de projets Bio régionaux et locaux
Provencia lance un appel aux producteurs : que la conversion ait déjà débutée ou qu’elle soit en projet imminent, le Groupe recherche ses fournisseurs en conversion Bio de demain, et ce dans les filières aussi variées que les fruits et légumes, la viande, les produits secs,… car les produits régionaux ne sont pas que fromagers ni charcutiers ! Les porteurs de projet peuvent adresser une demande à Jean-Marc Claustre, par mail : jean-marc_claustre@carrefour.com et tel. : 06 73 52 03 25.
Tous les dossiers seront étudiés et traités en fonction des besoins du Groupe et des gammes de produits à compléter.

Catégorie bioCommentaires fermés

Concours départemental des vins de l’Isère: palmarès

Sans titre

Le jury de la 8e édition du Concours départemental des vins de l’Isère s’est réuni lundi 14 octobre 2019 au Clos des capucins à Meylan.
Composé de dégustateurs choisis parmi des œnologues, sommeliers, restaurateurs, cavistes, journalistes spécialisés et amateurs éclairés,
le jury a évalué les vins présentés selon les critères habituels de la dégustation professionnelle.

Parmi les jurés de cette 8e édition :
- M. Cyril CONIGLIO, meilleur caviste de France 2018,
- M. Jean-Sébastien AUBERT, maître d’hôtel au Sénat,
- M. Pierre VIALLET, président du Comité Interprofessionnel des Vins de Savoie

LE PALMARÈS 2019
Le palmarès a été proclamé vendredi 18 octobre au Village Vigneron place Victor Hugo à Grenoble dans le cadre du Festival le Millésime, en présence des vignerons, des membres du jury et des partenaires.

Plus de 60 vins étaient présentés cette année. Le jury a attribué 11 médailles (dont 7 Or, 2 Argent, 2 Bronze), ainsi que 6 mentions spéciales aux vins qui ne pouvaient prétendre réglementairement à une médaille.

Les lauréats 2019 par catégories

IGP ISÈRE – Rouge
Or : Domaine FINOT Frères – IGP Isère Coteaux du Grésivaudan – 2018 (Persan)
Argent : Domaine MAYOUSSIER -  IGP Isère – « Domaine Mayoussier » – 2018 (Syrah)
Bronze : Domaine du LOUP des Vignes – IGP Isère Balmes Dauphinoises – 2018 (Pinot noir)
Bronze : Domaine FINOT Frères – IGP Isère – 2018 (Gamay, Merlot, Pinot, Persan)
• IGP ISÈRE - Blanc
Or : Domaine Luc METRAL – IGP Isère – « Les Galets Oubliés »  2018  (Viognier tardif)
Or : Domaine MEUNIER – IGP Isère Balmes Dauphinoises 2018 (Chardonnay)
Or : Domaine des RUTISSONS – IGP Isère Coteaux du Grésivaudan  « M. Leblanc » 2018 (Jacquère, Viognier)
Or : Domaine des RUTISSONS – IGP Isère Coteaux du Grésivaudan  « Les Ailés »  2018 (Viognier, Verdesse)

• AOP SAVOIE cru des ABYMES

Or : Domaine Laurent CARTIER – AOP Savoie Abymes – «Abymes»  2018 (Jacquère)

• IGP COLLINES RHODANIENNES – Rouge
Or : François VILLARD – IGP Collines rhodaniennes – « Seul en Scène »  2017 (Syrah)
Argent : Pierre GAILLARD – IGP Collines rhodaniennes – «Asiaticus» 2017  (Syrah)

• MENTIONS SPÉCIALES DU JURY

Laurent CARTIER – AOP Savoie Rosé – « Rosé » 2018 (Gamay)
Philippe PERRIER – AOP Savoie Abymes – « Gastronomie » 2018 (Jacquère)
Franck MASSON – AOP Savoie Abymes  2018 (Jacquère)
Domaine GIACHINO -  Rouge sans IG – « Ma Douce »  2018 (Douce noire, Persan, Mondeuse)
Franck MASSON – Blanc  sans IG  – Velteliner   2016 (Velteliner)
Laurent CARTIER – Blanc sans IG – « Réserve »  2018 (Jacquère)

A savoir :
Le concours est organisé par la Chambre d’Agriculture de l’Isère,
en partenariat avec le Syndicat des Vins de l’Isère, le Festival le Millésime, Le Vin des Alpes, L’Apogée du vin et l’association Vitis-Vienna.
Inscrit sur la liste des concours vinicoles français établie par le ministre chargé de la consommation, il a pour objectif de faire découvrir la qualité et la diversité de la production viticole iséroise et de mettre en avant le dynamisme des vignerons du département.
Le concours est réservé aux vignerons produisant :
- des vins sous Indication Géographique Protégée (IGP) Vins de l’Isère, avec ou sans dénomination Coteaux du Grésivaudan et Balmes Dauphinoises,
- des vins sous AOP Vin de Savoie et Vin de Savoie cru des Abymes pour les exploitations ayant leurs parcelles en Isère,
- des vins sous IGP Collines Rhodaniennes du secteur Seyssuel ou ayant leur siège social en Isère,
- des vins rosés, mousseux et sans IG produits en Isère.

Catégorie viticultureCommentaires fermés

« France, veux-tu encore de tes paysans ? »

Accords internationaux incohérents, pression environnementale incompréhensible,sentiment de déconsidération, agribashing permanent… la situation n’est plus tenable !
Mardi 8 octobre 2019, les réseaux JA38 et FDSEA38 se mobiliseront
devant la Sous-Préfecture de La Tour du Pin de 11h00 à 14h00.

Difficultés financières, difficultés climatiques, difficultés morales : la coupe est pleine ! Et pour en rajouter, pas une seule journée sans un reportage à charge sur l’agriculture, ou une surenchère environnementale qui minent le moral de la profession agricole.
Les agriculteurs n’en peuvent plus, ils sont las de ces trop nombreuses incohérences entre les actes et les discours : être capable de voter, un jour, la loi alimentation en faveur d’une montée en gamme, et le lendemain d’approuver le Ceta ouvrant la porte à des denrées produites avec plus de 46 substances
interdites en Europe. Mais que veulent les politiques et les consommateurs ? Ouvrons les yeux !
N’importons pas l’alimentation que nous ne voulons pas et surtout soutenons, par nos achats, les agriculteurs français qui sont les premiers acteurs de notre alimentation et de notre ruralité.
Il est clair que le moral n’y est plus, quelle profession pourrait tolérer ce que supportent les agriculteurs ?
Etre jugés en permanence sur ses pratiques, faire face à des fack-news médiatisées sans vérification, vivre dans la craintes d’une intrusion sur son exploitation, voire pire, de représailles criminelles ! Le sentiment d’impunité n’a que trop duré. Nous, réseaux JA38 et FDSEA38, demandons que la justice condamne ces actes et prononce des sanctions suffisamment dissuasives. Les impacts économique
et humain menacent une profession tout entière ! Mais nous refusons de céder au climat de terreur que certains veulent imposer.
Et que dire des Zones de Non Traitement avec la consultation publique ? Mais enfin, gardons du bon sens ! A l’initiative de nos réseaux départementaux, un travail collectif avec les différents acteurs du territoire isérois a permis de réaliser une charte de bon voisinage qui privilégie les solutions locales plutôt que l’acharnement réglementaire inadapté à toutes les situations.
Ce rendez-vous intitulé « France, veux-tu encore de tes paysans ? » sera l’occasion d’adresser un premier avertissement au Gouvernement. Il s’agit d’une opération d’envergure impliquant tous les départements de France.

Ce sera l’occasion pour nous, réseaux JA et FDSEA de l’Isère, de faire entendre nos revendications aux administrations et de leur montrer que nous ne nous laisserons pas faire ! Le 8 octobre 2019, nous demanderons à rencontrer la sous-Préfète, Caroline GADOU. Nous attendons des réponses claires et une vision d’avenir pour que l’on nous dise réellement ce que l’on souhaite faire de notre agriculture. La situation n’a que trop durée… Il est temps de demander à la France si elle souhaite encore de ses paysans sur son territoire !

Catégorie agriculture, vie syndicaleCommentaires fermés

Catégories

Archives

Agenda

janvier 2020
L Ma Me J V S D
« déc    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+