continuité, changement, modernité

logo_ar_petit.jpgPierre Durand a donc quitté la présidence de la fédération départementale de aînés ruraux, son successeur étant Jean Cailly. Un nouveau président qui souhaite la continuité mais également le changement et la modernité. Vaste programme qui demande des explications.

Dans un premier temps, faisons connaissance avec Jean Cailly.

Il est natif d’une commune rurale par excellence: Merlas, Village situé à quelques encablures de Pont de Beauvoisin. Les aléas de la vie l’ont transporté à Grenoble, en Maurienne et à Voiron ou il exerce le métier de moniteur d’auto école en tant que salarié, puis patron  » j’ai appris et beaucoup appris » se plaît il à dire. Jean Cailly a eu des élèves jeunes, moins jeunes, de toute souche sociale mais surtout des handicapés » ils m’ont fait découvrir la vie! »

Jean Cailly retrouve sa maison de famille à Merlas et très vite le président local du club des aînés ruraux fait appel à ses capacités…. »Je ne connaissait pas du tout ce monde et la première mission que je me suis confié est celle de découvrir ce qu’étaient les aînés ruraux à travers leur fédération. »

Nous sommes en 2001 et notre homme va assister à l’assemblée générale de la fédération départementale à Voreppe.  » J’ai été impressionné par le nombre de personnes qui étaient présentes à cette assemblée générale mais surtout par la teneur des discours » Très naturellement il entre au conseil d’administration, en 2002, ou ces idées font tilt. Il a par exemple organisé des sessions de remise à niveau du code de la route.

En 2003 il accède au poste de premier vice président de la fédération départementale et en 2005 il est élu administrateur de l’association de formation des aînés ruraux. En novembre de cette année il succède donc tout naturellement au poste de président départemental des aînés ruraux à Pierre Durand mais il est également élu président de l’union régionale Rhône Alpes.

.cailly.jpg

Ceci n’est pas une fin en soi mais le début d’une nouvelle aventure.

Jean Cailly vous succédez à un personnage, n’est ce pas stressant?

« Il est certain que de succéder à une personne telle que Pierre peut paraître difficile. Je vais rester moi même avec mes qualités et mes défauts, ma façon de travailler. Avec l’équipe qui est en place on va poursuivre la route qui a été tracée par nos prédécesseurs tout en sachant que de nouvelles taches nous attendent. Parmi celles ci la mise en place du projet associatif tel qu’il a été défini à Paris.

Il s’articule autour des axes suivants: recherche de nouveaux adhérents, de nouvelles activités et la modernisation de nos clubs, de notre fédération au sens large. Cela passe par la recherche de compétences, le rajeunissement de nos dirigeants…Et je pose une question qui à mon sens est importante: ne faudrait-il pas limiter les mandats dans le temps. Je pense que ce que ne fait pas un président en 5 ans, il ne le fera pas en 10! »

Comment accueillir de nouveaux adhérents?

 » Vaste question. Il y a encore quelques années ceux ci venaient à nous tout naturellement. ce n’est plus le cas aujourd’hui. Il faut les convaincre du bien fondé de notre fédération, que celle ci défend des causes nobles qu’elle est connue et reconnue, écoutée par toutes les instances, qu’elle est force de propositions. A côté de cela il faut bien entendu parler de nos activités et surtout en créer de nouvelles qui puissent intéresser de nouveaux adhérents. Tache pas simple car le monde rural est devenu une sacrée nébuleuse.

On a un fameux challenge à relever mais avec méthode et persévérance on y arrivera. »

Comment?

En organisant des actions bien spécifiques comme des journées portes ouvertes, en mettant en place une vaste campagne de promotion, de communication. On ne peut plus se permettre de vivre seul dans son coin. Il faut s’ouvrir vers l’extérieur, sensibiliser les maires, élus locaux. Je crois également que nos clubs doivent mieux et d’avantage communiquer entre eux, organiser des manifestations communes…

Vous le voyez, un énorme chantier nous attend au niveau de la communication et je suis persuadé qu’un outil comme internet peut nous aider. »

D’autres pistes?

« On va poursuivre notre investissement aux côtés de la banque alimentaire, du téléthon, je souhaite également relancer le système de partenariat avec les commerçants basé sur une réduction pour les clients issus de notre fédération. »

Si je vous dit: continuité, changement et modernisation.

 » C’est dans cet état d’esprit que j’ai accepté de prendre la présidence de la fédération départementale des aînés ruraux »

Contact

Fédération des aînés ruraux de l’Isère

5 place Gustave Rivet

38000 Grenoble

TEL:04 76 88 76 22

Pour joindre directement Jean Cailly

TEL: 04 76 07 56 19

MAIL: jean.cailly@wanadoo.fr

Mail: fdainesruraux38@orange.fr

Au niveau national

www.ainesruraux.org ( Une page est réservée aux activités départementales)

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page