Négociations difficiles, locaux envahis, futurs blocages…

Le lait est en pleine crise. Alors que les négociations sur son prix sont très difficiles, la coopération demande que celles-ci reprennent et qu’enfin un accord soit trouvé « même si les marges de manoeuvre sont étroites ».

En même temps, une trentaine de producteurs placés sous la bannière de la Coordination rurale  ont envahi  les locaux du Centre national interprofessionnel de l’économie laitière (CNIEL) à Paris. Ils veulent que leur syndicat ait la possibilité d’y être représenté car  » nous payons des cotisations comme tous les éleveurs de lait et nous n’avons pas le droit de siéger au Cniel.  La Maison du lait  est aussi notre maison », clament leurs représentants.

Quant à la fédération nationale des producteurs de lait, elle annonce que les laiteries seront bloquées mardi 25 et mercredi 26 novembre prochain.

Nous sommes dans l’impasse totale et nul ne sait comment on va sortir de cette crise profonde qui laissera obligatoirement des traces.

Gilbert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page